Les compagnons de la libération : Romain Gary

Si l’on connait tous l’oeuvre littéraire de Romain Gary, on ignore souvent le rôle important qu’il a joué pendant la Seconde Guerre mondiale. Catherine Valenti et Claude Plumail rétablissent cet oubli dans le troisième volume de la série Les compagnons de la libération.

Alors que Les taxis de la Marne mais surtout les quatre volumes de Charles de Gaulle, nous avaient bien plu, nous sommes moins convaincu par cette biographie de Romain Gary. La faute à un scénario faible et très décousu. Là où Jean-Yves Le Naour (historien) a parfaitement intégré les codes de la narration en bande dessinée, sa consœur, Catherine Valenti, est moins à l’aise. Le récit n’est pas de plus engageant, notamment à cause de cette cascade d’informations. En effet, il manque du liant et des enchaînements.

Reste la partie graphique de Claude Plumail plutôt bonne. Même si on l’a connu plus inspiré, notamment sur la série De Gaulle, il réalise de planches sobres et très lisibles. Son trait réaliste plait par sa fluidité.

Article posté le mercredi 12 août 2020 par Nicolas Albert

Les compagnons de la libération : Romain Gary de Catherine Valenti et Claude Plumail (Grand Angle)
  • Les compagnons de la libération : Romain Gary
  • Scénariste : Catherine Valenti
  • Dessinateur : Claude Plumail
  • Éditeur : Grand Angle
  • Prix : 12.90 €
  • Parution : 26 août 2020
  • ISBN : 9782818976982

Résumé de l’éditeur : Si on connaît Romain Gary comme l’un des plus grands écrivains du XXe siècle, on ignore souvent le rôle important qu’il a joué pendant la Seconde Guerre mondiale. Incorporé dans l’armée de l’air en 1938, Gary se distingue par sa bravoure. En Angleterre, il intègre les Forces aériennes françaises libres pour combattre l’ennemi nazi. Le 25 janvier 1944, il réussit à bombarder des rampes de lancement de V1 allemands au sud de Saint-Omer, et bien que blessé, parvient à ramener son équipage sain et sauf. Ce fait d’armes lui vaut de recevoir le titre de Compagnon de la Libération.

 

À propos de l'auteur de cet article

Nicolas Albert

Nicolas Albert

Nicolas Albert est journaliste à la Nouvelle République - Centre Presse à Poitiers. Auteur de plusieurs livres sur la bande dessinée (Atelier Sanzot, XIII 20 ans sans mémoire…) ou de documentaires video, il assure également différentes missions pour le festival international de la bande dessinée d'Angoulême : commissaire d’expositions (Atelier Sanzot, Capsule Cosmique, Boule et Bill, le Théâtre des merveilles, Les Légendaires…), metteur en scène des concerts de dessins, rédacteur en chef de la WebTV et membre du comité de sélection.

En savoir