Daredevil

La collection Marvel Icons des éditions Panini Comics dévoile une magnifique intégrale de Daredevil. Pour ce premier tome, le recueil d’histoires de Frank Miller et Klaus Janson contient les épisodes 168 à 181, Marvel Team Annual #4 et What if… ? #28, parus initialement en 1981.

DAREDEVIL

Le personnage Daredevil fut créé en 1964 par le grand Stan Lee et Bill Everett dans le comics Daredevil #1. Matthew Michel Murdock est un avocat respecté.
Heureux dans sa vie, son enfance fut délicate lorsque sa mère décéda alors qu’il avait 6 ans. C’est donc son père qui l’éleva seul et le poussa à faire de longues études. Il était aussi le souffre-douleur des autres élèves de la ville.

Matt fut victime d’un accident alors qu’il voulait sauver un vieil homme qui allait se faire écraser par un camion. Le jeune garçon de 12 ans perdit la vue dans l’accident, à cause des particules radioactives du véhicule. Il développa alors ses quatre autres sens, s’entraîna et devint un véritable athlète et acrobate (grâce à son oreille interne très développée). De plus, il développera un sens radar, qui lui permet de former une image mentale de son environnement.

Pourtant, il eut du mal à maîtriser ses pouvoirs au début. Stick l’aida alors en cela, comme il le fera par la suite avec Elektra. Il l’entraîne alors aux arts martiaux (capoeira, lutte, judo, aïkido, jujistu) ainsi qu’à la boxe.
Son arme est une canne qu’il créera lui-même et qu’il utilise aussi comme un grappin.

LE RETOUR D’ELEKTRA

Daredevil fut amoureux d’Elektra. Ensemble, ils vivront une belle histoire d’amour lors de leur années d’étude à New-York, sur le site de Colombus. La mort accidentelle de son père, lors d’une prise d’otages, fit basculer la jeune femme du côté obscure de la force. Ninja impitoyable, elle fut engagée par La Main, une organisation secrète. Tuée par l’infâme Bullseye, elle ressuscite dans ce recueil.

Entraînée, elle aussi, par Stick, en même temps que Matthew. N’ayant pas de super-pouvoirs, elle est une excellente athlète. Manieuse d’armes hors-pair, elle parfait ses techniques de combats grâce aux plus grands maîtres d’arts martiaux.

AVEC FRANK MILLER, DAREDEVIL DEVIENT UN VRAI SUPER-HÉROS

Alors que c’est Stan Lee qui a inventé Daredevil, c’est bien Frank Miller qui le fit entrer dans une autre dimension dans les années 80. C’est Dennis O’Neil qui le fera venir chez Marvel. Jeune auteur à l’époque (22 ans), il fera ses armes sur le super-héros. Plus dans la veine de romans noirs, les récits s’apparentent donc à des intrigues policières. La psychologie des personnages principaux et secondaires prend de l’ampleur et permet d’en jouer dans les histoires. Plus modernes et plus adultes, les récits sont aussi plus sombres, grâce à des récitatifs très forts. L’humour n’est pourtant pas absent des histoires, notamment par les personnages secondaires, hommes-de-main des ennemis de Daredevil. Par le personnage d’Elektra, Frank Miller démontre aussi tout l’amour qu’il porte à la culture japonaise.

La partie graphique est quant à elle magistrale. Frank Miller est aussi le dessinateur de L’homme sans peur pour ce recueil. Cadrages originaux et d’une grande modernité (les cases verticales pour la ville donnant un sentiment de vertige), des cases découpées par des gouttières, des mouvements dans les combats d’une grande élégance ; tout est réuni pour faire de cette intégrale un objet à absolument à conserver dans sa bibliothèque (pour les amateurs, comme pour les néophytes).
Si la réalisation de cette magnifique intégrale est justifiée et malgré une belle introduction, des bibliographies détaillées des auteurs et les différentes couvertures des revues, le matériel critique est somme toute très léger. Alors que les éditions Urban Comics, dans ses intégrales, proposent des interviews d’auteurs, des couvertures dessinées par d’autres auteurs, des recherches graphiques, parfois des mises en perspective du scénariste et/ou du dessinateur ou des préfaces de spécialistes ; les éditions Panini-Marvel feraient bien de s’en inspirer afin de donner plus de relief à ce style de recueils.

Article posté le mercredi 20 août 2014 par Damien Canteau

  • Daredevil, intégrale tome 1
  • Auteur : Frank Miller
  • Editeur: Panini, collection Marvel Icons
  • Prix: 35.50€
  • Sortie: 20 août 2014

Résumé de l’éditeur : Daredevil vit l’un des épisodes les plus poignants de son existence lorsque son premier amour, Elektra, réapparaît dans sa vie sous les traits d’une mercenaire ninja. C’est le début d’une série de coups de théâtre et d’affrontements impliquant les deux anciens amants, le roi de la pègre surnommé le Caïd et l’implacable tueur Bullseye. Des récits inoubliables signés Franck Miller et Klaus Janson, tous parus dans les années 80.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir