L’homme de la mer

Jeune fille désabusée, Anna rencontre Deok-hyun, un plongeur en apnée. Avec insistance, elle lui demande de lui apprendre à pêcher comme lui. Jang Deok-hyun imagine leur face-à-face dans L’homme de la mer, un magnifique manhwa édité par Pika.

LA VIE D’ANNA N’A PLUS DE SENS

Célibataire de 29 ans, Anna travaille dans une petite supérette sud-coréenne. Tous les matins avant de s’y rendre, elle va nager; son seul véritable moment de plaisir dans sa vie monotone. Mais comme tous les jours, elle arrive en retard pour remplacer sa collègue. Pire, elle s’endort sur le comptoir de la caisse.

Son patron n’en peut plus de son comportement et de ses nombreux retards. Il la renvoie sans ménagement. Triste, elle se rend sur la jetée et commence à boire.

LA VIE DE DEOK-HUYN EST TELLEMENT MONOTONE

Quadragénaire et veuf, Deok-hyun est plongeur. Il pratique l’art ancestral des haenyo « femmes de la mer », plongeuses en apnée de la province de Cheju au sud de la Corée. Il travaille à remonter les nacres du fond de la mer, comme le faisait sa défunte femme.

Habitant dans un vieux conteneur sur la plage, sa vie est monotone. Seule sa fille vient parfois lui rendre visite et tente de lui remonter le moral.

UNE RENCONTRE EN APNÉE

Alors qu’elle décuve – elle a bu de l’alcool de riz – Anna s’amuse avec le chat de Deok-hyun. Elle veut lui faire manger une saucisse, quand l’homme la surprend. Elle décide de le suivre et lui pose des tas de questions sur son métier.

Soudain, elle s’évanouit et se réveille dans le lit du plongeur. Afin de reprendre goût à la vie, elle lui demande de la former à la pêche en apnée…

L’HOMME DE LA MER : PORTRAIT D’UNE GENERATION CORÉENNE DESENCHANTEE

C’est en 2014 que Jang Deok-hyun débute la réalisation de L’homme de la mer sur la plateforme Delitoon. Son manhwa est par la suite édité en Corée du Sud. L’auteur imagine la rencontre entre Anna et Deok-hyun (son héros porte son nom mais ce n’est pas son histoire) dans une magnifique chronique sociale très juste.

Né à Séoul en 1982, Jang Deok-hyun brosse le portrait d’une grande justesse d’une génération sud-coréenne désenchantée par la vie et la société qui l’oppresse. La jeune femme représente ces enfants désabusés des années 80/90.

Pour montrer encore plus les ravages de cette société consumériste sur eux, il la fait rencontrer un homme à la vie terne depuis que sa femme est décédée. Rien ne lui remonte le moral. Machinalement, il descend vers les profondeurs pour récolter de la nacre qu’il revendra. Profession exercée par son épouse, il fait ainsi perdurer sa mémoire en exerçant le même métier. Tous les deux sont à la marge, cherchent la rédemption et la résilience. Ils veulent s’en sortir mais ne savent pas vraiment comment. Ensemble, ils vont plonger et lâcher prise, malgré des débuts chaotiques et tendus.

HAENYO : FEMMES DE LA MER

Le récit du sud-coréen est fort, avare de mots, pudique mais d’une grande force et intensité. Il l’agrémente d’un humour afin de ménager le lecteur dans ce qui aurait pu ressembler à un drame.

Tels les corailleurs ou les pêcheurs au harpon dans les Caraïbes, les Haenyo exercent un métier multi-séculaire. Alors que Deok-hyun est un homme, cette profession est exclusivement féminine. A travers L’homme de la mer, le mangaka rend aussi hommage à cette grande tradition actuellement menacée et inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO depuis 2016.

L’homme de la mer est donc un magnifique roman graphique sur l’entraide et la transmission porté par un dessin séduisant aux couleurs soutenues. Après Hello Viviane, Au gré du vent  – les deux de Golo Zhao-  Nos yeux fermés de Akira Saso ou Forget sorrow de Belle Yang, la collection Pika Graphic s’enrichit d’une nouvelle petite perle avec ce très beau titre.

Article posté le vendredi 25 août 2017 par Damien Canteau

L'homme de la mer de Jang Deok-hyun (Pika) décrypté par Comixtrip le site BD de réference
  • L’homme de la mer
  • Auteur : Jang Deok-hyun
  • Editeur : Pika, collection Pika Graphic
  • Prix : 22€
  • Parution : 07 juin 2017
  • IBAN : 9782811634902

Résumé de l’éditeur : «Les humains sont faibles face à la mer… Face à sa puissance, la seule carte à jouer, c’est l’humilité…» Licenciée à la suite d’une altercation avec son patron, Anna, jeune vendeuse désabusée par la vie, se réfugie au bord de la mer pour oublier son triste sort. C’est là qu’elle rencontre Deok-hyun, un pêcheur de coquillages mutique dont le passé est nimbé de mystères. Fascinée, Anna va contraindre cet homme à lui enseigner son métier de pêcheur en apnée pour, qui sait, trouver enfin un vrai sens à sa vie… Avec L’Homme de la mer, Jang Deok-hyun évoque avec poésie la tradition séculaire des haenyos, ces pêcheuses en apnée hors du commun, véritables sirènes de l’île de Cheju, en Corée du Sud. L’activité des haenyos -de plus en plus rares- est d’ailleurs inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’Unesco. Deok-hyun, le personnage principale de la BD, a repris ce travail de « femme » à la suite de son épouse décédée ; un travail qui sonne comme une revanche envers la mer qui lui a pris celle qu’il a réalisé aimer, mais qui lui vaut aussi d’être exclu de la société. L’auteur met également en scène Anna, un personnage un peu maladroit qui n’arrive pas à trouver sa place dans la société. À travers elle, c’est toute une génération coréenne désenchantée qui est dépeinte.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir