Histoires du quartier #2

Chemins est le deuxième volume d’Histoires de quartier, l’autobiographie de Gabriel Beltran, un artiste espagnol. Edité par Gallimard, il met en scène l’adolescence du scénariste à Palma de Majorque, entre drogue, prostitution, vols et parents absents. Pour mettre en image son récit, il s’est adjoint l’aide de Bartolomé Segui.

UNE ADOLESCENCE DÉLICATE

Alors que le premier tome ne nous avait pas laissé un bon souvenir, à cause d’une narration un peu brouillonne et quelques histoires peu emballantes, le deuxième volume nous plait beaucoup plus. Il faut dire que Gabi Beltran rentre dans le vif du sujet et nous parle de son adolescence, un moment délicat. Alors qu’il habite toujours dans l’un des quartiers les plus pauvres et populaires de Palma de Majorque, il s’accoquine avec une bande d’amis, petites frappes de la cité. Entre la fumette, la drogue, la prostitution et les vols, son quotidien est plus rythmé par les petites combines que par l’école.

DE FORMIDABLES PERSONNAGES SECONDAIRES

Le récit poignant et tout en pudeur du scénariste repose avant tout sur les personnages secondaires qui élèvent les mini-histoires découpées en chapitre, et tire vers le haut le héros. Si son père est violent, il abandonne la foyer alors qu’il a trois ans, sa mère ne vaut pas mieux à ses yeux le traitant de salaud comme son papa. De caractère fort, enfin le fait-il croire, il est de nature beaucoup plus douce avec sa grand-mère, une femme ayant sa fierté, se déplaçant en béquilles mais qui est la seule personne à l’aimer, sans le surprotéger. Elle lui apprend la dignité, un mot si important dans une vie. Il y a aussi Rosa, la jeune suédoise qui lui propose de travailler dans son nouvel appartement et qui lui propose le gîte lorsque dans sa vie, plus rien ne va. Sans le juger ni lui poser de question, il apprécie de venir certaines nuits lire énormément et dormir dans ce havre de paix. Les deux auteurs décrivent à merveille ce passage si délicat vers l’âge adulte de cet être ambivalent, entre caïd et envie d’être aimé car il a bon fond. Il y a beaucoup d’espoir dans ce héros malgré son désenchantement et sa violence.

UN DESSIN QUI ILLUMINE LES ÉMOTIONS

Les mini-récits les plus importants de sa vie, Gabi Beltran nous les conte sans filtre, malgré ses mauvaises fréquentations ou ses nombreuses bêtises. Comme dans le premier volume, la moiteur de Palma de Majorque, avec ses marins et ses prostituées et l’alcool qui coule à flots est parfaitement restituée. Cette ambiance des années 80 est portée par une partie graphique très réussie. Bartolomé Segui propose des visages simples très ligne-claire qui permet de révéler au mieux les émotions des personnages.

Article posté le jeudi 18 juin 2015 par Damien Canteau

  • Histoires du quartier, tome 2 : Chemins
  • Scénariste : Gabi Beltran
  • Dessinateur : Bartolomé Segui
  • Editeur: Gallimard
  • Prix: 19.90€
  • Sortie: 18 juin 2015

Résumé de l’éditeur : La prostitution, la drogue et les passages à tabac sont le quotidien des quartiers pauvres de Palma de Majorque, dans les années 1980. Pourtant, Gabi et les caïds du coin ne demandent qu’à trouver leur place dans le monde, à l’époque de la new wave, du punk et de la Movida…

Tous les albums

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir