Trajectoire de femme

A travers Trajectoire de femme, Erin Williams raconte sa vie, celle d’une femme violée, alcoolique et mère d’une fille. Cette poignante autobiographie est éditée par Massot.

Erin vient d’avoir une fille qui, le soir lorsqu’elle rentre du travail, gazouille de joie. Mais avant d’en arriver là, sa vie était un vrai cahot. Elle a été violée, plusieurs fois, elle était alcoolique (l’un est lié l’autre, l’autre est lié à l’un), son corps et son esprit étaient un champ de ruines maintes fois piétiné… Mais un jour, elle a su qu’elle devait arrêter de boire, pas pour avoir un enfant, mais parce qu’elle ne voulait pas mourir…

L’autrice nous raconte sa vie, à travers une journée, de son réveil, son départ au travail jusqu’à son retour à la maison… une journée où elle nous décrit sa vie sous la forme de flash-back. Ses rencontres, ses viols, son alcoolisme, sa résilience, son combat pour la vie. Un journal intime fort, intense, douloureux … Je ne m’attendais pas à ça… pas sous cette forme là. Je n’étais pas attiré par le graphisme au premier coup d’œil, mais l’histoire me semblait NÉCESSAIRE.

Dans Trajectoire de femme, Erin Williams nous met une claque, elle nous bouscule, elle nous exhorte à réagir. Elle parle aux hommes, ceux qui se sont servis sans demander, ceux qui on dit « tu n’as pas dit non » ceux qui se pensent tout permis. Elle se parle à elle-même… Elle nous parle à tous. Un cri de vérité un message hurlé et un message apaisé dans cette reconstruction. Une lecture qui vous retourne vous tord les boyaux, une lecture qui va rester… Une lecture à partager pour qu’un jour on n’en ait plus besoin.

Article posté le lundi 29 mars 2021 par Yoann Debiais

Trajectoire de femme de Erin Williams (Massot)
  • Trajectoire de femme
  • Autrice : Erin Williams
  • Éditeur : Massot
  • Prix : 26 €
  • Parution : 04 mars 2021
  • ISBN : 9782380352269

Résumé de l’éditeur : Il s’agit d’une bande-dessinée autobiographique écrite et dessinée par Erin Williams. L’autrice, qui vit à New-York, raconte son trajet quotidien dans le train qui l’amène de sa banlieue à Manhattan. Au-delà de cet itinéraire à travers la ville, elle raconte son itinéraire personnel. Elle parle des combats qu’elle a menés : les viols dont elle a été victime, sa lutte contre l’alcoolisme, son accouchement difficile. Les dessins, principalement en noir et blanc, sont d’une sobriété troublante et empreints de poésie aussi, avec notamment des planches de New-York superbes. Sincère sans être sombre, le « mémoire graphique » d’Erin Williams est avant tout l’histoire d’une renaissance. La jeune femme tombe amoureuse puis enceinte, arrête de boire, reprend ses études, et réapprend progressivement à vivre.

À propos de l'auteur de cet article

Yoann Debiais

Yoann Debiais

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir