Les rêveries d’un gourmet solitaire

Le gourmet solitaire de Jirô Taniguchi est de retour dans de nouvelles aventures culinaires Les rêveries d’un gourmet solitaire aux éditions Casterman.

Le gourmet solitaire : voyage gastronomique au Japon

Le gourmet solitaire est un recueil de 18 histoires courtes dont le thème est la nourriture japonaise. Initialement publié en 1997, il parait entre août 1994 et avril 1995 dans les pages du mensuel Panja. Ce manga sur la gastronomie est l’œuvre de Jirô Taniguchi et Masayuki Kusumi.  La première publication en français et dans le sens de lecture occidental fut éditée chez Sakka en 2005.  Les rêveries d’un gourmet solitaire est donc la suite avec quelques années d’écart de la précédente publication (au Japon par Fusosha Publishing Inc. en 2015).

LES RÊVERIES D’UN GOURMET SOLITAIRE : GOUTER UN PLAT TYPIQUE

Pour Les rêveries d’un gourmet solitaire, ce sont 13 histoires sont comme 13 petits voyages autour de la cuisine japonaise. Beaucoup d’entre-elles se déroulent à Tokyo et ont pour héros le même personnage. De lui, on ne sait presque rien. Travaillant dans le commerce, il n’est pas un homme pressé, véritable gastronome, il apprécie surtout la cuisine simples des quartiers populaires. Il travaille et se déplace beaucoup pour celui-ci, il achète à l’étranger pour revendre au Japon. Célibataire, il aime les femmes mais préfère rester seul. Chaque récit l’amène à goûter un plat typiquement japonais et fait émerger chez lui des souvenirs enfouis ou des pensées neuves.

A partir de moment où il a faim, il se met en quête d’un petit restaurant dans le quartier où il se trouve, quelque soit l’heure, même en plein milieu de l’après-midi.

UN LIEU : UN PLAT

Chaque récit est une sorte de petit voyage hors du temps dans un univers bien marqué : sous un viaduc, dans un pizzeria, dans un parc, dans un des quartiers populaires de Tokyo ou d’Osaka, l’Université de Tokyo, à la mairie de Tottori… A chaque fois, il semble être un vrai étranger dans toutes ces petites boutiques, puis s’adapte à l’univers qui l’entoure grâce aux plats variés qu’il déguste. L’homme nous fait part de ses pensées sur la qualité des mets mais aussi ses réactions émotionnelles. Le récit est touchant surtout lorsque le plat découvert est un met qu’il appréciait petit. Nous apprenons par la même occasion,  qu’au Japon, la relation entre le plat et l’alcool servi avec est très important.

FARANDOLE D’ALIMENTS

La grande réussite de Le gourmet solitaire et de sa suite Les rêveries d’un gourmet solitaire est que ce n’est pas un guide touristique mais une sorte de divagation, d’errements d’un homme affamé, mais aussi que le lecteur y apprendra beaucoup de choses sur le Japon. Très documenté, on y découvre toujours le plat dessiné lorsque le repas est apporté : noms des aliments et prix correspondant ; ainsi que la vie des quartiers de Tokyo : une note au début du chapitre explique ce que l’on trouve dans ce lieu.

Ce très beau manga, goûter, léger, qui donne envie de découvrir le Japon et manger est porté par une partie graphique de Jirô Taniguchi de premier plan. Le maître mangaka – proche de la France et auteur notamment de Elle s’appelait Tomiji ou Les gardiens du Louvre décrypté par Comixtrip – propose des planches d’une grande élégance où les émotions du Gourmet solitaire sont formidables et les plats qu’il déguste très réalistes.

Article posté le mardi 22 mars 2016 par Damien Canteau

Le gourmet solitaire est de retour dans Les rêveries du gourmet solitaire de Jiro Taniguchi et Masayuki Kusumi aux éditions Casterman, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Les rêveries du gourmet solitaire
  • Scénariste : Masayuki Kusumi
  • Dessinateur : Jirô Taniguchi
  • Editeur : Casterman
  • Prix : 16.95€
  • Parution : 23 mars 2016

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir