Klaus, tome 2

Ho Ho Ho ! A l’approche des fêtes de fin d’année, il redonne le sourire aux enfants et l’espoir aux plus grands. Il réchauffe les cœurs en traversant le monde sur son traineau volant… Vous l’avez reconnu ?

Bien entendu, il s’agit de Klaus, le héros de Grant Morrison et Dan Mora.

LE RETOUR DU HÉROS

Il y a un an déjà, les lecteurs avaient le plaisir de découvrir les origines du père Noël revues par Grant Morrison (Hal Jordan : Green Lantern, Final Crisis)

Dans un récit passionnant, le talentueux auteur écossais avait imaginé un univers héroïque et merveilleux dans lequel Klaus, le Santa, revenait lors de la fête d’Yule pour mettre fin au terrible règne du tyran Magnus.

Les qualités de ces premières aventures étaient incontestables et on attendait avec hâte la suite.

C’est chose faite avec ce tome 02 qui comporte deux récits complets : la Sorcière de l’hiver et Panique à Noëlville.

UNE GRANDE MAITRISE scénaristique

Encore une fois, le but recherché est de développer des histoires qui respectent l’esprit des contes de Noël : le lecteur doit être immédiatement happé et doit passer un excellent moment.

Ainsi, les aventures sont courtes, la narration est rythmée et l’action est présente dès la première page.

Les ingrédients attendus sont clairement identifiés et savamment dosés.

Mais comme à son habitude, Grant Morrison teinte son univers d’une ambiance dont il a le secret.

Klaus a toujours le physique de Conan le Barbare, il est toujours accompagné d’une louve blanche aux crocs acérés et il est de retour pour combattre des ennemis hors du commun.

C’est par ce biais que le scénariste développe son univers de Noël.

UN UNIVERS EN EXPANSION

Dans le premier tome des aventures de Klaus, on avait découvert la fête d’Yule et son héros aussi musclé que charismatique.

Dans ce second tome, Klaus va être confronté à des ennemis à sa hauteur.

On fait alors successivement connaissance avec la Sorcière de l’hiver, la délicieuse souveraine des cœurs glacés et avec un double maléfique lycanthrope.

En outre, bon nombre de références à l’imaginaire collectif vont s’ajouter : la Reine des Neiges, Geppetto, Fables, la fabuleuse série scénarisée par Bill Willingham, Lobo, le terrible chasseur de prime de l’univers DC, la batcave, Mjöllnir, et même Coca Cola font partie des nouvelles aventures de Klaus. Les clins d’œil sont omniprésents, immédiatement repérables et reconnaissables.

Grant Morrison compte d’ailleurs sur ce point : à chaque allusion perçue par le lecteur, l’univers se développe par lui-même sans qu’il soit nécessaire d’entrer dans les détails.

Ainsi, le rythme est soutenu et la narration ne se perd pas dans des explications qui s’avéreraient contre-productives.

UN DAN MORA EN GRANDE FORME

La partie graphique constitue clairement l’autre point fort de ces nouvelles aventures de Klaus. Dan Mora, qui avait été nommé aux Eisner Awards pour le premier tome de la série, continue sur sa lancée.

Ainsi, outre le design toujours aussi réussi des différents personnages, des décors et des paysages, le talentueux dessinateur s’applique à donner une lecture dynamique de ses pages. La composition graphique est extrêmement variée et colle parfaitement à l’ambiance souhaitée par Grant Morrison.

Les clins d‘œil au folklore sont immédiatement reconnaissables et servent de références solides pour permettre à l’artiste d’apporter sa part d’originalité.

Il convient en outre de souligner le travail remarquable de colorisation. Le parti pris d’adopter deux techniques différentes pour les deux histoires permet de créer deux ambiances très différentes mais également appréciables tant le résultat est de qualité.

On peut d’ailleurs admirer le travail de Dan Mora dans les bonus ajoutés en fin de volume : les esquisses et crayonnés sont associés à des photos de l’atelier de l’artiste. Ces dernières permettent de découvrir de manière originale les coulisses de la création d’une œuvre de grande qualité.

A noter enfin que, comme pour le premier tome, Glénat publie en parallèle à la version colorisée, une édition Collector en noir et blanc.

Le premier tome de Klaus était très réussi. Avec ce deuxième tome des aventures du Santa, Grant Morrison et Dan Mora lui donnent une nouvelle dimension. Klaus est désormais une série qui, on l’espère, reviendra tous les ans à l’approche de Noël pour notre plus grand plaisir.

Article posté le samedi 14 décembre 2019 par Victor Benelbaz

Klaus 2 de Grant Morrison et Dan Mora (Glenat comics)
  • Klaus, tome 2
  • Scénariste : Grant Morrison
  • Dessinateur : Dan Mora
  • Editeur : Glénat Comcis
  • Parution : 30 octobre 2018
  • Prix : 16.95€
  • ISBN : 9782344038659

Résumé de l’éditeur : Pour les fêtes, on s’occupe de lui faire la sienne ! Une reine des glaces sans âge commandant une armée de bonhommes de neige robots construits en bois magique. Une société de soda voulant à tout prix faire de Noël une marque commerciale, sur l’ordre d’un double maléfique… Rien d’autre qu’une journée ordinaire dans la vie de Klaus, l’homme qui est devenu celui que l’on appelle Santa Claus : le Père Noël ! Le légendaire Grant Morrisson s’associe au prodigieux dessin de Dan Mora pour nous plonger aux origines de cette figure populaire dans un univers de fantasy somptueux. Le premier volume de cette série a été nommé aux prestigieux Eisner Awards pour le prix du meilleur dessin.

À propos de l'auteur de cet article

Victor Benelbaz

Victor Benelbaz

Tombé dans la marmite de la bande dessinée depuis tout petit, Victor est un vrai amateur éclairé. Comics ou récits jeunesse sont les deux genres préférés de ce professeur de français.

En savoir