Lucky Luke, tome 7 : La terre promise

Notre avis : Nous attendions avec curiosité le nouveau Lucky Luke, première histoire imaginée par Jul. Et on ne peut pas dire que nous soyons déçu mais pas non plus très emballé. La terre promise est la septième aventure du célèbre cow-boy et dessinée par Achdé.

Lucky Luke garde tranquillement un troupeau de vaches sous l’œil bienveillant de Jolly Jumper. Sa quiétude est bouleversée par l’arrivée de Jack-la-poisse, son vieil ami. Alors que pour une fois, ce dernier peut prétendre à un travail, il demande à cow-boy une étrange mission : s’occuper de ses parents et des deux enfants de la famille.

La famille Stern débarque à Saint-Louis. Juifs ashkénazes, il y a le père très religieux, sa femme qui aime faire la cuisine, la jeune fille très timide et le petit dernier qui n’a pas froid aux yeux. Lucky Luke doit donc les acheminer sans encombres jusqu’à la ville où les attend Jack. A bord d’une roulotte, le voyage risque d’être mouvementé…

Alors que le duo Pennac-Benacquista nous avait régalé par ses bons scénarios – a contrario de ceux de Gerra/Pessis catastrophiques – celui proposé par Jul est très classique. En reprenant un thème souvent utilisé par Goscinny – le voyage en roulotte ou caravane – il est sûr de plaire aux plus anciens lecteurs de Lucky Luke. Les obstacles, les bandits ou les saloons enfumés sont autant d’éléments modèles chez le maître du scénario.

Là où il prend un risque c’est dans sa thématique de fond : la religion et plus particulièrement la religion juive. Si les aventures de Lucky Luke avaient vu des mormons – fréquents – des chrétiens et des adeptes du bouddhisme (L’héritage de Rantanplan) parsemer les albums, les juifs étaient inexistants jusqu’à présent. Par cette religion, Jul peut émailler son récit des clichés en découlant et cela est souvent drôle. Il y ajoute quelques références cinématographiques pour faire sourire son lectorat.

Comme à son habitude, Achdé rend une copie quasi parfaite sur la partie dessinée. Son trait est à la fois proche de celui de Morris mais aussi très personnel.

On attend avec curiosité la deuxième histoire de Jul, après celui-ci qui semble être son album de rodage, lui qui est si talentueux si drôle dans sa série Silex and the city (Dargaud). Le lecteur pourra se pencher sur L’homme qui tua Lucky Luke, la formidable version de Mathieu Bonhomme ou découvrir l’univers de Morris à travers l’exposition qui se tient à la Cité de la BD à Angoulême.

Article posté le jeudi 03 novembre 2016 par Damien Canteau

Lucky Luke de Jul et Achdé (Lucky Comics) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Lucky Luke, tome 7 : La terre promise
  • Scénariste : Jul
  • Dessinateur : Achdé
  • Editeur : Lucky Comics
  • Prix : 10.60€
  • Sortie : 04 novembre 2016

Résumé de l’éditeur : Enfin le grand retour de Lucky Luke ! Dans La Terre Promise, Jul et Achdé ont assigné une mission rocambolesque à l’éternel justicier. Lucky Luke doit escorter toute une famille de juifs d’Europe de l’Est à peine débarqués du bateau à Saint Louis jusqu’aux confins de l’Ouest sauvage ! Jusqu’alors, l’homme qui tire plus vite que son ombre avait déjà côtoyé de sacrés originaux. Un prince russe dans Le Grand Duc, un aristocrate anglais dans Le Pied-Tendre, un psychanalyste viennois dans La Guérison des Dalton… Mais lorsque son copain Jack-la-Poisse le supplie de s’occuper de ses parents (à qui il n’a pas osé avouer qu’il était cow-boy et qui le croient avocat à New-York), Lucky Luke n’écoute que son coeur. Avec un grand-père religieux obsédé du shabbat, une mamma décidée à gaver Lucky Luke de carpe farcie, une jeune fille prude qui cherche le mari idéal (avocat ou médecin, mais bon, cow-boy ça va aussi), et un gamin turbulent plus intéressé par le Far-West que par sa Bar Mitsvah, le voyage promet d’être long. Desperados, joueurs de poker, attaques d’indiens féroces (la tribu des « Pieds Noirs » a mauvaise réputation), tout l’univers de Lucky Luke va être confronté à ce choc des cultures. Mais à la fin du voyage, c’est autant notre cow-boy solitaire que sa nouvelle famille d’adoption qui auront appris à surmonter les épreuves et les préjugés.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir