Hong Kiltong

Véritable Robin des bois coréen, Hong Kiltong vole aux riches pour donner aux pauvres. Premier roman écrit avec l’alphabet coréen au XVIIe siècle, l’histoire de Hong Kiltong est adaptée en bande dessinée par Yoon-Sun Park. Une petite pépite !

Un fils rejeté par son père

Cho-Sun (ancien nom de la Corée). Fruit d’une simple servante et du ministre Hong, Kiltong ne pouvait pas être considéré par son père comme le fut son fils légitime. Rejeté par son géniteur, il se réfugie dans la lecture de livres de magie taoïste. Ainsi il perfectionne son entrainement aux arts martiaux.

De son côté, sa mère consulte une voyante qui prédit un grand malheur lorsque que Kiltong sera plus grand. Elle lui intime même l’ordre de le tuer parce qu’il est dangereux. Quelques jours plus tard, le jeune garçon est victime d’une tentative de meurtre mais avec son agilité, il réussit à échapper à la mort.

Chef du club des valeureux

Après cet incident, il demande alors à son père de quitter le pays pour vivre seul. Guidé par un écureuil, il arrive dans le Club des valeureux au milieu d’une montagne. Grâce à sa force, il devient leur chef à peine arrivé. Il découvre alors la vérité : ces hommes sont des cambrioleurs !

Kiltong est missionné dans un temple bouddhiste afin de connaître les lieux pour un futur cambriolage. Il faut dire que les dignitaires religieux arnaquent la population; il faut donc leur donner une bonne leçon. Déguisé en fils du ministre, il peut ainsi visiter à sa guise le lieu sacré. Les amis du jeune garçon attendent tapis dans l’ombre de voler les trésors du temple. Kiltong décide alors de rendre les biens aux plus pauvres…

Les aventures de Hong Kiltong : pour un monde plus égalitaire

Comme elle l’explique en introduction, Yoon-Sun Park connait très bien la légende de Hong Kiltong comme tous les Coréens puisqu’ils l’étudient dès le plus jeune âge dans les manuels scolaires. Mais l’autrice de En Corée n’aimait pas trop l’école donc n’avait pas vraiment retenu tout ce dont parlait ce conte populaire. C’est avec une traduction en français du livre – trouvé par son ami – qu’elle se plonge véritablement dans cette histoire.

Imaginé en 1612 par Ho Kyun, homme politique, Les aventures de Hong Kiltong serait le premier roman écrit dans l’alphabet coréen inventé au XVe siècle. Il met donc en scène un tout jeune garçon débrouillard et ingénieux qui devient le chef d’un bande de voleurs ! Tel Robin des bois, Kiltong se faisait un devoir de rendre l’argent des riches aux plus pauvres. Cambriolages de maisons et de temples étaient donc au programme de ces hors-la-loi.

Etonnament, Les aventures de Hong Kiltong n’est pas qu’une simple fable populaire puisque les propos du fils du ministre sont résolument actuels. Les voleurs s’attaquent aux plus puissants les faisant vaciller. Mieux, le jeune garçon imagine un monde où les habitants vivraient libres et égaux, en harmonie complète avec la nature.

Dessin chaleureux, couleurs lumineuses

Ce conte aux accents fantastiques par la magie taoïste ou les animaux doués de parole est magnifiquement mis en image par Yoon-Sun Park. Personnages colorés et chaleureux émaillent les très belles planches de l’autrice du Club des chats. Le lecteur est happé par les décors de montagnes et les costumes de la Coréenne qui vit actuellement à Angoulême.

Les aventures de Hong Kiltong : un très joli conte entre magie et volonté d’égalité pour toute la famille !

Article posté le samedi 30 juin 2018 par Damien Canteau

Les aventuresd de Hong Kiltong de Yoon-Sun Park (Misma) décrypté par Comixtrip
  • Les aventures de Hong Kiltong
  • Autrice : Yoon-Sun Park
  • Editeur : Misma
  • Parution : 23 mai 2018
  • Prix : 18€
  • ISBN : 9782916254647

Résumé de l’éditeur : L’Histoire de Hong Kiltong est un ancien roman coréen écrit en 1612 par Heo Gyun. En Corée, ce livre est connu comme le premier roman écrit avec l’alphabet coréen, qui fut inventé au 15e siècle. À l’école, les jeunes coréens étudient très souvent des extraits de L’Histoire d’Hong Kiltong. C’est un personnage célèbre et populaire. En se baladant dans les rayons de la bibliothèque d’Angoulême, Yoon-sun Park tombe sur ce livre et décide de le lire en entier (elle n’avait alors lu que de courts extraits dans les manuels scolaires de son enfance). Frappée par la fantaisie et l’humour du roman, elle décide de l’adapter librement en bande dessinée. Le conte renait sous la plume et les pinceaux de Yoon-sun Park, qui prend un plaisir fou à mettre en scène ces drôles de personnages et à leur inventer des dialogues étonnement modernes. Le tout au milieu de splendides paysages aux couleurs lumineuses et vives, traversés de montagnes, de volutes de nuages et de grues, inspirés des anciennes estampes coréennes.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir