Grave les contes du cimetière

Grand Prix d’Angoulême 2018, Richard Corben est de nouveau à l’honneur des éditions Delirium avec le double album : Grave les contes du cimetière et Denaeus. Plongée dans l’univers fantastique du maître américain de l’épouvante.

Richard Corben : maître de l’épouvante

Richard Corben est un auteur américain qui a sans l’ombre d’un doute marqué de son empreinte le monde du 9e art. Maître du fantastique, de l’horreur et de l’épouvante, il a été sacré Grand Prix d’Angoulême à la fin du mois de janvier dernier.

Depuis 2013, c’est la micro-structure Delirium dirigée par Laurent Lerner qui édite en France l’œuvre de Richard Corben. Après Anthologie Eerie et Creepy présentent Richard Corben (2 volumes), Ragemoor, Esprits des morts (en sélection officielle à Angoulême en 2016) et Ratgod (en sélection à Angoulême l’année suivante), voici le double album : Grave les contes du cimetière et Denaeus. Cet ouvrage a connu un financement participatif plus que réussi à la même période que le sacre angoumoisin de l’auteur américain. Nous pouvons donc en conclure qu’il existe de vrais amateurs de son œuvre en France bien qu’il soit peu connu du grand public.

Grave les contes du cimetière

Shadows on the grave a été publiée entre décembre 2016 et septembre 2017. Le premier album propose donc une trentaine de courts récits complets qui peuvent se lire indépendamment. Ces histoires fantastiques d’horreur sont le fruit d’un merveilleux travail graphique de Richard Corben. Dans l’esprit des magazines des années 60 comme Creepy & Eerie qu’il lisait plus jeune, il imagine des récits étonnants et qui font frisonner. Le lecteur découvre ainsi des mythes inventés de toute pièce par l’américain. Il y ajoute parfois un folklore qui ressemblerait aux légendes irlandaises.

Pour chacun d’eux, ils sont introduit par Mag la mégère, un personnage mystérieux qui connaîtrait toutes les histoires sordides depuis la nuit des temps.

Néanmoins il serait délicat de résumer tous ces récits sans en déflorer la fin. Nous pouvons dire que les démons de certains enfouis au plus profond de leur âme leur fait dépasser la ligne rouge : assassinats sanglants, vengeance, créatures en décomposition ou regrets éternels; tout est bon pour que le lecteur passe un excellent moment et frissonne.

Denaeus

La second histoire (tête-bêche par rapport à la précédente) Denaeus est composée de 80 planches racontant le récit d’un jeune guerrier surpuissant dans la Grèce antique. Parti de sa contrée Knoxnia au jubilé du roi, il montre à la Terre entière sa force et sa loyauté envers le souverain.

Mais dans l’entourage du roi Akrokos, Denaeus exaspère. Un oracle aurait vu que le jeune guerrier voudrait assassiner le souverain. Pour éloigner la menace, les conseillers proposent de l’envoyer en mission en Aegronie…

S’inspirant des chants d’Homère et des récits de tragédies antiques, Richard Corben imagine un nouveau mythe, intelligent et très bien écrit.

Grave les contes du cimetière / Denaeus propose aussi une préface de quatre pages signée Bruce Jones – son ami – une interview menée par Roger Ash mais aussi neuf couvertures originales.

Pour découvrir l’excellent univers de Richard Corben, rien de mieux que de se plonger dans Grave les contes du cimetière / Denaeus : 300 pages captivantes à l’atmosphère oppressante et à petit prix (28€) !

Article posté le mardi 09 octobre 2018 par Damien Canteau

Grave les contes du cimetière de Richard Corben (Delirium)
  • Grave les contes du cimetière et Denaeus
  • Auteur : Richard Corben
  • Editeur : Delirium
  • Prix : 28€
  • Parution : 12 septembre 2018
  • IBAN : 9791090916418

Résumé de l’éditeur : De son titre original Shadows on the grave, cette série a été publiée entre décembre 2016 et septembre 2017 aux États-Unis en huit « comics » de 32 pages. Elle a été créée en référence aux séries que Richard Corben lisait, enfant, comme les Contes de la Crypte et autres magazines devenus classiques de l’éditeur défunt EC Comics. On y retrouve également l’esprit des magazines cultes Creepy & Eerie, publiés à partir des années 1960, auxquels, jeune adulte et artiste, Richard Corben envoyait ses travaux en espérant y être publié (ce qui fut fait, ses oeuvres ayant été rassemblées dans les éditions Eerie et Creepy Présentent Richard Corben, 2 volumes chez Delirium). Quasi entièrement réalisée en noir et blanc et niveaux de gris, Grave, Les Contes du Cimetière reprend comme ses illustres références, le format d’histoires courtes fantastiques ou d’horreur, chacune d’elles présentée par un hôte, dans la lignée de l’Oncle Creepy et du Cousin Eerie ! On y retrouve aussi en plus une histoire complète découpée en épisodes courts, celle de Denaeus, héros qui évoquera l’une des plus grandes créations de Richard Corben, Den, dans une quête se déroulant dans un univers proche de celui de la mythologie grecque antique. Grave est publié avec un cahier couleurs en plus et des contenus éditoriaux additionnels: une interview de Richard Corben réalisée pour la sortie de la série aux États-Unis et un texte exclusif de son scénariste Bruce Jones !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir