Je veux manger ton pancréas

Sakura est condamnée. Atteinte d’un cancer du pancréas, il ne lui reste plus longtemps à vivre. Elle se rapproche alors de M. Transparent, un camarade avec qui elle tente d’accomplir ses dernières volontés avant de mourir. Entre rire et émotions, Idumi Kirihara dévoile Je veux manger ton pancréas, un manga poignant et sensible chez Pika.

Je veux manger ton pancréas : pulsions cannibales ?

Sakura est une lycéenne qui ne laisse rien transparaître. Malade d’un cancer du pancréas, elle arbore toujours un sourire de façade.

Dans sa classe, il y a un lycéen dont on ne connait pas le nom (étonnant !). Timide et intelligent, il ne souhaite pas faire de vagues.

Alors qu’il range la bibliothèque de l’établissement, la jeune adolescente débarque et lui lance à la cantonade : « Je veux manger ton pancréas ! » Pulsions cannibales ? Folie passagère ? Blague ? M. Transparent ne sait pas trop quoi en penser.

Sakura lui explique alors qu’elle a été diagnostiquée malade de cet organe vital qui sert à la production d’énergie. Il serait le seul au courant devenant de fait, son confident.

Wish list

« On se retrouve donc dimanche à onze heures, devant la gare ! »

Voilà comment Sakura coince ce pauvre M. Transparent ! Elle ne lui laisse pas le choix. Puisqu’il est le seul à connaître son secret, il sera le seul à pouvoir l’accompagner et cocher ainsi les cases de sa wish list.

Avant de mourir, l’adolescente veut pleinement profiter du temps qui lui reste en faisant des choses qu’elle n’a jamais pris le temps de faire, notamment voyager.

Peu à peu, la distance entre les deux se résorbe…

Je veux manger ton pancréas : très belle fiction

Après Mon cancer couillon – qui mettait en image la vie d’un assistant mangaka atteint d’un cancer des testicules – les éditions Pika poursuivent leur travail autour de cette maladie avec Je veux manger ton pancréas.

Si le premier était autobiographique, ce manga est une très belle fiction sensible et tendre, une adaptation du roman éponyme de Yoru Sumino.

Soulager la souffrance de l’autre

Ce qui plait dans Je veux manger ton pancréas, c’est l’ambiance agréable et drôle du récit. Il n’est jamais plombant et ne joue jamais sur la corde sensible du pathos. Sakura fait preuve d’un recul admirable malgré son jeune âge, en rit et use d’un humour noir, bienvenu.

Quant à M. Transparent, il est si peu intégré à la société qui l’entoure – un peu comme Sheldon Cooper dans The Big Bang Theory – qu’au début il semble cynique et distant. Cette dualité de personnalités fait des étincelles et rire.

Tel un bon shôjo/josei, il met en scène deux adolescents au caractère opposé qui se retrouve autour d’une quête commune; ici, la maladie.

D’un côté, il y a Sakura, jeune adolescente extravertie, cache son secret et profite de la vie. De l’autre, M. Transparent est casanier, sans ami, dont personne ne remarque la présence et brillant élève.

En ne lui laissant pas le choix, la malade tente de transférer son fardeau sur lui. Ainsi, il soulage ses souffrances.

Les opposés s’attirent

Peu sûr de lui, n’ayant vraisemblablement jamais eu de petite amie, il est troublé par la personnalité originale, décalée et haute en couleur de Sakura.

Surtout qu’en plus, elle n’hésite pas à lui faire des allusions. Serait-ce le début d’une belle romance ?

Je veux manger ton pancréas : un manga original et drôle sur la maladie, le secret; un bel hymne aux premiers émois et à la force de la vie.

Article posté le jeudi 12 décembre 2019 par Damien Canteau

Je veux manger ton pancréas de Idumi Kirihara d'après Yoru Sumino (Pika)
  • Je veux manger ton pancréas, tome 1/2
  • Autrice : Idumi Kirihara, d’après le roman de Yoru Sumino
  • Éditeur : Pika
  • Prix : 7.50€
  • Parution :  06 novembre 2019
  • ISBN : 9782811649913

Résumé de l’éditeur : Sakura est une lycéenne à la personnalité solaire, toujours entourée d’amis et au centre de l’attention de la classe. Elle est aux antipodes de Haruki, un simple élève banal et transparent. Celui-ci préfère fuir son prochain pour se réfugier dans ses livres de fiction jusqu’au jour où il trouve un journal intime, celui de Sakura. Il découvre alors que cette camarade si pleine de vie souffre d’une infection du pancréas et que ses jours sont comptés… Unis à Haruki par ce secret, Sakura demande une faveur au garçon : vivre avec elle une vie entière le temps d’un printemps…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir