Clementine

Lorsque Tillie Walden, l’autrice de Spinning et Dans un rayon de soleil, rencontre l’univers de Walking Dead, ça donne Clementine, un album captivant et intelligent !

Partir pour être heureuse

Clementine est une adolescente de 17 ans. Elle est estropiée depuis la morsure d’un rôdeur à la jambe gauche. Elle doit, depuis, marcher avec une prothèse et une béquille.

Si elle est jeune et infirme, Clementine ne se plaint jamais. Mieux, elle est devenue une vraie tueuse de morts-vivants. Elle n’a peur de rien.

Pourtant, ce matin, la jeune femme quitte sa maison. Malgré les injonctions de son très jeune ami AJ, elle a décidé de partir pour enfin être heureuse. Qu’est-ce qui la retient ? Rien. Elle est orpheline et seule.

Un long chemin vers le Nord

Marcher avec une béquille et une prothèse, ce n’est pas simple. Clementine n’avance pas aussi vite qu’elle le voudrait. Surtout qu’elle est parfois ralentie par des hordes de rôdeurs.

Un jour, elle croise la route de trois jeunes filles amishs. Dans cette communauté, l’adolescente est soignée par Rabby. L’homme lui répare sa prothèse pour qu’elle soit plus confortable. Il lui donne également une canne plus solide et des racines à mâcher pour faire passer les douleurs.

Construire des maisons en montagne

Mais Clementine ne veut en aucun cas rester longtemps dans ce camp. Elle reprend sa route. Elle est alors rejointe par Amos, un jeune adolescent qui habitait lui aussi chez les Amish qu’elle a quitté.

Le jeune garçon est en route vers les montagnes pour aider à la construction de maisons. Clementine ne peut décemment laisser Amos seul. Elle l’accompagne dans cette station de ski abandonnée où les tensions sont vives…

Clementine : Tillie Walden chez Walking Dead

Qui aurait pu croire que Tillie Walden s’aventure dans l’univers de Walking Dead ? Elle, l’autrice indé des merveilleux albums Spinning, Dans un rayon de soleil ou Sur la route de West a pourtant réussi de main de maître son entreprise.

Née en 1996 à Austin, Tillie Walden a obtenu deux Eisner Awards pour ses deux premières publications en 2018 et 2020.

Si quelqu’un avait un doute sur la capacité narrative et graphique de l’Américaine pour se glisser dans les pas de Charlie Adlard et Robert Kirkman, c’était mal la connaître.

Clementine du jeu vidéo au comics

Clementine, c’est tout d’abord un jeu vidéo : The Walking Dead: A Telltale Game Series. Un univers décliné de la célèbre série de zombies dans lequel évolue la jeune adolescente infirme. Au fil des versions entre 2012 et 2018, Clementine prend de l’épaisseur et devient alors un vraie héroïne du jeu vidéo.

Tillie Walden a alors réfléchi à une histoire courte publiée dans Skybound X, une anthologie de la maison d’édition éponyme.

L’essai est concluant et Robert Kirkman valide un projet courant sur trois volumes dans lequel Clementine est légèrement plus âgée que dans Telltale.

Un très joli récit intimiste dans un univers horrifique

Comme dans ses précédentes publications, Tillie Walden donne une couleur intimiste à Clementine. Elle n’oublie pas néanmoins les scènes d’horreur avec les rôdeurs. Les combats sont rudes et sanglants mais l’essentiel est ailleurs.

Il y a, en effet, moins de scènes d’action dans ce premier opus mais le récit n’est néanmoins vif et accrocheur. Tillie Walden se concentre avant tout sur les tourments des adolescents de son histoire. En premier lieu, les démons de Clementine. Elle est dure au mal, n’a peur de personne, elle est ingénieuse et intelligente. Elle n’a pas son pareil pour tuer des zombies avec sa prothèse ou son couteau. Rien ne l’arrête. Pourquoi est-elle autant troublée ? Pourquoi est-elle seule ? Des bribes de réponses se cachent de ci, de là dans l’album.

Survivre ensemble

On sent une connivence entre certains adolescents dans ce premier tome. Si elle est solitaire, Clementine prend toujours sous son aile les plus faibles ou les rêveurs comme Amos et son envie de voler en avion.

Il peut y avoir de la solidarité entre certains d’entre eux pour survivre, bâtir des maisons ou chasser les rôdeurs. Tillie Walden aborde ainsi l’amitié, les premiers émois, la perte d’un animal cher, celle d’êtres chers ou encore l’infirmité et ce membre absent.

De l’humanité dans Clementine

Il y a avant tout de l’humanité dans ce monde de terreur. L’ambiance est lourde mais teintée de lueurs d’espoir par les rêves des adolescents. On est heureux de lire ce spin-off à la série Walking Dead parce que c’est une vraie proposition d’artiste et non un copier-coller de l’univers de Kirkman.

Les lecteurs apprécient également la partie graphique de l’autrice de J’adore ce passage. Elle fait toute la lumière sur le jeu de ses acteurs et leurs expressions de visage. Les yeux sont suggestifs et éloquents. Les décors de montagnes enneigées donnent une ambiance de tension comme dans un huis-clos. Pour harmoniser Walking Dead et Clementine, Cliff Rathburn s’est chargé des niveaux de gris comme dans la série principale.

Clementine est une vraie réussite, une vraie proposition dans l’univers de Walking Dead, une histoire d’adolescents entourés de zombies. Entre détresse et espoirs.

Article posté le mercredi 29 novembre 2023 par Damien Canteau

The Walking Dead Clementine de Tillie Walden (éditions Delcourt Comics)
  • The Walking Dead, Clementine, tome 1
  • Autrice : Tillie Walden
  • Traductrice : Anne Capuron
  • Editeur : Delcourt
  • Collection : Comics
  • Prix : 18,95 €
  • Sortie : 02 novembre 2023
  • Pagination : 256 pages
  • ISBN: 9782413075745

Résumé de l’éditeur : Clémentine – une ado de 17 ans qui a dû apprendre à survivre dans un monde post-apocalyptique – cherche à mettre son passé et ses traumatismes derrière elle. Elle tombe sur un adolescent Amish nommé Amos, et ce duo improbable entame un voyage jusqu’à une station de ski abandonnée du Vermont, où ils rencontrent un petit groupe d’adolescentes tentant de construire une nouvelle colonie loin des rôdeurs.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir