L’épouse yéménite

Lorsqu’une journaliste nous raconte le Yémen, celui qu’elle aime, loin d’Al Qaïda, des émeutes et des enlèvements, cela donne L’épouse yéménite, un bel album témoignage de Laure Silvia Battaglia et Poala Cannatella.

Laura est journaliste et documentariste. Depuis 2015, il n’y a pas une journée où elle ne pense pas au Yémen et sa situation explosive. Elle prend régulièrement des nouvelles de ses amis ou de Almigdad son fixeur (accompagnateur, traducteur et facilitateur dans des régions de conflits). Elle se rappelle alors 2012 et le mariage yéménite d’une amie, un rite qui dure trois jours…

A travers cette cérémonie, Laura Silvia Battaglia témoigne de sa vision du Yémen, celui de la Reine de Saba, un pays cher à Pasolini. Si les tensions sont déjà palpables en 2012, le Yémen semblait encore loin des émeutes de 2015. Entre l’Occident qui livre des armes (comme la France) ou l’Orient avec Al-Qaïda qui veut faire régner la terreur, le pays est toujours actuellement à feu et à sang.

Le quotidien d’habitants lambda est mis en lumière dans ce bel album. Si cela peut paraître parfois très tendu, il y a souvent des rires dans le récit. L’on y découvre les conditions des femmes très strictes mais qui, lorsqu’elles sont ensemble sont comme de nombreuses femmes dans le monde : enjouées, souriantes et voulant plus de liberté.

Paola Cannatella livre une partie graphique singulière. Ses personnages arborent des têtes un peu disproportionnées sur de plus petits corps.

Article posté le samedi 01 décembre 2018 par Damien Canteau

L'épouse yéménite de Laura Silvia Battaglia et Paola Cannatella (Des ronds dans l'o)
  • L’épouse yéménite
  • Scénariste : Laura Silvia Battaglia
  • Dessinatrice : Paola Cannatella
  • Editeur : Des ronds dans l’o
  • Prix : 18€
  • Sortie : 14 novembre 2018

Résumé de l’éditeur : Le Yémen est connu pour être le fer de lance du terrorisme d’Al-Qaïda et des enlèvements de touristes étrangers. Mais c’est aussi le pays qui a été le berceau de la reine de Saba, qui a tellement apaisé Pasolini et l’a amené à tourner ses films historiques sur cette terre. La journaliste Laura Silvia Battaglia nous raconte le Yémen à la première personne, à travers la vie de petites communautés locales, dans de petits gestes quotidiens qui vont au-delà des préjugés et des barrières.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir