Dans la tête de Sherlock Holmes : l’affaire du ticket scandaleux #1

Sir Arthur Conan Doyle avait t-il seulement imaginé que son célèbre héros crée en 1887 deviendrait aujourd’hui un personnage aussi légendaire ? L’écrivain écossais lui-même dépassé par la notoriété du résident du 221b Baker Street, tentera de le faire disparaître tant il sentait que le détective privé lui échappait. Mais en vain. Ses lecteurs ont eu raison de sa décision. La faute à un talent narratif qui avait donné vie à un homme doté d’une extraordinaire intelligence et d’une mémoire unique. La mémoire, le dessinateur Benoit Dahan en connaît un rayon quand il s’agit de détailler le psycho-investigateur Simon Radius, dont le don est de pénétrer dans les souvenirs les plus refoulés de ses patients. Qui de mieux pouvait ainsi illustrer cette nouvelle inspiration autour de Sherlock Holmes ? Accompagné au scénario par un éblouissant Cyril Liéron, nous allons pour la première fois entrer dans la mansarde de Holmes ! Ainsi est né le fabuleux premier tome de ce diptyque intitulé Dans la tête de Sherlock Holmes : l’affaire du ticket scandaleux.

UNE VISITE ANODINE…

Sherlock Holmes le dit lui-même : pour que son cerveau reste en ébullition, il lui faut du croustillant, une affaire à élucider. En attendant cette offrande, il s’adonne à ce qu’il considère comme un substitut, la cocaïne. Mais quand sa logeuse accompagne un policier dans son appartement, il ne lui faudra que quelques minutes pour comprendre que ses talents de déduction vont reprendre du service.

Pourtant rien ne le laisser présager. L’agent Sparks se présentant avec un homme groggy et peu présentable ne vient pas rendre visite au détective mais bel et bien à son fidèle ami, le Dr Watson. Lequel reconnu immédiatement un confrère en piteux état. De multitudes détails sur la tenue vestimentaire du Dr Fowler suffiront à relancer la machine intellectuelle de Holmes. C’est à ce moment précis que nous suivrons le fil de ses réflexions.

… QUI DEVIENT UNE ENQUÊTE COMPLEXE

Car la mésaventure nocturne de Herbert Fowler pourrait corroborer avec d’étranges disparitions non élucidées par la police britannique. Mais pour aboutir à cette conclusion, seul un être pourvu d’une clairvoyance exceptionnelle arrivera à faire le lien entre ces deux mystères. Pour cela, Holmes nous ouvre les portes de sa tête. Ses cheminements, ses évidences, son savoir… Il nous montre tout en détail. Et, avouons-le, nous aurons régulièrement cette petite voix intérieure qui nous dira : « Mais oui bien sûr ! C’est élémentaire ! »

D’une crise d’amnésie, à un ticket d’entrée pour un spectacle de magie. De l’évanouissement d’une population aux catégories sociales éclectiques, jusqu’au corps repêché dans le Limehouse Basin. Pléthore d’indices vont amener le célèbre enquêteur à s’intéresser à ce qui s’est passé le soir du six novembre 1890 au Lyric Theatre. Mais pour l’heure, les pièces du puzzle tout juste réunies doivent maintenant s’assembler.

BIENVENUE DANS LA TÊTE DE SHERLOCK HOLMES

Cyril Liéron et Benoit Dahan ne s’en cachent pas (et nous n’aurions pas pu croire le contraire !), ils vouent une admiration sans faille à l’univers de Sherlock Holmes. Ils savaient donc que pour se démarquer d’une énième adaptation (il y en a eu tant..), il fallait trouver une idée originale. Une idée où ils pourraient jouer sur leur terrain de prédilection tout en respectant les codes de l’Oeuvre de Conan Doyle.

Et, à l’instar du magnifique Holmes (1854/†1891?) de Cecil et L. Brunschwig (qui se sont concentrés sur un Watson innovant où il devient lui-même enquêteur du passé de son acolyte), ils imaginent une nouvelle histoire en pleine immersion de l’esprit même du héros. Et quelle réussite ! En distillant des références à ses célèbres affaires. En s’appliquant à ce qu’on s’imprègne bien de cette époque victorienne de l’Angleterre. Sans oublier son caractère parfois imbuvable tout comme ses démons narcotiques. Mais aussi cette fâcheuse manie à rabaisser ce pauvre Watson tout en lui signifiant qu’il l’aide dans son raisonnement…

BELLE PIÈCE À VIVRE

Tous les ingrédients sont donc là. Et que dire de l’architecture graphique de Benoît Dahan ! Il fabrique cette mansarde cérébrale de Holmes avec une telle fiabilité qu’on a envie de s’y promener encore et encore pour être sur de ne manquer aucun recoin de cette pièce (ce serait même une erreur de s’arrêter à la première visite !). Si Dans la tête de Sherlock Holmes est aussi beau à regarder c’est d’abord parce chaque planche, chaque case sont un régal pour les yeux. Mais aussi parce qu’elles offrent une multitude d’informations dont seul B. Dahan a le secret. On frôle, non, on touche au génie !

Le premier tome de Dans la tête de Sherlock Holmes s’achève sur un enthousiasme non dissimulé de notre super-héros sans cape ni super-pouvoirs. Nul doute que cette affaire sans précédent sera brillamment résolue et on a hâte de le voir à l’œuvre !

Article posté le samedi 31 août 2019 par Mikey Martin

1er tome de Dans la tête de Sherlock Holmes de Liéron & Dahan (Ankama) décrypté par Comixtrip, le site BD de référence
  • Dans la tête de Sherlock Holmes : l’affaire du ticket scandaleux #1
  • Scénario : Cyril Liéron & Benoit Dahan
  • Dessin & couleur : Benoit Dahan
  • Éditeur : Ankama
  • Prix : 14,90 €
  • Parution : 24 mai 2019
  • ISBN : 979-1033509721

Résumé de l’éditeur : Un simple diagnostic médical du Dr Watson se révèle être bien plus que cela…
La découverte d’une poudre mystérieuse sur des vêtements et d’un ticket de spectacle très particulier amène Sherlock Holmes à penser que le patient n’est pas l’unique victime d’un complot de grande ampleur.
Il semblerait en effet que l’étrange disparition de londoniens trouve son explication dans les représentations d’un magicien Chinois. D’autres tickets retrouvés confirment les soupçons du détective…

Dans les écrits de Conan Doyle, Watson n’a pu dépeindre que la face émergée de Sherlock Holmes… Mais dans ce livre, nous pénétrerons visuellement le mental du détective, le long du fil de son raisonnement, et à travers l’architecture de son monde interdit !

Une enquête inédite dans al pure tradition holmésienne avec une originalité de la construction graphique alliant la forme au fond !

À propos de l'auteur de cet article

Mikey Martin

Mikey Martin

Mikey, dont les géniteurs ont tout de suite compris qu'il était sensé (!) a toujours été bercé par la bande dessinée. Passionné par le talent de ces scénaristes, dessinateur.ice.s ou coloristes, il n'a qu'une envie, vous parler de leurs créations. Et quand il a la chance de les rencontrer, il vous dit tout !

En savoir