Erased

Satoru a le don de pouvoir se transporter quelques minutes avant des accidents dramatiques. Il décide de mettre à profit ce talent en revenant dans sa classe de CM2 alors qu’il avait 10 ans pour sauver Kayo d’un horrible assassinat. Publié par Ki oon, Erased transporte le lecteur dans ce thriller temporel extrêmement bien maîtrisé de Kei Sanbe : l’un des meilleurs mangas de l’année.

UN DON EXTRAORDINAIRE

Satoru est un jeune homme sans histoire. Apprenti mangaka à ses heures perdues, il gagne sa vie en tant que livreur de pizzas. Très réservé et à 28 ans, il a du mal à s’en sortir, se posant de multiple questions sur son existence et son futur.

Un jour alors qu’il est en scooter prêt à livrer, il heurte volontairement un camion fou dont le conducteur ne peut plus le contrôler. En effet, il possède un don extraordinaire : il dévie l’espace-temps et peut se projeter dans le passé quelques minutes avant les tragédies et peut donc les modifier. C’est ainsi qu’il se retrouve à l’hôpital après avoir utilisé ce talent.

RÉPARER LE PASSE

Lorsqu’il avait 10 ans, Kayo, une camarade de classe fut assassinée par un prédateur qui tua aussi d’autres enfants de son école primaire. Par une grande volonté, il se retrouve alors en 1986 et fait le serment de protéger la jeune fille et la faire échapper à son sort funeste. Ses allers-retours entre son enfance et l’époque actuelle sont délicats ; il ne peut les contrôler. Il faut souligner qu’autour de lui les cadavres se multiplient et notamment celui de sa mère. En attendant de réparer le passé, il essaie de profiter le plus possible de sa maman.

UN MANGA ACCROCHEUR AUX MULTIPLES REBONDISSEMENTS

Prépublié au Japon dans la revue Young Ace des éditions Kadokawa Shôten depuis juin 2012, ce manga réalise l’exploit de mettre tout le monde d’accord. En France comme dans le reste du monde, c’est un succès critique et public. Ce polar fantastique de Kei Sanbe joue avec les codes et les tords. De suite, il torture le lecteur et joue avec ses sentiments. Extrêmement bien écrit, la tension palpable grandit au fil des pages. Le jeune héros est attachant, voulant changer à tout prix le futur et ainsi sauver ses camarades d’une mort certaine. Il réfléchit avec son cerveau d’homme de 28 ans mais doit se comporter comme un enfant de 10 ans et c’est là tout le paradoxe. Ce fil tenu lui jouant souvent des tours, notamment lorsqu’il dit tout haut ce qu’il pense tout bas. Il doit faire très attention à son comportement afin de ne pas éveiller des soupçons envers ses copains mais réfléchir au mieux à tous les indices qui pourrait l’aider à élucider les enquêtes.

UN THRILLER FANTASTIQUE ANGOISSANT

Ce petit bijou de thriller fantastique est haletant et Kei Sanbe installe une ambiance de suspens angoissant. Au fil des volumes, il mène son lectorat par le bout du nez par des ruptures dans son récit notamment grâce aux personnages secondaires intéressants et bien campés : Kayo, qui se méfie du garçon qui deviendra son ange protecteur et sa mère violente, la mère de Satoru, Kenya le camarade de classe qui découvre le don du jeune garçon, Yûki le jeune adulte naïf inculpé pour tous les meurtres ou encore Yashiro le professeur de CM2 qui a un comportement ambivalent.

Il faut dire que l’enfance de Kayo ne fut pas des plus roses : pressions, humiliations et coups par sa mère ou des hommes intrigants : un passé qui permet au mangaka de torturer encore plus son intrigue.

LE CINQUIÈME VOLUME N’EST PAS LE DERNIER

Le trait du mangaka est efficace avec des têtes, des yeux de personnages très ronds et des décors soignés. Prévue en cinq volumes, Erased continue puisque la dernière page du cinquième volet se termine sur un cliffhanger étonnant et glaçant. On est donc transporté par ce manga très réussit et on ne décroche pas jusqu’à la fin. On attend impatiemment la suite, tellement l’histoire nous a enthousiasmé : l’un des meilleurs titres manga 2014-2015. A lire absolument !

Article posté le samedi 15 août 2015 par Damien Canteau

  • Erased, volume 5
  • Auteur: Kei Sanbe
  • Editeur: Ki oon
  • Prix: 7.65€
  • Parution: 25 juin 2015

Résumé du volume 1 : Aspirant mangaka dont la carrière peine à décoller, Satoru Fujinuma travaille comme livreur de pizzas pour joindre les deux bouts. Effacé et peu enclin à s’ouvrir aux autres, il observe le monde qui l’entoure sans vraiment y prendre part. Pourtant, Satoru possède un don exceptionnel : à chaque fois qu’un incident ou une tragédie se déroule près de lui, il est projeté quelques minutes dans le passé pour empêcher l’inévitable avant qu’il se produise… Cette anomalie de l’espace-temps lui vaut un séjour à l’hôpital le jour où, pour rattraper le conducteur d’un camion fou, il est percuté par un autre véhicule de plein fouet. Après l’accident, petit à petit, les souvenirs effacés de l’enfance traumatisante de Satoru resurgissent…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir