Automne rouge

Dans les années 70, à Québec, un adolescent tente de s’affirmer à travers l’écriture d’une histoire de super-héros. Mais cela n’est pas simple dans ce temps troublé par l’action terroriste du Front de Libération du Québec. Affirmation de soi et affirmation identitaire dans Automne rouge, un très bel album de André-Philippe Côté et Richard Vallerand aux éditions de La Pastèque.

HYDROMAN : UN SUPER-HÉROS POUR S’AFFIRMER

Québec, 1970. Comme souvent, Jason – le gros dur de la classe – arrive en retard en cours. Ce jour-là, le professeur  demande à ses élèves de rédiger un texte autour des super-héros, d’en imaginer un, ainsi que ses exploits; « un vrai héros de chez nous ».

De nature introvertie, Laurent est heureux d’inventer une histoire. Il faut souligner que cela va lui permettre de s’affirmer, lui qui est très souvent embêté par d’autres camarades de classe. Pour écrire, il fait appel à Monsieur Lebrun, un ami de la famille, qui l’aide à mettre ses idées en ordre.

Son récit se déroule sur le barrage de Manicouagan où René, un ingénieur est électrocuté lors d’un énorme orage. L’homme se réveille à l’hôpital et découvre qu’il a acquis des super-pouvoirs qu’il met au service des injustices.

LAURENT NE SAIT PAS SE DÉFENDRE

A la sortie des cours, Laurent est molesté par Jason qui lui vole son texte et se l’approprie. L’adolescent timide ne sait pas se défendre et laisse la scène se dérouler sans rien faire.

Incommodé, il ment à Lebrun et décide de créer une autre histoire autour des Indiens Hurons. En effet, Jason serait un indien comme il l’affirme. Ce nouveau récit permettrait à Laurent de doubler son maître-chanteur.

LA COLÈRE GRONDE

Du côté d’Aline sa mère, tout n’est pas simple non plus. Employée dans une grand hôtel de Québec, elle passe énormément de temps à son travail mais aussi à la tête du syndicat qui défend les salariés. Les réunions se multiplient depuis que la situation du patron changée qui souhaiterait licencier. La colère gronde et la grève se met en place.

Dans le même temps, le Front de Libération du Québec (FLQ) met la pression sur le gouvernement pour rendre l’autonomie à la région. Les actions de ses membres sont violentes et tendent même vers du terrorisme. Le FLQ récupère alors la grève des employés de l’hôtel et demande à la leader syndicale de rejoindre la lutte armée. Un dilemme !

Aline n’a donc pas de temps à consacrer à son fils. Elle le fait même garder par Marie, sa jeune tante. Il l’adore et il passe de bons moments avec elle même si cela ne remplace pas une maman.

AUTOMNE ROUGE : UN EXCELLENT RÉCIT CHORAL

Automne rouge imaginé par André-Philippe Côté est un beau récit choral. Il multiplie les histoires dans l’histoire de manière subtile, s’imbriquant logiquement les unes avec les autres.

Il met en place une intrigue forte dans le Québec des années 70, un Québec qui aspire à l’autonomie à travers le FLQ, un collectif clandestin d’inspiration socialiste qui fut créé en 1963. L’ambiance insurrectionnelle du récit est donc fondée sur un fait historique ayant existé. Le dilemme qui se pose à Aline est l’action syndicale par les grèves ou l’action plus violente.

Le personnage principal de Automne rouge – Laurent – est quand à lui aussi dans une période troublée de sa vie. L’adolescent a du mal à s’affirmer à cause de sa timidité et semble touché par l’éloignement de sa mère et son manque d’amour. Le travail écrit de son professeur peut lui permettre de passer ce cap délicat.

Autour du jeune garçon, il y a donc Monsieur Lebrun, un homme dont on ne sait pas grand chose et qui aide Laurent. Il y a aussi Marie, sa jeune tante, ainsi que son compagnon buveur et violent, mais aussi Michaël, l’ex de la jeune femme.

VERS LE DRAME ET LE POLAR

Le scénariste de la série Docteur Smog (3 tomes avec Gag chez Jungle) fait prendre à son récit un tournant plus dramatique sous forme d’enquête dans la seconde partie de l’album. Ce qui insuffle un nouveau départ à Automne rouge : une réussite !

Pour mettre en image cette superbe histoire, André-Philippe Côté a fait appel à Richard Vallerand. Après des études  en animation au Sheridan Colledge of Ontario, il travaille dans le studio Bluth Entertainment et participe à l’aventure Sarbakan (création de jeux vidéo, web, BD interactives). Par la suite, il cofonde La Shop à Bulles en 2011 avec les auteurs Djihef et Mikaël, un lieu de création pour le 9e art.

Dans Automne rouge, il dévoile de très belles planches lumineuses au découpage rythmé. L’auteur de la série Les carnets du commandant Piché (avec Sylvie Roberge chez Dominique et Cie) restitue magnifiquement l’ambiance seventies et polar de l’album.

Article posté le mercredi 29 mars 2017 par Damien Canteau

Automne rouge de André-Philippe Côté et Richard Vallerand (La Pastèque) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Automne rouge
  • Scénariste : André-Philippe Côté
  • Dessinateur : Richard Vallerand
  • Editeur : La Pastèque
  • Prix : 22€
  • Parution : 22 mars 2017

Résumé de l’éditeur : Québec 1970, Tout commence par un banal travail scolaire, Laurent, treize ans doit inventer un héros québécois.  Mais qu’est-ce qu’un héros québécois ?  Comment un héros québécois doit-il se comporter ? Laurent cherche des réponses autour de lui : du côté de sa mère, ardente syndicaliste, de sa tante Marie, serveuse dans un bar au prise avec des problèmes de drogue, du côté de M. Lebrun, son père de substitution, un homme effacé et discret, et surtout du côté de Jason, un jeune Huron en colère.

Dans ce Québec bouleversé par des évènements politiques et sociaux importants,  la quête de Laurent devient un chemin parsemé d’obstacles.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir