Je reviendrai vous voir

Le 11 mars 2011, le Japon subissait un tremblement de terre de magnitude 9 sur l’échelle de Richter, qui entraînait un tsunami et la centrale nucléaire de Fukushima déversait alors ses déchets dans la mer. Cette immense catastrophe mettait en émoi le pays et l’ensemble de la planète. Nobumi, un auteur de livre jeunesse décida de partir aider les rescapés. Publié par Akata et signé par George Morikawa, Je reviendrai vous voir raconte ce périple dans les ruines de la ville.

IMMENSE CATASTROPHE

Nobumi est un jeune auteur jeunesse. Père de deux enfants, il vit avec sa compagne à Tokyo. Le 11 mars 2011, la petite famille ressent des secousses sismiques et découvre l’ampleur des dégâts à la télévision. Horrifié par les images de ruines, l’illustrateur désir venir en aide aux enfants de la ville sinistrée. Sa première idée : leur apporter de la joie en lisant des livres. Il réunit tous les mangas et albums qu’il a chez lui et propose à ses amis mangakas de lui en faire parvenir. Au total, il en compilera 4 000 !

« CRÈVE »

Enthousiaste, l’homme est rapidement rattrapé par la réalité. Son projet d’une grande bonté et générosité se heurte à la méchanceté des internautes. Alors qu’il fait appel aux dons de livres, il reçoit des messages : « Vous pensez sincèrement qu’ils vont s’asseoir et bouquiner tranquillement ? » « N’avez vous pas l’impression que c’est un peu tôt ? » « C’est de très mauvais goût ! » « N’aviez-vous pas autre chose de plus utile à leur envoyer ? »… Mais un le marquera à jamais : « Crève ». Malgré toute cette haine, il n’a pas changé d’avis et part de la capitale en tant que bénévole sur la zone sinistrée. Naïf, empli d’espoir et chargé comme une mule, il commence alors son incroyable aventure.

VISION APOCALYPTIQUE, RUINES, MALHEUR, FAMINE … ET LIVRES

Avec un groupe de plusieurs dizaines de personnes, Nobumi monte dans un car direction Fukushima. Là-bas, il découvre le malheur, les ruines, des morts et même des personnes errants dans la ville. Alors qu’il souhaitait redonner le sourire aux enfants, ses premiers pas seront des plus délicats, jusqu’à son arrivée dans un orphelinat. La joie est alors de retour sur leurs visages malgré la mort, les détritus et la boue.

MARCHONS LA TÊTE HAUTE

Ancien leader d’une bande de motards mais fan de manga, Nobumi est un auteur réputé dans son pays. Après cette aventure humaine et humanitaire, il décide d’écrire un livre : Marchons la tête haute. Après la lecture de ce bouleversant témoignage, George Morikawa propose au jeune auteur de l’adapter en manga. Cette belle collaboration se transforme en projet avec Je reviendrai vous voir.

UN CASTING EN OR

Ce projet devient alors fédérateur : certains mangakas de l’hebdomadaire Shûkan Shônen proposent aussi leur contribution en réalisant des dessins visibles dans le manga. En plus de Morikawa, dessinateur principal de Je reviendrai vous voir, le lecteur découvre entre autre des illustrations de Makoto Raïku (Animal Kingdom, Ki oon), Ken Akamatsu (Love Hina, Pika), Hiro Mashima (Fairy Tail, Pika) ou Kôji Seo (Suzuka, Pika). Chacun dans leur propre style, les dessins s’intègrent avec harmonie dans les planches de l’auteur de Ippo (Kurokawa). D’ailleurs son trait en noir et blanc est d’une grande force graphique notamment lorsqu’il évoque les paysages de désolation.

ECOLOGIE, ENTRAIDE ET ART

Ce magnifique manga met en lumière de très belles valeurs : l’écologie et la protection de la planète, l’entraide, la fraternité et les arts. Comme le souligne l’éditeur Akata : « Face à un malheur national, la place de l’art et des artistes est primordiale pour aider à surmonter les épreuves ». Malgré ces belles embellies dans l’histoire, elle se révèle sombre et fustige au passage le tout nucléaire. Le beau témoignage dessiné pour tous les publics permettra à chacun de se retrouver à différents niveaux de lecture.

ÉDITION BONUS

A l’instar de l’édition japonaise, son homologue française propose des bonus qui enrichissent le manga : une interview croisée des deux auteurs Nobumi et George Morikawa ; les dessins et commentaires des différents auteurs qui ont participé, ainsi qu’une postface signée par le dessinateur du manga.
Je reviendrai vous voir : un manga-témoignage pour ne pas oublier, pour les défunts, pour les bénévoles et pour souligner que l’être humain, quoiqu’il arrive, peut rebondir !

Article posté le samedi 13 juin 2015 par Damien Canteau

Sélection des 10 meilleures BD sur le thème des catastrophes nucléaires par Comixtrip, le site spécialisé sur la bande dessinée.
  • je reviendrai vous voir
  • Auteur: George Morikawa, d’après le roman Marchons la tête haute de Nobumi
  • Editeur: Akata
  • Prix: 6.95€
  • Parution: 28 mai 2015

Résumé de l’éditeur : Fukushima, le 11 mars 2011. Quelques jours après la triple catastrophe qui a frappé le Japon, Nobumi, père de famille et illustrateur jeunesse, décide de partir en tant que bénévole pour aider à reconstruire la zone sinistrée.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir