L’eau vive

L’eau vive relate le magnifique combat de citoyens s’élevant contre l’édification d’un barrage sur la Loire. Alain Bujak et Damien Roudeau plongent le lecteur dans ces années de lutte grâce à la rencontre de ces femmes et ces hommes ayant la nature au cœur.

Comme il avait pu le faire lors de ses précédents reportages (Le tirailleur, Kérosène), Alain Bujak a laissé traîner son appareil photo pour garder l’instantanéité de ses rencontres. Ainsi au fil de L’eau vive, le scénariste dévoile des clichés intercalés avec les magnifiques planches de Damien Roudeau.

Il est allé à la rencontre de citoyens installés non loin de la Serre de la Fare en Haute-Loire. C’est Roberto Epple qui lui sert de guide au fil de la Loire.

Dans les années 1970, dans cette sublime région, le maire de Tours, Jean Royer, appuie fortement le projet de construction d’un barrage hydraulique en amont du fleuve.

Comme de nombreux pays européens, ces immenses chantiers devaient apporter la stabilité quant aux caprices des eaux. Expulsions et bétonisation sont alors de mise. Mais voilà, le projet est rejeté de nombreux habitants qui décident de lutter contre. Une ZAD est mise en place. Entre 1986 et 2018, des citoyens se relaient en ce sens. Le combat est long et l’édification est abandonnée à ce moment-là.

Damien Roudeau réalise de très belles planches. Comme avec son précédent album Texaco, le dessinateur est à l’aise avec les décors naturels et c’est très agréable à l’œil.

Article posté le jeudi 07 janvier 2021 par Damien Canteau

L'eau vive de Alain Bujak et Damien Roudeau (Futuropolis)
  • L’eau vive, un grand combat écologique aux sources de la Loire
  • Scénariste : Alain Bujak
  • Dessinateur : Damien Roudeau
  • Éditeur : Futuropolis
  • Prix : 23 €
  • Parution : 16 septembre 2020
  • ISBN : 9782754826334

Résumé de l’éditeur : « C’est l’histoire méconnue d’un combat écologique gagné en France. Il y a trente ans, une poignée d’habitants, d’amoureux de la nature, vite surnommés les « Indiens », se sont opposés à la construction d’un barrage, dans la haute vallée de la Loire. Simples citoyens, ils ont fait face aux grands lobbies et à la puissance politique et publique pour sauver ce site naturel exceptionnel. Pendant cinq ans, été comme hiver, d’abord sous une simple tente, ensuite dans « la cabane de la Loire », ils ont occupé pacifiquement le site de Serre de la Fare où l’immense mur de béton devait être construit. Ensemble, ils vont proposer une solution pour se protéger des crues d’une Loire qui peut être dévastatrice, tout en préservant des paysages et un milieu naturel d’une rare biodiversité. Leur solution alternative, la « 4e solution », sert encore aujourd’hui de modèle dans de nombreux pays. »

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir