Ocarina Marina, tome 1 : Face de bulot

Notre avis : En mission chez les Humains, Marina – petite sirène – a du mal à cacher son secret dès qu’elle est mouillée. Mr Tan et Stan Silas dévoilent ses aventures rocambolesques dans le premier volume de Ocarina Marina aux éditions BD Kids.

Aquatown. Princesse des fonds marins, Marina doit passer un an sur Terre. Accueillie dans une famille, elle doit cacher son secret : c’est une sirène. Tant que ses pieds sont au sec, tout va bien, elle ne se transforme pas.

Accompagnée de Callipso, son otarie peureuse, elle communique avec sa mère poisson rouge dans un bocal. Atour d’elle, il y a aussi Sasha le fils de la famille, Octavia le vieille pieuvre ou Olly, la fille étoile de mer.

Marina ne supporte plus trop le fait d’être en ville, elle préférerait retourner dans la mer, dans son élément. Energique et à la personnalité forte, elle n’a pas du tout les codes terrestre : elle se trompe, ne comprend pas toujours tout et peut même s’ennuyer…

Mr Tan imagine de très belles histoires courtes de Ocarina Marina. A travers les 12 mini-chapitres, l’auteur de Shaker Monster (avec Mathilde Domecq) brosse le portrait d’une sirène échouée sur Terre et à qui il arrive des aventures folles. Teinté de beaucoup d’humour, le premier volet de cette série jeunesse plait. Les situations cocasses et la personnalité forte du personnage principal amusent et étonnent. Prépubliées dans le revue Manon, les histoires sont modernes et très vivantes. La vie quotidienne n’est pas simple pour une sirène qui doit en plus se cacher.

Pour pimenter ses récits, le scénariste crée des personnages secondaires très attachants. Entre Sasha – nouvel allié de Marina – les parents mais aussi Olly, la petite peste ennemie de la sirène, tout est prétexte pour rire.

Découvert avec La vie de Norman, Biguden (EP) ou Parasites (Paquet), Stan Silas dévoile de très belles planches. Son trait sympathique est proche des mangas et des films d’animation, ce qui plait beaucoup. Ce jeune auteur est à suivre.

Ce duo d’auteurs fonctionne à merveille pour le plus grand plaisir des jeunes lecteurs. Ocarina Marina est une petite série agréable qui démarre très bien.

Article posté le mercredi 03 mai 2017 par Damien Canteau

Ocarina Marina 1 de Mr Tan et Stan Silas (BD kids) décrypté par Comxitrip le site BD de référence
  • Ocarina Marina, tome 1 : Face de bulot !
  • Scénariste : Mr Tan
  • Dessinateur : Stan Silas
  • Éditeur : BD Kids
  • Prix : 9.95€
  • Parution : 03 mai 2017

Résumé de l’éditeur : Marina est une sirène, mais pas n’importe laquelle ! Fille de la reine des mers, elle est la princesse du monde sous-marin… Sauf que, selon la tradition, elle doit passer un an sur terre incognito. Pas de souci, elle se déguise en vraie petite fi lle et envoûte une famille chez qui elle s’installe. Eh oui, elle a un ocarina magique autour du cou ! Mais il ne fonctionne pas sur le fi ls, Sacha, un petit binoclard de son âge. Et, surtout, si Marina rencontre la moindre goutte d’eau… Patatras ! Elle se retransforme aussitôt en sirène ! Et, justement, dans une ville construite sur l’eau, le danger est partout… Bref, entre son ennemie jurée Olly, la découverte d’Halloween et les problèmes que lui pose la neige, Marina ne risque pas de s’ennuyer ! Et vous non plus…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir