Micro Zouzou contre les Maxi-Zinzins

Zouzou est envoyé dans la bouche d’une vieille femme dont les dents la font souffrir énormément. Matthias Arégui et Léon Maret imaginent son aventure dans Micro Zouzou contre les Maxi-Zinzins, un album complétement fou aux éditions 2024.

Couacville. Mireille, une vieille femme très riche, tente désespérément de devenir membre du Club des opulents, un cercle d’hommes et de femmes ultra-riches. Mais à chaque tentative, elle se faire refouler, entrainant des rages de dents intensives.

Elle se rend en urgence chez son dentiste, le docteur Marietti qui lui propose un traitement novateur. Par un procédé, il réussit à miniaturiser Zouzou son neveu. Le jeune garçon entre alors dans la bouche de la vieille femme pour tenter de découvrir ce qui lui fait vraiment mal au niveau de sa gencive…

Dans la veine de Maman j’ai rétréci les gosses, le film avec Rick Moranis, Matthias Arégui et Léon Maret développent une histoire complétement décalée et barrée. Débridé dans tous les sens du terme Micro Zouzou contre les Maxi-Zinzins plaira aux jeunes lecteurs par ce côté à l’opposée du classicisme des bandes dessinées.

Micro Zouzou, histoire à 4 mains

Le duo d’auteurs avaient réussi à placer les premières pages de Micro Zouzou contre les Maxi-Zinzins dans le journal de Picsou, par un supplément encarté intitulé Couac. Un exploit qui permettait un grande visibilité à leur récit fantastique.

L’infiniment petit est donc au cœur de cette histoire folle où Zouzou croise de nombreux personnages tous aussi fous les uns que les autres. Les rebondissements et autres surprises se multiplient au fil des pages.

Micro Zouzou contre les Maxi-Zinzins bénéficie d’un découpage dynamique, un rythme enlevé qui pulse. L’album fut créé à quatre mains. Matthias Arégui (Papayou) et Léon Maret alternent donc la partie graphique sans vraiment de processus défini. Chacun dessine selon son envie.

Tout est foutraque dans le récit. Il n’y a pas de sens si ce n’est pour les auteurs de s’amuser. Et c’est bien cela le défaut : on a du mal à comprendre le but dans les premières pages. Au-delà de la folie, un peu de sens aurait permis de s’accrocher à la lecture. Dommage, les deux auteurs sont formidables et l’idée de départ est excellente.

Micro Zouzou contre les Maxi-Zinzins : un voyage dentaire entre absurde et folie !

Article posté le lundi 12 avril 2021 par Damien Canteau

  • Micro Zouzou contre les Maxi-Zinzins
  • Auteurs : Matthias Arégui et Léon Maret
  • Éditeur : 2024
  • Prix : 15 €
  • Parution : 19 mars 2021
  • ISBN : 9782901000563

Résumé de l’éditeur : Couacville, patrie des opulents… Dans cette petite ville, se cache un club très spécial, un club réservé aux plus riches, le fameux club des Opulents ! Dame Mireille, pourtant l’une des plus grandes fortunes de ce petit coin de paradis, veut y rentrer depuis fort longtemps… Mais las, les opulents refusent toujours son admission, ce qui provoque chez elle colère, et rage de dents. C’est ici qu’entre en scène Zouzou, et son tonton Marietti ; par amour et pour soigner ses douleurs, le dentiste Marietti lui propose de tester une méthode révolutionnaire : le micro-dentisme. C’est très simple : à l’aide du microcroscope, Zouzou est envoyée directement dans les gencives, pour inspecter sur place sur ces rages de dents. Mais bientôt Dame Mireille leur échappe, et pour Micro Zouzou, qui se balade dans ses dents, la situation devient bientôt hors de contrôle ! Paru dans COUAC, la gazette dingo de PICSOU MAGAZINE, ce feuilleton échevelé de Matthias Arégui et Léon Maret ravira les fans de canards et d’aventures interdentaires !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir