De l’autre côté de la frontière

Et si un auteur de polars était le meurtrier en série de jeunes femmes ? Jean-Luc Fromental et Philippe Berthet imaginent ses tourments dans De l’autre côté de la frontière, un polar à la lisière du Mexique. Prenant !

Un auteur avec une double vie

Santa Cruz Valley, à la frontière entre l’Arizona et le Mexique. François Combe habite dans une hacienda de la région avec sa femme et son fils. Entouré d’une secrétaire et de femmes de ménage, cet homme peut tranquillement travailler. C’est l’auteur de polars le plus lu au monde.

Il devrait nager dans le bonheur mais il a une double vie. Sa maîtresse, c’est Estrellita, la bonne. Il aime aussi prendre en photo des femmes dénudées grâce à l’entremise de Kay, sa secrétaire.

Vague d’assassinats

Cielito Lindo, à Nogales, région de Sonora. Accompagné de Kay, François se rend dans ce bordel pour y retrouver Raquel afin de prendre des clichés d’elle, toute dévêtue.

En sortant de la chambre, il croise Jed, son ami. Ils prennent le temps de discuter autour d’un verre. Quelques minutes plus tard, Raquel est retrouvée égorgée sur son lit. Logiquement, les deux hommes sont convoqués l’un après l’autre chez le shérif Rodgers. Ils sont forcément accusés.

Pour tenter de disculper son ami, François demande à Estrellita d’enquêter au Mexique, chez elle. D’autres prostituées sont alors assassinées…

Et si on trouvait le tueur de l’autre côté de la frontière ?

Avec De l’autre côté de la frontière, Jean-Luc Fromental nous plonge dans la chaleur torride de l’Arizona, ainsi que celle des bordels mexicains. La lecture est fluide et l’efficacité redoutable par une narration classique (Peut-être un peu trop ?). Les lecteurs sont donc facilement happés par cette histoire en forme de thriller.

Il faut souligner que le scénariste sait s’y prendre pour nous tenir en haleine. Éditeur, il a beaucoup œuvré dans le monde du 9e art. Il a  notamment écrit pour Floc’h (Life, Ma vie, Un homme dans la foule), avec José Luis Bocquet (Mémoires d’un 38, Les aventures d’Hergé), pour Yves Chaland (La main à couper) ou Miles Hyman (Le carnet noir, Jamais deux sans trois ou Le coup de Prague).

Combe, un personnage ambigu

Tout au long de De l’autre côté de la frontière, les lecteurs se posent de questions concernant François Combe. Et si cet auteur à succès mettait en pratique ses récits ? Doté d’une personnalité ambiguë, il fricote de ci, de là pour combler sa vie trop monotone avec sa femme. Pour cela, le scénariste s’est librement inspiré du séjour de Georges Simenon dans cette vallée en 1948.

Jean-Luc Fromental ouvre des pistes pour égarer les lecteurs, apporte des moments de tension entre les protagonistes et distille avec habileté une ambiance de suspense.

Luttes de classe ?

Si François Combe est un homme riche, il entretient des relations surprenantes avec les prostituées du coin, avec sa secrétaire mais surtout Estrellita. C’est d’ailleurs la jeune femme de ménage qui conte l’histoire. Ainsi parfois, on peut interpréter ses dires, lire entre les lignes. Il joue avec elle mais à besoin de ses compétences et de sa vie de l’autre côté de la frontière pour résoudre le mystère du tueur.

L’on devine alors les écarts de vie entre les deux classes sociales : les riches français  un peu arrogants et les Mexicaines qui travaillent pour lui. François n’est d’ailleurs pas tendre avec ses domestiques. Les inégalités sont très visibles dans cet album.

De l’élégance du trait

L’ambiance de polar et la moiteur de la région sont sublimement restituées par le dessin de Philippe Berthet. Son trait est d’une élégance rare. L’auteur des formidables séries Le privé d’Hollywood, de Pin-Up et de Poison Ivy avec Yann réalise de superbes planches.

Aidé aux couleurs par Dominique David, il maîtrise l’art du cadrage comme personne. La mise en scène dans les vignettes est magnifique.

De l’autre côté de la frontière : un très bon polar à suspense, porté par un dessin élégant. A lire !

Article posté le mardi 14 avril 2020 par Damien Canteau

De l'autre côté de la frontière de Jean Luc Fromental et Philippe Berthet (Dargaud)
  • De l’autre côté de la frontière
  • Scénariste : Jean-Luc Fromental
  • Dessinateur : Philippe Berthet
  • Coloriste : Dominique David
  • Éditeur : Dargaud
  • Prix : 15.99 €
  • Parution : 06 mars 2020
  • ISBN : 9782505084648

Résumé de l’éditeur : Auteur de romans policiers, François Combe se rend en compagnie de Kay, sa secrétaire, au Cielito Lindo, établissement des quartiers chauds de Nogales, la ville frontière entre le Mexique et les USA, afin de s’y « documenter » auprès de Raquel, une jeune prostituée. Ils tombent sur Jed Peterson, un ami du romancier, qui se montre très intéressé par la jeune fille. La même nuit, cette dernière est sauvagement assassinée. Qui a tué ? François Combe, qui fait profession du meurtre et des meurtriers ? Jed Peterson, le dernier à avoir été en contact avec la victime ? Les voilà tous deux dans le collimateur de la police, en tête des suspects. Fasciné tant par le crime que par la misère, le romancier charge Estrellita, la petite servante mexicaine de la famille, de devenir ses yeux et ses oreilles au coeur des quartiers pauvres. Quand une deuxième prostituée est retrouvée massacrée à coups de poignard dans le désert, l’étau se resserre sur Jed, que tout désigne comme le coupable idéal. Qu’à cela ne tienne, François Combe prouvera l’innocence de son ami : il s’enfonce accompagné d’Estrellita dans l’enfer des bas-fonds mexicains à la recherche de la vérité. Les murs entre richesse et pauvreté sont faits pour être franchis. Mais l’herbe est toujours plus rouge de l’autre côté de la frontière… Librement inspiré du séjour que l’écrivain Georges Simenon effectua en 1948 dans la Santa Cruz Valley, terrain de jeu des riches et des puissants, ce thriller reflète avec brio l’atmosphère tendue et inégalitaire qui y régnait.

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir