Le livre de Piik, tome 2 : Le sortilège de Flore

Après un premier volume remarqué par la critique, Christophe Cazenove et Cécile poursuivent de belle manière, les aventures du petit garçon qui voulait apprendre à lire dans Le livre de Piik, aux éditions Bamboo.

SUR LA ROUTE DE CHINON

Accompagné de son fidèle renard Olaf, Piik poursuit son chemin pour trouver enfin quelqu’un qui lui apprendra à lire.  Il croise alors la route des Rattier, un couple de « Tenardier » faux mendiants et d’une bassesse inouïe. Ils ont enlevé Childéric, un enfant, lui ont brulé les yeux pour l’utiliser dans leur mensonge en le faisant mendier.

Pensant qu’ils vont pouvoir en faire autant avec Piik, ce dernier s’enfuit grâce à l’intervention du petit aveugle et prend la route de Chinon. Là, il retrouve Terryl de Baring, le seigneur imposteur et Milt, enchanté par Piik, mais aussi les Rattier et Childéric, qu’il réussit à délivrer, grâce à son immense courage.

APPRENTISSAGE DE LA LECTEUR ET MAGIE DES PLANTES

Les deux enfants errent alors dans les rues de Chinon et se retrouvent sur le stand de l’herboriste-guerrisseur. Le vieil homme doit aider le pauvre Milt et le désanchanter mais surtout, il accepte d’apprendre à lire à Piik. En effet, il a reconnu que le petit garçon est le fils de Flore, une ancienne disciple qu’il appréciait…

LE LIVRE DE PIIK : UN BEAU CONTE POUR ENFANT

Comme pour le précédent volume, Christophe Cazenove dévoile un très bon deuxième tome du Livre de Piik. Il construit son récit comme une belle fable fantastique pour enfant, qu’il pimente de tous les ingrédients essentiels pour retenir l’attention des plus jeunes : de l’aventure, de l’humour, une belle quête originale  – apprendre à lire (l’intelligence contre l’ignorance, bel écho actuellement) -, un petit garçon très brave et malin, de la magie, de vrais méchants – un peu crétins – et des personnages secondaires qui ne sont pas que des faire-valoir (le sonneur de cloches, Childéric, l’herboriste…). Il apporte aussi son lot de surprises avec le gentil Olaf, mi-renard mi-femme, qui donne un beau souffle à son histoire.

Il veut aussi véhiculer de belles valeurs : l’entraide (Piik qui aide le petit aveugle, le couple sur la route qui l’emmène jusqu’à Chinon), de la bienveillance, de l’amitié et de l’amour (Piik pour ses deux parents).

La tendresse du Livre de Piik s’entrevoit aussi dans le dessin de Cécile, d’une belle rondeur. L’auteure de la belle série Lulu et Fred (avec Jean-Jacques Thibaud et Nicolas Robin) prouve son talent notamment dans les expressions de ses personnages, d’une belle malice. De plus, elle restitue parfaitement l’ambiance médiévale mais aussi humoristique du récit par son trait semi-réaliste très agréable.

Article posté le samedi 14 mai 2016 par Damien Canteau

Très bon deuxième volet de la saga pour enfant Le livre de Piik de Christophe Cazenove et Cécile aux éditions Bamboo, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Le livre de Piik, tome 2 : Le sortilège de Flore
  • Scénariste : Christophe Cazenove
  • Dessinatrice : Cécile
  • Editeur : Bamboo
  • Prix : 10.90€
  • Parution : 20 avril 2016

Résumé de l’éditeur : Dans le Moyen Âge de la Guerre de Cent Ans, avoir dix ans et vouloir apprendre à lire est une vraie bataille ! Maintenant que le voilà à la ville avec son fidèle compagnon renard, le jeune Piik commence son apprentissage de la lecture. Bientôt, il sera capable de décrypter le message laissé par sa mère, morte après lui avoir donné naissance. Mais il y a encore tant de choses que doit apprendre Piik. Sait-il que le message est magique et que lui seul est capable de le lire ? Sait-il aussi que son ami renard n’est pas juste un renard ? Et sa mère est-elle vraiment morte ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir