Au Ritz des Fritz

Un soldat allemand démocrate découvre la cruauté des camps de prisonniers aux Etats-unis pendant la seconde guerre mondiale. Il doit faire face à la cruauté d’officiers nazis qui n’acceptent pas la défaite…Un album surprenant de Nathalie Bodin publié chez La Boîte à Bulles.

UN ANTINAZI EN AMÉRIQUE

Capturé lors de l’offensive alliée en Normandie pendant le débarquement du 6 juin 1944, le soldat allemand Pabel, un démocrate, est « expédié  » sur le sol américain dans un camp de prisonniers truffé de nazis, un « prisoner-of-war camps  » . Des camps spéciaux dont la gestion interne a été laissée aux officiers SS… Soucieuse de respecter la lettre et l’esprit de la Convention de Genève de 1929, les autorités américaines ont comme le résume l’historien Daniel Costelle  » laissé l’idéologie nazie régner sur ces camps « . C’est que le personnage principal de cette fiction historique va se retrouver en proie à la vindicte et à la folie de compatriotes qui croient encoren, envers et contre tout, à une possible victoire du Reich allemand *.

TYRANNIQUES ET SANGUINAIRES

Dans cet univers concentrationnaire où se côtoient anti et pro nazis, les tensions sont quotidiennes. Pabel qui croyait la terreur nazie derrière lui doit subir une propagande qui encourage les vaincus à « garder le moral « . Peu à peu, il se fait bousculer par des soldats de l’Afrika Korps et conduit dans un tribunal composé d’officiers en tenue, à l’image de son cousin Edwin, ennemi et menaçant, qui lui reproche un son comportement déviant .  » J’ai ici une liste de traîtres, déserteurs, collabos…Et la liste peut encore s’allonger… » profère-t-il devant un Pabel abasourdi. Et comme pour illustrer par le réel ses propos, ce tribunal de l’intérieur lui montre le corps de Kurt, un soldat qu’on a pendu haut et court parce qu’il avait été « déloyal » avec le Führer.

UN ÉPISODE MÉCONNU

A partir de 1942, plus de 380.000 soldats allemands auraient ainsi été détenus sur le sol américain, répartis dans des camps basés de la frontière du Canada jusqu’à celle du Mexique. Dans ces camps sévissaient des « Kangaroo courts « , sortes de tribunaux secrets tenus par des officiers nazis laissant libre cours à leur soif de vengeance et leur fanatisme.

C’est cette tranche d’histoire méconnue de la seconde guerre que nous révèle Nathalie Bodin dans cet album original et très documenté, Au Ritz des Fritz. Heureusement, le passage de Pabel par ces camps et les brimades encourues ne dureront pas. L’homme recouvrira bientôt sa liberté. Le dessin au fusain tout en finesse de l’auteure,  sa subtile utilisation des gris donnent à l’ensemble de cet album une atmosphère lourde et légère à la fois, grave et sensible. Une réussite..

Article posté le lundi 28 septembre 2015 par Jean-Michel Gouin

  • Au Ritz des Fritz
  • Auteur: Nathalie Bodin
  • Editeur: La Boîte à Bulles ( collection Contre-jour )
  • Prix : 19 €
  • Parution : septembre 2015

Résumé de l’éditeur : Danwarth Pabel est prisonnier de guerre allemand. Capturé lors de l’offensive alliée en Normandie, il est transféré dans un des multiples camps de prisonniers construits sur le sol américain. Là, son sort est régi par la Convention de Genève de 1929 qui stipule qu’il est soumis aux « règlements en vigueur dans [son] armée »… Ce qui ne l’arrange nullement car Pabel a toujours été résolument antinazi. Et comme les Américains laissent les mains libres aux SS pour régenter le camp, la tyrannie du troisième Reich a vite fait de le rattraper et la vie de Pabel devient tout sauf un long fleuve tranquille…

En lien avec l'album

  • Un film documentaire retraçant la création de « Au Ritz des Fritz » réalisé par la sœur de l’auteur, intitulé « Nathalie, à l’ombre du Ritz des Fritz » est visionnable avec le lien suivant: https: //vimeo.com/132821267 

À propos de l'auteur de cet article

Jean-Michel Gouin

Jean-Michel Gouin

Passionné par l’écrit, notamment l’histoire, la littérature policière et la bande dessinée, Jean-Michel Gouin est journaliste à Poitiers.

En savoir