Le scandale Stopsénil

Le Stopsénil ? Un médicament miracle qui guérit la maladie d’Alzheimer, depuis la première guerre mondiale. Mais voilà, à force d’être en bonne santé, les petits vieux se rebellent. Lionel Koechlin imagine Le scandale Stopsénil, un joli album très drôle aux éditions Cornélius.

Le récit de Lionel Koechlin est construit comme une pièce de théâtre illustrée où les protagonistes revisitent l’Histoire à leur sauce. Entre Soeur Rita, Vieuxtoto, Catchaquatre et Omar – les anti-héros du Scandale Stopsénil – cette farce très drôle revient sur un étrange fait : la guérison de la maladie d’Alzheimer. Longtemps, très longtemps après la Première guerre mondiale, des laboratoires ont eu raison de cette maladie jusqu’ici incurable et qui faisait chavirer plus d’une tête.

En envahissant le pays de ce médicament miracle, les petits vieux n’en sont plus atteints. Nous pourrions dire : «  »très bien » mais c’était sans compter sur le pouvoir de rébellion de ces derniers, qui sont maintenant en pleine capacité intellectuelle, prêts à relever tous les défis. Ils font la révolution, poussés par un cerveau encore plus puissant qu’auparavant. Les autorités confrontées à ce vent de révolte n’ont pas trouvé mieux que d’éliminer les récalcitrants.

Quel petit bonheur que de lire Le scandale Stopsénil ! Cette pièce de théâtre va en désarçonner plus d’un ! Avec beaucoup d’intelligence l’auteur de plus d’une centaine d’ouvrages pour la jeunesse mais aussi pour les adultes imagine des dialogues ciselés amusants à souhait. A travers cet OVNI de 96 pages, il parle ainsi de la vieillesse, de la maladie, de la guérison et de la place des personnes âgées dans nos sociétés occidentales. Le scandale Stopsénil révèle le grand talent de conteur de Lionel Koechlin.

Article posté le lundi 12 novembre 2018 par Damien Canteau

Le scandale stopsénil de lionel Koechlin (Cornélius)
  • Le scandale Stopsénil
  • Auteur : Lionel Koechlin
  • Editeur : Cornélius
  • Prix : 19.50€
  • Sortie : 11 octobre 2018
  • IBAN : 9782360811557

Résumé de l’éditeur : Un roman théâtral qui traite du paradoxe de guérir l’oubli tout en éliminant les gardiens de la mémoire.

Longtemps après l’armistice de 1918, l’industrie pharmaceutique a vaincu la maladie d’Alzheimer grâce au révolutionnaire médicament Stopsénil. Les vieux sont désormais en pleine possession de leurs capacités mentales et ils ne sont plus dupes. Cette insatisfaction croissante inquiète le gouvernement qui réagit avec autorité en embrigadant de pauvres bougres afin d’éliminer les anciens trop perspicaces.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir