Le goût d’Emma

Emmanuelle Maisonneuve raconte son parcours d’inspectrice du Guide Michelin dans Le goût d’Emma, un bel album de Julia Pavlowitch et Kan Takahama aux éditions Les Arènes.

Emmanuelle dite Emma aime la cuisine, possède un palais très développé et aime collectionner les vinaigres des pays qu’elle visite. En couple avec Thomas (ça commence d’ailleurs à ne plus trop coller entre eux), elle veut donner une nouvelle trajectoire à sa vie professionnelle. Pour cela, elle fait acte de candidature au Guide Michelin.

Débute alors un parcours pour voir si elle en est capable. Elle est testé par Dedieu dans un grand restaurant où elle doit rédiger un article. Cela s’avère positif et elle fait enfin son entrée dans le célèbre guide rouge.

Elle croise Marc, découvre toutes les appellations pour classer les restaurants ou les hôtels puis entame une formation accélérée de 3 semaines avec 3 inspecteurs différents qui lui apprennent le métier : Lours enseignera les bases, Billard vérifiera si tout est bien intégré et Lelièvre effectuera une révision.

C’est le début de la tournée dans des régions un peu reculées de la France où elle doit enchainer les établissements et rédiger ses articles le soir. Ce n’est pas de tout repos…

Le goût d’Emma plait ! Il plait aux lecteurs français mais aussi aux Japonais. Avant même sa parution chez nous, les éditions Kodansha ont acheté les droits pour une publication au pays du Soleil levant. Encore mieux, l’année dernière, les neuf premiers épisodes ont été prépublies dans la revue Morning appartenant à Kodansha (1.5 millions de lecteurs) puis ont été proposés en album relié. Il faut souligner que les Japonais sont friands des récits sur la cuisine (Le chef de Nobunaga, Rêveries d’un gourmet solitaire…).

Plutôt sympathique à sa lecture, l’album possède ce ton chaleureux et optimiste qui convient bien à ce type de récits. Aidé par Julia Pawlowitch, Emmanuelle Maisonneuve raconte ses premiers pas au guide Michelin, référence dans le monde de la gastronomie depuis 1900 ! Avec un humour très bien senti, elle dévoile les coulisses de sa formation, des restaurants et hôtels à visiter parfois à la va-vite et en avoir la nausée. Mais aussi la rédaction des articles et surtout la solitude de ce métier : être dans des petits villages au milieu de nulle part le soir, seule. Son couple en pâtira.

Reste l’enthousiasme de Emma, les discussions avec ses collègues mais aussi les chefs des restaurants. Les lecteurs découvrent ainsi la France et ses terroirs qui font de la cuisine française un art de vivre reconnu dans le monde entier.

Dans la veine de Golo Zhao (La balade de Yaya, Hello Viviane, Kushi), Kan Takahama fait vivre ce récit sous sa belle palette graphique. Il faut souligner que son trait se marie bien avec les histoires franc-belges (comme Zhao ou Taniguchi). Elle possède cette alchimie entre son pays natal et les bandes dessinées européennes. Déjà connue du public français (Mariko Parade, Tokyo amours et liberté & Le dernier envol du papillon), elle poursuit sa carrière chez nous avec réussite. Ses couleurs pastel apporte de la chaleur à l’album.

Article posté le samedi 10 mars 2018 par Damien Canteau

Le goût d'Emma de Maisonneuve, Pavlowitch et Takahama (Les Arènes) décrypté par Comixtrip
  • Le goût d’Emma
  • Scénaristes : Emmanuelle Maisonneuve et Julia Pavlowitch
  • Dessinatrice : Kan Takahama
  • Editeur : Les Arènes
  • Parution : 28 février 2018
  • Prix : 18€
  • ISBN : 9782352045908

Résumé de l’éditeur : Le parcours initiatique et sensuel d’une jeune passionnée de cuisine devenue la première inspectrice au Guide Michelin. À 30 ans, sur simple candidature spontanée, Emma réalise son rêve d’enfant en rejoignant l’équipe des inspecteurs du prestigieux et mystérieux Guide Michelin. Ses tournées d’inspection vont la mener sur les routes de France pour découvrir, non pas les grandes tables étoilées qui la faisaient rêver – privilège des inspecteurs les plus ancien – mais des hôtels et des restaurants qui ne paient pas de mine. Pour la première fois, la gastronomie, est abordée de manière inédite par une équipe d’auteurs qui rassemble des Françaises au scénario et une des mangakas les plus célèbres de sa génération. Cette bande dessinée sera d’ailleurs prépubliée en huit épisodes dans l’hebdomadaire japonais Morning, tiré à 1,5 million d’exemplaires, suivie d’une édition reliée au Japon.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir