Petit Poilu, tome 19 : Le prince des oiseaux

Notre avis : Après un 17e volume (A nous deux) et un 18e volume (Superpoilu) excellent, Petit Poilu est de retour avec Le prince des oiseaux, une histoire merveilleuse pour les jeunes lecteurs de Céline Fraipont et Pierre Bailly (Dupuis).

Après avoir quitté sa maison pour aller à l’école, Petit Poilu donne du pain à des oiseaux multicolores. Ils l’emmènent alors dans un grande cage. Là se tient Le prince des oiseaux, assis sur son trône, triste. Il faut dire que Topor, son conseiller, surveille tous ses faits et gestes.

Comme à son habitude, Petit Poilu – être jovial, sympathique et serviable – veut aider son prochain en jouant au ballon avec lui ou en décidant de tout repeindre dans sa cage…

Avec Anuki (Stéphane Sénégas et Frédéric Maupomé, La Gouttière), Petit Poilu est l’une des séries muettes la plus agréable et plus intelligente dans le monde du 9e Art. Comme à son habitude, Céline Fraipont imagine une belle histoire pour son petit héros. Pour Le prince des oiseaux, elle met en scène des thématiques fortes, idéalement mises en scène pour les jeunes lecteurs : le fait d’être prisonnier dans une cage dorée, la solitude du pouvoir, la dépression, l’emprise psychologique sur une autre personne mais aussi les couleurs et la créativité.

Lorsqu’il arrive dans la cage, Petit Poilu remarque que tout est en noir et blanc (Topor, le Prince, le trône ou la fontaine), noires comme les idées du souverain et le salut viendra de la couleur qui met du baume au cœur dans la vie.

Ce dix-neuvième tome est merveilleusement mis en image par Pierre Bailly. Comme pour les précédentes publications, il fait preuve d’une grande maîtrise du découpage et son trait tout en rondeur est chaleureux.

Article posté le mercredi 26 octobre 2016 par Damien Canteau

Petit poilu 19 de Céline Fraipont et Pierre Bailly (Dupuis) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Petit Poilu, tome 19 : Le prince des oiseaux
  • Scénariste : Céline Fraipont
  • Dessinateur : Pierre Bailly
  • Editeur : Dupuis
  • Parution : 21 septembre 2016
  • Prix : 9.50€

Résumé de l’éditeur : Dans le monde des oiseaux où Petit Poilu s’est cette fois retrouvé parachuté règne un prince bien malheureux. Prisonnier d’une grande cage dorée, le prince comme le décor qui l’entoure sont en noir et blanc. La faute à Topor, un sinistre corbeau qui le suit à la trace. Petit Poilu essaie tant bien que mal d’insuffler un peu de joie au prince avec des jouets colorés, mais le satané corbeau les détruit à chaque fois… Inébranlable, notre petit héros préféré sort alors de son sac à dos peintures et palette et entreprend de repeindre le triste prince et son monde. Avec succès : les couleurs s’étalent, la vie reprend ! Et, cette fois, le prince ne se laissera pas faire. En quelques habiles coups de pinceau, il transforme le vilain Topor en oiseau rose à pois verts et s’affranchit même de sa cage ! Avec cette nouvelle fable juste, sensible et ludique, Petit Poilu apprend aux petits lecteurs comment réagir aux influences néfastes.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir