Café Zombo

Vibrant hommage au Mickey de Floyd Gottfredson, Café Zombo est une délicieuse histoire de Régis Loisel, grand admirateur de la célèbre souris créée par Walt Disney. Un univers très loin de La quête de l’oiseau du temps, Peter Pan ou Magasin général. Plongée dans cette folle aventure dans les années 30.

PLUS DE TRAVAIL POUR MICKEY ET HORACE

Dans la fin des années 30, la crise est passée par là, touchant de plein fouet, les plus modestes. Parmi eux, Mickey et Horace se rendent au bureau d’embauche comme tous les matins. Mais comme d’habitude, ils sont refoulés pour d’étranges motifs. En effet, le chef recruteur est de mèche avec Pat Hibulaire, le meilleur ennemi de la célèbre souris.

Sans le sou, les deux amis ne se laissent pas abattre pour autant et décident de partir en vacances.

EN VACANCES CHEZ DONALD

La caravane arrimée à la vieille voiture d’Horace, Minnie et Clarabelle à l’intérieur, les deux couples s’élancent joyeusement sur les routes de campagne jusque chez Donald.

Après un trajet mouvementé à cause des crêpes préparées par la belle vache, ils arrivent chez leur ami qui tente désespérément de mettre son bateau à l’eau.

Après quelques essais infructueux, le Daisy est à l’eau et ils passent alors plusieurs jours merveilleux à bord.

MICKEY ET HORACE EXPROPRIÉS

De retour des vacances, Mickey et Horace découvrent que toutes les maisons du quartier ont été expropriées. Banquier à la limite de la loi et corruptible, Rock Füller a racheté toutes les propriétés afin de les raser et de construire un parcours de golf.

De plus, un étrange phénomène touche les habitants : ils sont devenus accros au Café Zombo, les transformant en zombies errant dans les rues…

CAFE ZOMBO : UN MAGISTRAL MICKEY

Après Une mystérieuse mélodie de Cosey mettant en scène la rencontre entre Mickey et Minnie et La jeunesse de Mickey de Tébo, album lumineux et drôle, Régis Loisel propose son Mickey. Une vraie réussite ! Vrai admirateur de la célèbre souris créée par Walt Disney et Ub Iwerks mais aussi par les dessinateurs qui animèrent les univers disnéens (Floyd Gottfredson, Al Taliaferro ou encore Carl Barks), l’auteur de Magasin Général (avec Jean-Louis Tripp) imagine donc une histoire proche de celle de l’auteur de Jonathan, c’est à dire Mickey dans les années 30; une vraie pépite graphique qui rend hommage à Floyd Gottfredson.

CAFE ZOMBO : DES THÉMATIQUES ENCORE TRÈS ACTUELLES

Comme il le confie, Régis Loisel a conçu Café Zombo de telle sorte que « ça [lui] permettait aussi de parler de thèmes liés aux années 30 : l’expropriation, le chômage, la mainmise des puissants sur le peuple, la robotisation – qu’ [il a] transformé ici en « zombification » – de la main d’œuvre… Des problématiques qui sont encore d’actualité. Sans aller jusqu’au pamphlet, [il] trouvait intéressant de confronter Mickey à ces réalités politiques et sociales, qui correspondent à la période graphique du personnage qui [l’] intéresse le plus. « 

Si la première partie de son très bel album qui concerne les vacances des quatre personnages est joyeuse, faite de gags visuels – comme les dessins animés de Walt Disney – la suite semble plus sombre, plus sociale et plus politique.

Il met dans les pattes de Mickey, son meilleur ennemi Pat Hibulaire et son acolyte Chicaneau mais crée aussi Rock Füller (Rockfeller), banquier véreux, détestable hippopotame, ainsi que Max et Ronald – ressemblant à Fulbert de sa série Norbert le lézard – frères chimistes à l’origine de la substance qui rend fou. Ils la déclinent d’ailleurs de telle façon qu’elle est addictive comme une drogue et qu’elle robotise les habitants qui ne réfléchissent plus.

« ça faisait longtemps que je n’avais pas pris un tel plaisir en dessinant »

Même s’il aime beaucoup l’univers de Donald, Régis Loisel est plus attiré par celui de Mickey celui des débuts des années 30 jusqu’à 35/36.

Il lui tenait aussi à cœur de faire retrouver à la souris en culotte rouge, son compagnon de ses débuts Horace et aussi Clarabelle, la compagne du cheval.

Minnie et Clarabelle jouent un rôle important notamment lorsqu’elles surexploitent le pauvre Dingo, se muant en donneuses d’ordres sévères.

Article posté le samedi 26 novembre 2016 par Damien Canteau

Café Zombo est le très beau Mickey de Régis Loisel (Glénat) décrypté par Comxitrip le site BD de référence
  • Mickey Mouse, Café Zombo
  • Auteur : Régis Loisel
  • Editeur : Glénat et Disney
  • Prix : 19€
  • Parution : 23 novembre 2016

Résumé de l’éditeur : 1930, les États-Unis subissent la Grande Dépression. Comme tous les matins, Mickey et Horace font la queue devant le bureau pour l’embauche. Sauf qu’une fois de plus, il n’y a rien pour eux… Dépités, ils décident d’aller rendre visite à leur ami Donald pour se changer les idées. Au programme : camping au bord de la rivière avec leurs compagnes Minnie et Clarabelle. Sauf qu’à leur retour, ils ont la surprise de découvrir que la ville a complètement changé. Rock Fuller, un banquier véreux, a racheté toutes les propriétés du quartier et compte les raser afin de construire un terrain de golf. Pire encore, les travailleurs, embauchés en masse pour ce grand projet, sont devenus accros à une mystérieuse substance, « café Zombo », qui fait d’eux de véritables zombies !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir