Mei Lanfang, livre 1 : Une vie à l’opéra de Pékin

Notre avis : Lin Ying met en image la vie de Mei Lanfang, l’un des plus grands chanteurs de l’opéra de Pékin dans un premier livre qui dévoile son enfance.

Chine, 1904. Le maître Tan – grand artisan de l’opéra à Pékin – est en retard pour la présentation d’une de ses œuvres. Ce qui n’est plait forcément pas à l’Impératrice Cixi, qui est en colère et qui le menace de décapitation. Il explique qu’il ne s’est pas réveillé après sa sieste. Les règles strictes dans sa famille plaisent à la souveraine qui lui offre une somptueuse robe jaune, signe de clémence.

Après cette événement et depuis un certain temps, le vieil homme cherche un nouveau disciple. Il remarque Wanhua, fils d’un ténor et neveu d’un célèbre violoniste. Malgré les doutes de ce dernier, Tan offre sa chance au jeune garçon de 10 ans…

Au début du XXe siècle, les rôles féminins des opéras et du théâtre chinois étaient tenus par des hommes. C’est ainsi que Wanhua va devenir l’un des plus grands chanteurs de rôles féminins et devenir Mei Lanfang. Lin Ying propose de découvrir son histoire et plus particulièrement ses débuts chez maître Tan dans ce premier livre. Il faut dire que les Occidentaux ne connaissent que très peu ces artistes chinois.

Le récit de l’auteure chinoise est agréable, parfois un peu lent, parfois un peu lointain mais cela reste un bon titre Urban China. Au-delà de l’histoire du jeune garçon, le lecteur découvre l’envers du décor et plus particulièrement les conditions très rudes des disciples chez les maîtres de l’opéra qui ont souvent la main lourde. La partie graphique est très belle à l’œil. Si les décors sont à minima, la richesse des vêtements est parfaitement restituée. Chaque chapitre est introduit par une sublime illustration au fusain.

Découvrez l’univers de l’opéra, en parcourant le dossier Wagner en BD, L’anneau du Nibelung de Numa Sadoul et France Renoncé édité par Dargaud à partir de 1982.

Article posté le lundi 08 août 2016 par Damien Canteau

Mei Lanfang un manhua de Lin Yin chez Urban China, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Mei Lanfang, livre 1 : Une vie à l’opéra de Pékin
  • Auteure : Lin Ying
  • Éditeur : Urban China
  • Prix : 15€
  • Parution : 03 juin 2016

Résumé de l’éditeur : Le 8 aout 1961, la Chine pleura la mort d’un de ses artistes les plus populaires : Mei Lanfang. Ce chanteur de l’Opéra de Pékin, qui faisait frémir d’émotion ses diverses audiences lors de ses interprétations de rôles féminins, commença sa carrière en 1904, à l’âge de dix ans. Pendant des heures, il entraina sa voix, appris la danse et répéta ses acrobaties, jusqu’à atteindre un niveau de raffinement qui le propulsa en Chine, mais également sur la scène internationale. Yin Ling retrace d’un trait délicat la vie et la carrière de ce personnage extraordinaire, et nous offre également une plongée dans l’univers magique et méconnu de l’Opéra de Pékin.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir