Les riches au tribunal

Après Panique dans le 16e et Pourquoi les riches sont-ils de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres ?, Monique Pincçon-Charlot, Michel Pinçon-Charlot et Etienne Lécroart dévoilent Les riches au tribunal, un album sous-titré L’affaire Cahuzac et l’évasion fiscale.

En février 2016 commence le procès de Jérôme Cahuzac accusé de fraude et d’évasion fiscales. Tout le monde à en tête le fameux moment où l’ancien ministre de l’économie de François Hollande avoue à la télévision en 2013, soit un an après sa nomination. Pourtant quelques mois avant, il avait nié les faits devant l’Assemblée Nationale.

En suivant ces heures de procès, le couple de sociologues Pinçon-Charlot, spécialisé dans les inégalités financières et s’intéressant avant tout aux riches, peut ainsi témoigner de ce système étonnant mis en place par Cahuzac. Tout était calculé et négocié au plus près.

Monique et Michel Pinçon-Charlot connaissent depuis longtemps le socialiste. Ils avaient notamment collaboré avec lui pour la réédition de l’ouvrage sur Sarkozy, Le président des riches. Alors président de la Commission des finances, l’homme les avait intrigué. Ils s’intéressent alors de plus à lui lors de L’affaire de l’hippodrome de Compiègne mettant en cause le prédécesseur de Cahuzac au ministère de l’économie, Eric Woerth. Ils sont titillés par autant de complaisance de celui qui doit lutter contre l’évasion fiscale. Ils cumulent alors tous les documents sur lui (ouvrages, articles de presse…).

Les deux sociologues (titulaire au CNRS, Institut de recherche sur les sociétés contemporaines) suivent avec attention le procès jusqu’au 15 mai 2018 et son verdict ( 4 ans de prison dont 2 avec sursis, 300 000 euros d’amende et 5 ans d’inéligibilité). L’album est rapidement sur les rails à partir des notes des Pinçon-Charlot (fin du procès mai, publication septembre).

A travers 128, le trio d’auteurs nous donnent tous les détails et ça donne le tournis ! A partir du cas Cahuzac, ils développent leur thèse sur l’évasion fiscale en générale, qui est un sacré manque à gagner pour les caisses de l’Etat (on parle de 80 milliards d’euros – on peut imaginer ce que l’on pourrait en faire). L’album chronologique est précis, solidement documenté et pour happer le lecteur, très drôle (c’est la patte de Lécroart). L’auteur de Vanité est très à l’aise dans cet exercice plus compliqué qu’il n’y parait. Il apporte son savoir-faire dans les caricatures et ses personnages ont des trognes amusantes. Il n’hésite pas à se mettre en scène (une belle auto-dérision) ainsi que le couple de sociologues. On sent qu’ils fonctionnent à merveille, qu’ils se connaissent.

Les riches au tribunal : instructif, pédagogique et drôle !

Article posté le jeudi 01 novembre 2018 par Mikey Martin

Les riches au tribunal de Monique Pinçon-Charlot, michel Pinçon-Charlot et Etienne Lécroart (Delcourt-Seuil)
  • Les riches au tribunal (L’affaire Cahuzac et l’évasion fiscale)
  • Scénaristes : Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon-Charlot
  • Dessinateur : Etienne Lécroart
  • Editeur : Delcourt – Seuil
  • Prix : 18.95€
  • Parution : 05 septembre 2018
  • IBAN : 9782413009849

Résumé de l’éditeur : A la lumière du procès de J. Cahuzac, les sociologues montrent que la fraude fiscale est un système tout à fait organisé au sein des familles politiques et expliquent le fonctionnement de l’évasion fiscale.

 

À propos de l'auteur de cet article

Mikey Martin

Mikey Martin

Mikey, dont les géniteurs ont tout de suite compris qu'il était sensé (!) a toujours été bercé par la bande dessinée. Passionné par le talent de ces scénaristes, dessinateur.ice.s ou coloristes, il n'a qu'une envie, vous parler de leurs créations. Et quand il a la chance de les rencontrer, il vous dit tout !

En savoir