L’écorce des choses

Une petite fille sourde tente de s’intégrer au mieux dans le nouveau monde qu’elle découvre. Cécile Bidault dévoile L’écorce des choses, un merveilleux album Warum, nommé en Sélection Jeunesse du Festival d’Angoulême 2018.

TERRITOIRES INCONNUS

Un couple et leur fille de 9 ans emménagent dans une nouvelle maison à la campagne, un lieu que le grand-père paternel de la fillette a habité, il y a quelques années. Depuis toute petite, la jeune fille n’entend pas. Son monde est donc fait d’un long silence ininterrompu. Pour communiquer au mieux avec elle et les autres, son père décide de lui apprendre la langue des signes.

Petit à petit la vie suit son cours. Un jour en jouant au ballon, la petite fille le suit et découvre de l’autre côté de la haie, un garçon. C’est le début d’une belle amitié…

DE LA DOUCEUR DE L’ÉCORCE DES CHOSES

Tout de délicatesse et avec beaucoup de douceur, Cécile Bidault imagine le quotidien de cette petite fille sourde. Illustratrice de talent,  L’écorce des choses est son tout premier album.

C’est surtout avec son magnifique univers graphique – un dessin fait d’un trait d’une grande lisibilité aux couleurs légères – qu’elle insuffle cette tendresse.

Avec moins de dix phrases dans les dix premières pages (sur 96 planches), Cécile Bidault réussit à faire ressentir ce silence assourdissant. Qu’est-ce qu’un album muet porté ainsi peut être bavard ! Parce qu’il en dit et s’en passe de nombreuses situations dans L’écorce des choses.

A l’image de Super sourde de Cece Bell (Les Arènes) qui s’adressait aux plus jeunes lecteurs, voilà donc un des très rares albums qui traite de ce handicap et dont la cible est le jeune lectorat.

Ce récit de Cécile Bidault met en lumière des émotions simples et universelles que l’on ne ressent rarement dans ce style d’histoires. A l’image de Tombé dans l’oreille d’un sourd de Audrey Levitre et Grégory Mahieux (Steinkis), l’autrice y aborde la solitude, les difficultés à communiquer et l’amitié.

Nommé dans la Sélection Jeunesse d’Angoulême 2018, L’écorce des choses apaise par sa narration lente, comme sur du velours.

L’écorce des choses : un album Jeunesse positif et fort sur le handicap comme on aimerait en lire plus souvent !

Article posté le mardi 05 décembre 2017 par Damien Canteau

L'écorce des choses de Cécile Bidault (Warum) décrypté par Comixtrip
  • L’écorce des choses
  • Autrice : Cécile Bidault
  • Éditeur : Warum
  • Prix : 17€
  • Parution : 4 octobre 2017
  • ISBN : 9782365352970

Résumé de l’éditeur : Atteinte de surdité, une petite fille déménage à la campagne et trouve refuge dans un arbre. Elle y retrouve régulièrement le chat de sa voisine, ainsi qu’un mystérieux petit garçon.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir