Nosferatu

Des vampires mais pas vraiment. Et amnésique avec ça. Enfin c’est le cas de Laura. Si tel est bien son nom. Elle n’en est pas sûre.

Tout commence lorsqu’elle se réveille sans mémoire dans la forêt, sous un tas de gravas, étrangement sans os brisé. Mais la mémoire envolée. Puis elle demande de l’aide au village voisin et voilà qu’elle se fait attaquer par des humains aux yeux révulsés, hurlant de lui donner son sang, cherchant à tous prix à la dévorer. On est plutôt partie pour une histoire de zombie historique médiéval, non ?

Et bien non.

Les Nosferatus sont des créatures immortelles à l’apparence humaine qui brûlent au soleil et rendent les humains avides de sang jusqu’à la folie. Personne ne peut les approcher sans en payer le prix. Sauf… Sauf quelques olibrius.

Comment devient-on Nosferatu ? En buvant le sang de l’un d’eux. Mais seulement 1 personne sur 10 survit à l’expérience…

Et puis, il y a les Nosferatus qui fuient, les loups solitaires et ceux qui se rassemblent en Royaume. Il y a les hommes qui subissent, et les chasseurs de monstre. Qui ont un sens moral discutable.

Bienvenue dans l’univers de Nosferatu. Un manga de Dark Fantasy juteux ou la mémoire de Laura devrait se hâter de revenir. Car la jeune femme ne peut pas approcher les gens sans les rendre fous, ne supporte pas la lumière du soleil et ne peut pas mourir, même avec le cœur transpercé ou la tête tranchée. Et ses ennemis n’attendront pas qu’elle se souvienne d’eux.

Pourtant la jeune femme sans mémoire n’est pas d’un naturel solitaire. Elle aime le contact des gens et s’isoler lui coûte cher. Saura-t-elle se dénicher des compagnons qu’elle ne mettra pas en danger ? Saura-t-elle trouver son identité ? Qui est Arnolt, l’homme qui lui a promis de l’éduquer comme il se doit cette fois ?

Doté d’un design sombre qui sied à merveille aux mangas de dark fantasy, Nosferatu trouve son originalité dans la nature particulière de ses vampires. Plus ambigus de nos monstres traditionnels, les nosferatus promettent des combats sanglants et plein de rebondissement, autant qu’une géopolitique complexe intégrant une multitude d’acteurs. Montrant une fois de plus que les monstres ne sont pas toujours là où on les attend.

Un tome 1 et 2 pour public averti – c’est un manga de dark fantasy pour adulte (mais pas autant que Berserk je vous rassure) – écrit et dessiné par Shinjiro. La série est courte, publiée en 4 tomes aux éditions Soleil.

Une lecture amusante pour qui aime bien le gore, la géopolitique et la fantasy.

Article posté le vendredi 05 février 2021 par Marie Lonni

Nosferatu - Shinjiro
  • Nosferatu
  • Auteur : Shinjiro
  • Editeur : Soleil
  • Prix : 7,99€
  • Parution : 15 octobre 2020
  • IBAN : 9782302083578

Résumé de l’éditeur : Les nosferatus, derrière leurs visages humains, font perdre la raison à toutes les créatures qui les approchent. Laura, découvre un village infecté et ne survit que grâce à l’intervention d’Arnold, un homme d’église chargé de purger les populations concernées. Bientôt elle découvre l’atroce vérité : Arnold est un nosferatu qui peut massacrer librement des cités entières. Elle doit trouver un moyen de l’arrêter.

À propos de l'auteur de cet article

Marie Lonni

Marie Lonni

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont englouti Marie. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir