Sarissa of Noctilucent Cloud

Sarissa of Noctilucent Cloud est un manga calé entre super-pouvoir et créatures célestes mystérieuses. Miki Matsuda et Kome nous embarque à bord d’une mission à haut risque aux éditions Panini

Shinobu Nabari passe sa vie à disparaître, littéralement, physiquement. C’est une capacité qui lui empoisonne la vie, jusqu’à ce que l’IOSS – une agence militaire internationale – s’intéresse à elle. Elle se fait alors embarquer contre son gré dans une lutte acharnée contre les Arpenteurs célestes, des créatures étranges qui menacent les activités humaines.

Mémo technique : Un Nuage Noctulescent est un nuage de très haute altitude. Situé dans la mésosphère entre 50 et 80 kilomètres au-dessus de nos tête. Son nom signifie que c’est une nuage brillant la nuit. C’est un raccourcie un peu mystique. Les Nuages noctulescents brillent car ils reçoivent les rayons du soleil durant le crépuscule astronomique. C’est un simple phénomène mécanique : les rayons atteignent encore la très haute atmosphère lorsque le crépuscule terrestre s’achève. Cela donne en effet, un nuage brillant dans le bleu profond de la nuit.

La SarisseSarissa en anglais – est quant à elle une arme du bassin oriental de la méditerranée datant de l’an 300 avant J.C jusqu’à l’ère romaine (30 av-J.C). Ce sont d’immenses lances de 6 mètres environ, créées sous le règne de Philippe II de Macédoine, le père d’Alexandre le Grand. D’ailleurs, permettant de frapper loin et fort, elles furent d’une grande aide à ce dernier durant ses conquêtes. Dotée de Sarisses, une armée devient un porc épique géant.

Toute la métaphore est là. Sarissa of Noctilucent Cloud fait référence au corps armée aéronautique du futur. L’IOSS utilisent des « Tonnerres Bleus », des avions de chasse modifiés pour voler à la limite de l’espace (100km d’altitude). Un avion de chasse standard vole à près de 30 kilomètres au-dessus du niveau de la mer. Par la magie de la fiction, les Tonnerres Bleus vont jusqu’à 90 kilomètres. Ils frappent loin et fort. Comme les épines de la Terre. Ils vont un peu au-dessus des Nuages noctulescents et surtout… là où se situe le fléau de l’humanité : les Arpenteurs Célestes. De Grosses bestioles à la limite entre l’alien et le dragon, massives et dotées de pouvoir spéciaux : prédiction, vision à très longue portée, invisibilité. Cela varie.

Les humains ne sont pas dénués d’outils pour les affronter. Shinobu Nabari, comme d’autres humains, est dotée de pouvoir particulier : se rendre invisible. Curieux phénomène qu’est l’apparition de ces êtres… Mais associé à la technologie de pointe de l’aviation militaire, ils deviennent l’atout majeur de l’IOSS contre les Arpenteurs.

Sarissa of Noctilucent Cloud est plein de bonnes idées. Des références intéressantes, une ambiance planante et dynamique en même temps, un peu « Militaro-Kawaii« . Mais a un défaut de taille : Tout va trop vite. Les relations entre personnages sont prémâchés par des dialogues trop faciles. Sous couverte de ne pas prendre ni les personnages ni les lecteurs pour des simples d’esprits, les discours sonnent comme des évidences à la limite du « Merci Captain Obvious« . Par contre, le manga est doté d’une traduction très fluide et très agréable.

Ces points positifs et négatifs sont liés par un point d’interrogation : La dose de mystère et la grande quantité de questions sans réponse peut peut-être permettre à Sarissa of Noctilucent Cloud de prendre le contre-pied dans les tomes suivants.

Le graphisme mignon, très stylisé, me fait dire que ce manga s’adresse avant tout à un jeune public en découverte de la Science-Fiction. En ce sens, c’est un très bon début. C’est une lecture douce, avec des paysages très beau – la planète vu du ciel, ça claque, Thomas Pesquet en témoigne – avec des scènes d’action dynamiques, qui arrivent mine de rien à nous tenir en halène.

Un tome 1 qui laisse donc une flopée d’interrogations derrière lui. Donc je dirais Wait and See. Sarissa of Noctilucent Cloud pourrait bien nous surprendre au tournant.

Article posté le vendredi 07 mai 2021 par Ma Lo Torikō

Sarissa of Noctulescent Cloud - Miki Matsuda - Panini
  • Sarissa of Noctilucent Cloud, tome 1
  • Auteur : Miki Matsuda
  • Dessinatrice : Kome
  • Éditeur : Panini Mangas
  • Prix : 7,99 €
  • Parution : 03 février 2021
  • ISBN : 9782809494259

Résumé de l’éditeur : Shinobu Nabari a l’impression d’être transparente aux yeux de tous, ce qui la fait beaucoup souffrir. Mais un jour, la jeune fille découvre que sa capacité à passer inaperçue intéresse certaines personnes… Elle se retrouve ainsi embarquée dans une lutte opposant l’humanité aux arpenteurs célestes, d’immenses créatures qui vivent cachés dans les plus hautes couches de l’atmosphère terrestre.

À propos de l'auteur de cet article

Ma Lo Torikō

Ma Lo Torikō

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont englouti Ma Lo. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir