Pour le pire

Lorsqu’un employé du service social à l’enfance décide de rencontrer une tueuse en série cela donne Pour le pire, un étrange manga de Taro Nogizaka chez Glénat.

Il y a quelques années, le Japon suivait avec effroi l’affaire Shinju Shinagawa. Cette tueuse en série avait démembré de jeunes hommes dans la trentaine. Cette vingtenaire avait soigneusement subtilisé des membres de ses victimes.

Parmi elles, il y eut le père de Takuto. Depuis la tragédie, il fut placé par les services sociaux. Son éducateur, Arata Natsume, est un homme que l’on remarque facilement par ses frasques. Takuto décide alors d’entrer en contact avec Shinju, qui accepte de le voir. Afin de protéger le garçon, c’est Arata qui se rend au rendez-vous…

Voilà un manga qui ne laisse pas de glace ! Pour le pire est une histoire rondement menée par Taro Nogazika. On y découvre deux fortes personnalités. D’un côté, Arata, le travailleur social, imbu de sa personne et qui aime se montrer. De l’autre, Shinju, la très jeune tueuse en série, passionnée par ses crimes. Les deux se rencontrent et cela fait des étincelles. Pour retrouver la tête du père de Takuto, l’homme propose même à la serial killeuse de l’épouser.

Ce duel au sommet est le seul véritable intérêt de ce premier volume. Deux fortes têtes, deux âmes joueuses pour un récit qui pourra laisser de côté de nombreux lecteurs tant la violence et l’étrangeté peuvent avoir un effet repoussoir.

On est néanmoins agréablement surpris par la partie graphique de Taro Nogazika très réussie. Les expressions et émotions sont exagérées pour donner encore plus de tension à une histoire forte et pourtant si peu prenante.

Article posté le lundi 28 juin 2021 par Damien Canteau

Pour le pire 1 de Taro Nogizaka (Glenat)
  • Pour le pire, tome 1
  • Auteur : Taro Nogizaka
  • Editeur : Glenat manga
  • Prix : 7,60 €
  • Parution : 17 mars 2021
  • ISBN : 9782344046364

Résumé de l’éditeur : Un vrai thriller psychologiqueLe clown de Shinagawa avait défrayé la chronique lors de son arrestation : cette tueuse en série corpulente, déguisée en clown, avait découpé et caché les corps de ses victimes… Pour aider l’enfant d’une victime à retrouver la tête de son père, Arata Natsume, assistant social, va la rencontrer. Mais contre toute attente, une frêle et fragile jeune fille arrive en face de lui. Est-elle vraiment un monstre sanguinaire ? Pour le savoir, Arata va devoir se livrer à un jeu dangereux en se prétendant amoureux d’elle…Une héroïne serial killer, mythomane, psychopathe mais néanmoins sensible et attendrissante… Comme Arata, vous succomberez vite aux charmes venimeux de cette héroïne hors du commun, et suivrez avec intérêt cette enquête qui n’est pas sans rappeler Mindhunter. Et comme toujours, les traits de Nogizaka sculptent avec réalisme toute la beauté et la noirceur de l’âme humaine!

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir