Le smartphone et le balayeur

Les éditions Les arènes BD publient Le smartphone et le balayeur, un recueil de strips signé Emmanuel Guibert. Fin et drôle !

Il sait tout faire ! Emmanuel Guibert sait vraiment tout faire ! C’est pourquoi ses pairs l’ont d’ailleurs élu Grand prix d’Angoulême en janvier 2020.

Capable de passer d’une merveilleuse série jeunesse (Ariol) à des récits intimistes historiques (La guerre d’Alan ou Le photographe) ou des histoires plus humoristiques (La fille du professeur…), il lorgne vers un nouveau genre inexploré jusqu’alors avec Le smartphone et le balayeur. Rien ne lui échappe et encore une fois, il réussit admirablement ce qu’il entreprend !

Cette fois-ci, il s’attaque aux strips, art séquentiel des plus délicats. En quelques lignes, l’auteur doit trouver une chute sur la dernière case et retomber sur ses pieds.

Si l’on ne peut le comparer aux maîtres du strip que sont Schulz, Quino, Watterson ou encore Kelly, il nous régale de ses fantaisies technologiques.

On suit avec délectation, les réparties ciselées entre ce balayeur des rues et d’un smartphone tombé exprès d’une poche de vêtement. Leurs duels verbaux sont philosophiques, oniriques et humoristiques.

Qui aurait pu croire qu’un téléphone mobile pourrait deviser avec un agent de la propreté ? Un monde lointain entre eux ? Pas si sûr ! Ils ont beaucoup de choses en commun. Comment les découvrir ? En lisant leurs drôles d’aventures de rue.

Article posté le jeudi 11 février 2021 par Damien Canteau

Le smartphone et le balayeur d'Emmanuel Guibert (Les arènes)
  • Le smartphone et le balayeur
  • Auteur : Emmanuel Guibert
  • Editeur : Les arènes BD
  • Prix : 20 €
  • Parution : 21 janvier 2021
  • ISBN : 9791037502193

Résumé de l’éditeur : Un antidote au tout numérique. Un comicstrip décalé et philosophique par le lauréat du Grand Prix d’Angoulême 2020. « Comme tous les matins, le balayeur entame son tour de quartier. Par terre, il avise un téléphone portable. S’ensuit une longue conversation entre ces deux êtres qu’apparemment tout sépare; Un objet technologique en beurnaoute complet, sursaturé de contenus qui défilent à la vitesse d’un prompteur emballé, et un fonctionnaire territorial catégorie C qui dépoussière à longueur d’années le même pâté de maisons. Eh bien, contre toute attente,ils ont beaucoup à se dire. Socrate faisait de la maïeutique dans les rues, là où sont les citoyens, les ordures et les pâquerettes qui poussent entre deux pavés. Vingt-six siècles après, le smartphone et le balayeur reprennent le plumeau !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir