Tombé dans l’oreille d’un sourd

Grégory et Nadège sont heureux en couple. Un bonheur immense arrive dans leur foyer en la personne de Charles et Tristan, jumeaux. Rapidement, ils découvrent que le premier a des intolérances alimentaires tandis que le second est sourd. C’est le début du parcours du combattant pour que le petit garçon puisse vivre comme les autres. Grégory Mahieux raconte ce bouleversement dans Tombé dans l’oreille d’un sourd, exceptionnel témoignage aux éditions Steinkis.

DU BONHEUR D’ÊTRE PARENTS

Grégory, professeur d’arts appliqués dans un lycée professionnel privé, file le parfait amour avec Nadège, enseignante au collège.

Mariés un an après leur rencontre, le 05 avril 2005, ils ont la grande joie d’être parents pour la première fois. Charles et Tristan font alors leur bonheur. Arrivés deux mois avant terme, le premier est atteint de galactosémie congénitale – une maladie génétique rare du foie – et doit suivre un régime strict sans lait et dérivés, jaune d’oeuf, abats, tomate ou soja. Tandis que le test auditif de Tristan présente des anomalies. Mais le médecin semble plutôt confiant.

DE LA SURDITÉ EN SOCIÉTÉ

Délicat pour les deux parents qui doivent se relayer, aller à des rendez-vous médicaux fréquents à des endroits différents et doivent jongler avec leurs emplois du temps. Le diagnostique est posé sur la surdité de Tristan.

Ils se rapprochent alors d’un centre spécialisés pour enfants sourds – Beethoven – près de Rouen qui permet à leur fils d’être bien pris en charge. Néanmoins c’est le début du parcours du combattant pour Grégory et Nadège : refus des prothèses, apprentissage de la langue des signes, le chef d’établissement du professeur d’arts appliqués qui lui met des bâtons dans les roues (pour l’aménagement de ses cours) et enfin la pose d’un implant cochléaire pour pouvoir être accepté dans une classe « normale ».

TOMBE DANS L’OREILLE D’UN SOURD : FAMILLE UNIE

Ce qui frappe en premier dans Tombé dans l’oreille d’un sourd, c’est la grande force du couple et de ses enfants. Malgré les obstacles, la famille reste unie, aimante et toujours positive. Les combats sont nombreux et les freins multiples mais l’amour est toujours là, immuable.

Les éditions Steinkis-Vraoum poursuivent leur très bon travail autour des maladies, en proposant aux acteurs eux-même de raconter leur histoire. Ainsi après Goupil ou face de Lou Lubie sur la bipolarité, L’année du crabe de Alice Baguet sur le cancer et Anesthésie générale de Michel Vandam et Delphine Hermans sur la leucémie (trois sublimes albums), elles publient ce merveilleux albums sur le monde des malentendants.

OBSTACLES, QUELS OBSTACLES ?

Associé à Audrey Levitre avec laquelle il a publié Les twins (Delcourt, déjà sur les jumeaux), Grégory Mahieux se pose de multiples questions. Ce travail simple, avec pudeur mais sans non-dits est idéal pour les parents dont les enfants sont atteints de surdité.

Tout y passe : le milieu médical, les centres spécialisés, l’école, les aides techniques, les disponibilités dans le travail, l’acceptation du handicap par les autres ou le devenir de l’enfant.

D’ailleurs le l’auteur – ici narrateur – dit avec beaucoup d’appréhension : « Comment on fait pour prendre part au monde quand on ne perçoit pas tout ce que perçoivent les autres et qu’on ne partage pas avec eux le même langage ? »

C’est dur, c’est fort, ça émeut mais ça fait un bien fou ! Le lecteur rit de la naïveté, des bêtises et de la complicité de Charles et Tristan mais il peut aussi verser une larme quand Nadège pleure parce que à bout.

Comme Cece Bell l’a montré dans son superbe album Super Sourde (Les Arènes), la vie n’est pas simple pour ceux porteurs de handicap et plus particulièrement lorsque l’on est enfant.

Mais le sourire de Tristan ou le moment où il entend pour la première fois donnent à cette histoire sa pleine humanité, qui fait un bien fou !

La partie graphique de Grégory Mahieux est d’une redoutable efficacité. Les visages des personnages sont d’une belle expressivité. A grands renfort d’aplats noirs, il renforce les décors.

Tombé dans l’oreille d’un sourd : un superbe album empli d’humanité, d’amour et de vie !

Article posté le dimanche 29 janvier 2017 par Damien Canteau

Tombé dans l'oreille d'un sourd de Grégory Mahieux et Audrey Levitre (Steinkis) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Tombé dans l’oreille d’un sourd
  •  Scénaristes : Grégory Mahieux et Audrey Levitre
  • Dessinateur : Grégory Mahieux
  • Editeur : Steinkis
  • Prix : 22 €
  • Parution : 1er février 2017

Résumé de l’éditeur :  Grégory et Nadège sont comblés par la naissance de leurs jumeaux, Charles et Tristan. Pourtant leur univers s effondre lorsque le diagnostic tombe : Tristan est sourd profond.
Comment alors, en tant que parents entendants, aider leur fils à s épanouir dans notre société d hyper-communication ? Comment respecter son identité propre dans ce monde qui laisse, au final, peu de place à l altérité ?
Bref, comment prendre les bonnes décisions pour Tristan ?
En racontant le combat quotidien de cette famille, ce récit autobiographique dénonce un système mal adapté à la vie réelle, animé par des acteurs qui ne sont pas toujours volontaires et à l écoute. Il n est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir