La fille de la plage #1

Le moins que l’on puisse dire à la découverte de la fille de la plage, c’est que son auteur, Inio Asano, nous gratifie d’une œuvre aussi atypique que perturbante. Le sujet de ce diptyque, la transition difficile de l’adolescence à la vie adulte, est développé de façon si profonde (voire crue) que la lecture en devient oppressante. Décryptage d’un manga dont les particularités graphiques et scénaristiques se démarquent à plusieurs niveaux.

TOME 1

L’ADOLESCENCE NIPPONNE EN SOUFFRANCE

Koume, jeune adolescente japonaise qui entame sa dernière année au collège, est le personnage central de l’histoire. Les premières pages la définissent comme une jeune fille en pleine quête d’identité. Forte d’une relation aussi éphémère que superficielle avec un futur lycéen, elle estime pouvoir trouver des réponses à son mal-être par des relations intimes avec un garçon épris d’elle depuis longtemps.

Perdre sa virginité, multiplier les expériences sexuelles, découvrir son corps à travers l’autre, constater un pouvoir de séduction, se sentir dominante, Kome s’interdit néanmoins de laisser une quelconque place à d’éventuels sentiments. Seulement, lorsque l’on s’abandonne autant à quelqu’un, il est légitime que de nouvelles émotions s’installent…

C’est Isobe qui va « rendre service » à Koume. Un jeune garçon dont le manque de repères est aussi symptomatique que celui de son amie. Sa maison est vide de tout environnement familial et sa solitude trouve refuge dans une pièce, sa chambre, habillée de mangas, et d’un ordinateur où il alimente un blog mystérieux  Sa seule certitude reste le sentiment amoureux ressenti envers la jeune fille.

Ce premier tome s’attarde sur cette relation ambiguë, qui ne cessera d’évoluer. Le titre de la série signifiant le point d’impact à un retournement de situation.

UNE LECTURE AUX RESSENTIS DIVERS

La fille de la plage est un récit graphique déroutant. Si on analyse l’œuvre du point de vue de son auteur, on suppose qu’Inio Asano a voulu divulguer un phénomène de société propre au Japon. Une espèce de mal de vivre palpable chez ces adolescents. Et dont les méthodes pour y remédier peuvent être à la hauteur de leur désarroi : puériles, superficielles et parfois radicales.

Si, au contraire, on lit cette histoire avec une vision plus occidentale, nous allons inévitablement comparer cette chronique sociale avec nos propres souvenirs émanant de cette période pré-adulte. Il est alors fort probable que certaines similitudes resurgissent de notre mémoire.

Au bout du compte, Inio Asano étaye le fait que cette crise identitaire est tout simplement universelle. Car même si, et heureusement, la période de fin d’adolescence n’est pas forcément synonyme de « passage dépressif obligatoire », elle est incontestablement celle où le questionnement sur soi est à son apogée.

UNE TECHNIQUE PARTICULIÈRE

Autobiographique ou pas, la fille de la plage est un manga à part. De par le sujet relaté mais aussi en raison de la technique graphique exploitée par son auteur. Celui-ci utilise des photos de paysages ou décors extérieurs qu’il reproduit de telle façon qu’on a l’impression que ses dessins s’ajoutent naturellement à la photographie originale. Cela donne de très jolies cases où se confondent le monde réel et celui illustré.

Sans oublier les quelques scènes de sexe représentées sans tabou. Elles pourront paraître malsaines pour certains et pour d’autres, totalement appropriées à la crudité dont peut faire preuve la tranche d’âge mise en lumière.

La fille de la plage peut pleinement nous toucher ou au contraire nous laisser indifférent émotionnellement parlant. Cautionnons que c’est un manga qui a le mérite de susciter diverses réactions. Suite et fin dans le 2e tome.

Article posté le mercredi 28 janvier 2015 par Mikey Martin

La Fille de la plage fait partie des 10 meilleurs mangas parus en 2015 pour Comixtrip, le site spécialisé en bande dessinée
  • La fille de la plage : Tome 1
  • Auteur : Inio Asano
  • Editeur : Editions Imho
  • Prix : 14,00 €
  • Parution : janvier 2015

Résume de l’éditeur : Dans une petite ville au bord de la mer, Koume, une jeune collégienne japonaise, vient de vivre une déception amoureuse. S’opère alors un rapprochement entre Koume et Kosuke, un garçon de son collège. C’est un amour à sens unique, en effet Kosuke s’est épris de la jeune fille. Au début leur relation est purement sexuelle mais celle-ci ne cessera d’évoluer au cours de l’histoire. Se mêle alors toutes sortes de sentiments tel que la jalousie. Koume commence à s’attacher au jeune homme et tente alors de lui faire comprendre.

À propos de l'auteur de cet article

Mikey Martin

Mikey Martin

Mikey, dont les géniteurs ont tout de suite compris qu'il était sensé (!) a toujours été bercé par la bande dessinée. Passionné par le talent de ces scénaristes, dessinateur.ice.s ou coloristes, il n'a qu'une envie, vous parler de leurs créations. Et quand il a la chance de les rencontrer, il vous dit tout !

En savoir