Les Verts, tome 2 : Contre-attaque

Notre avis : Contre-attaque est le deuxième tome de la série jeunesse des éditions Hugo BD, Les Verts, signé Frédéric Brrémaud, mis en image par Armentaro et qui met en scène les difficultés de composer une vraie équipe de football.

Alors que dans le premier volume, Melvin et Rémi – meilleurs ennemis – devaient ravaler leur fierté en jouant ensemble dans la même équipe et surtout après l’arrivée d’un skateur déniché par Julie, l’assistante du coach; tout n’était pas simple.

Dans ce deuxième tome, la rencontre contre Lyon – vieux rival – est pour bientôt. Pourtant, le moral n’est pas au beau fixe : Melvin, Rémi et le coach sont sur la sellette après des résultats décevants. Les deux adolescents sont toujours aussi têtus et ne veulent toujours pas faire le paix. De plus, Julien, le skateur, est introuvable ! Les entrainements de foot n’ont pas l’air de l’intéresser. Julie part à sa recherche mais il a heurté une voiture de police. En attendant, le président, Julie et le coach vont superviser leur futur adversaire pendant le match OL-Reims…

Tout le monde connaît l’équipe de l’ASSE (Association sportive de Saint-Etienne), le club mythique de football qui a vu jouer les plus grands : Rocheteau, Larqué ou Platini. Dans le fameux Chaudron Vert, le stade Geoffroy Guichard de nombreux matchs ont vu la légende de ce club s’intensifier. Après le PSG ou l’OM, c’est au tour des Verts de voir des aventures dessinées se dérouler en album. Commande du club, le premier récit des Verts est l’œuvre de Frédéric Brrémaud, scénariste qui commence à compter dans le petit monde du 9e Art (plus de 30 séries à son actif), dont notamment la merveilleuse série Léonid (avec Stefano Turconi, Soleil).

Simple dans sa construction et dans son intrigue, l’histoire de Brrémaud est parfaite pour les plus petits, amoureux du ballon rond. En plus de la rivalité des deux héros, il ajoute une galerie de portraits assez bien sentie : président, entraîneur mais surtout jeunes joueurs donnent de la couleur à l’album, non dénué d’humour. Pour la partie graphique, Armentaro s’en sort avec les honneurs. L’auteur italien, dont c’est la première série, livre une prestation sympathique et efficace. Malgré quelques erreurs de débutant dans sa mise en scène, il prouve sa bonne volonté dans les mouvements de ses personnages (même si parfois cela semble figé). Il faudra néanmoins faire un grand travail sur les couleurs un peu fades.

Article posté le mercredi 26 octobre 2016 par Damien Canteau

Les verts de Armentero et Brrémaud (Hugo BD) décrypté par Comixtrip le site le site BD de référence
  • Les verts, tome 2 : Contre-attaque
  • Scénariste : Frédéric Brrémaud
  • Dessinateur : Armentaro
  • Editeur : Hugo BD
  • Parution : 20 octobre 2016
  • Prix : 10.45€

Résumé de l’éditeur : Une équipe peut être composée des meilleurs joueurs de monde. S’ils ne sont pas soudés, ils perdront contre une équipe de centième division… C’est par un discours du coach sur la solidarité que ce nouvel épisode débute… On le sait, malgré un match nul et l’arrivée d’un skateur, l’équipe est sur la sellette. Le président attend le coach au tournant. Si les résultats ne sont pas à la hauteur de ses espérances, il le remerciera purement et simplement. Quant à Melvin, et Rémi, les frères ennemis du premier épisode, leur situation n’est pas plus enviable. Ils devront apprendre à collaborer, faute de quoi, ils entraineront avec eux leur pauvre coach. C’est donc sous pression, mais conscients de leurs qualités que les jeunes verts vont entamer le championnat. Le jour de la première rencontre approche. Et quelle rencontre ! À croire que les dieux du ballon rond s’amusent à tirer les ficelles, puisque Saint-Étienne accueille l’Olympique ! Un match haut en couleur, très important pour le président, l’éternel rival de son homonyme lyonnais. Mais qu’à cela ne tienne, Julie, l’assistante du coach est confiante. Elle croit dans la force du groupe, et participe à la cohésion. La cohésion, justement, parlons-en !… Julie qui visiblement ne laisse personne indifférent, reçoit des billets doux, anonyme bien évidemment. Au fil de l’album, elle mène l’enquête, et découvrira que Rémi, que l’on aurait pu penser insensible et sans coeur, en pince drôlement pour elle. Quant à Melvin? Il fait la part des choses et se met à apprécier ses compagnons, dont Rémi fait bien entendu partie. Enfin, servis par de bons ballons, Julien trouve les filets adverses. La victoire sera totale !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir