L’auto-école du collège Moriyama

Premier manga publié de Keigo Shinzo, L’auto-école du collège Moriyama met en scène Kiyotaka, un adolescent prenant des cours de conduite dans cet ancien établissement aujourd’hui tenu par des yakuzas. Un manga surprenant, intelligent et drôle aux éditions Le Lézard noir.

Kiyotaka veut passer le permis

Au cœur du Japon entre montagnes et rizières. Alors qu’il annonce à sa petite amie qu’il la quitte, Kiyotaka lui fait une seconde annonce : il veut passer son permis voiture pendant les prochaines vacances d’été.

Sur le chemin du retour à vélo et en pleine nuit, l’adolescent est percuté par une grosse berline noire. A son bord, le chef de la pègre locale, Todoroki son assistant et deux hommes de main.

Vélo jeté dans un fossé et le corps de Kiyotaka juste inconscient dans le coffre, la voiture roule vers le collège Moriyama.

Des yakuzas comme professeurs de conduite

Kiyotaka se réveille et entre alors dans l’auto-école qui ne sert plus à cela mais plutôt comme bureau à des yakuzas. L’adolescent reconnaît même Todoroki qui était un ancien camarade de lycée. Pour paraître plus âgé, ce dernier s’est fait une teinture pour blanchir ses cheveux.

Pour ne pas que l’accident s’ébruite, le chef des yakuzas propose à Kiyotaka de passer son permis gratuitement dans leur auto-école. Sans savoir les vraies activités de ces hommes, il accepte les cours dès le lendemain. Il s’avérera être un bon conducteur. A ses côtés, Todoroki apprend aussi à conduire…

L’auto-école du collège Moriyama : premier manga de Keigo Shinzo

Prépublié au Japon en 2010 dans la revue Spirits des éditions Shôgakukan, L’auto-école du collège Moriyama est la première publication de Keigo Shinzo.

Découvert en France grâce aux éditions Le Lézard noir et Tokyo Alien Bros. en 2015, Keigo Shinzo est un mangaka qui réalise des albums qui font le pont entre éditeurs indépendants et éditeurs mainstream. Né en 1987, après ses études de lycéen, il intègre le Département peinture de l’université Zôkei de Tokyo. C’est en 2008 qu’il prend la plume pour sa première histoire intitulée Nankin. Ce court récit est le lauréat du prix Spirits des éditions Shôgakukan qui lui ouvre les portes de l’édition en tant que professionnel. Il démarre ensuite les onze chapitres de Moriyama-chû kyôshûjo (L’auto-école du collège Moriyama) puis Bokura No Funkasai et Holiday junction (les deux bientôt édités par Le Lézard noir).

De l’humour

Si dans Tokyo Alien Bros. (en sélection à Angoulême en 2015), Keigo Shinzo mettait en scène deux extra-terrestres venus s’installer sur la Terre sous la forme de trois volumes, L’auto-école du collège Moriyama est un one-shot. Adapté en film il y a deux ans, ce manga de 240 pages possède ce charme fou d’être drôle par le quiproquo engendré par les yakuzas. En effet, à aucun moment Kiyotaka ne soupçonne les activités illégales des propriétaires de l’auto-école. Très naïf, désinvolte et apathique, il ne souhaite qu’une chose : obtenir son permis voiture. Mais il ne voit que la façade.

Parfois un peu ailleurs et dans son monde, quasi sans filtre, il est l’opposé de Todoroki, jeune homme sur lequel le maître yakuza souhaite compter. Effacé, ne tranchant jamais ses avis et toujours à dire oui, il va se révéler au contact de Kiyotaka et la conduite des voitures.

L’humour es très présent par la personnalité du personnage principal mais aussi les magouilles pour obtenir les titres provisoires ou les papiers officiels, qui complètent une panoplie déjà bien fournie.

Keigo Shinzo fait partie de la nouvelle vague des mangakas japonais partis conquérir le monde comme Inio Asano (La fille de la plage), son ami. Son travail s’inspire des plus grands et notamment de celui de Taiyo Matsumoto (Sunny, Le rêve de mon père). Son trait en noir et blanc est d’une grande lisibilité parce que très aéré.

L’auto-école du collège Moriyama : une très belle surprise de lecture !

Article posté le jeudi 04 octobre 2018 par Damien Canteau

L'auto-école du collège Moriyama de Keigo Shinzo (Le Lézard noir)
  • L’auto-école du collège Moriyama
  • Auteur : Keigo Shinzo
  • Editeur : Le Lézard noir
  • Prix : 13€
  • Parution : 20 septembre 2018
  • IBAN : 978-2353481293

Résumé de l’éditeur : Paru en 2010 au Japon et adapté au cinéma en 2016, l’Auto-école Moriyama-chû est le premier manga de Keigo Shinzo (Tokyo Alien Bros., Holiday Junction). Il évoque avec humour les déboires d’un jeune homme apathique qui s’éveille aux autres grâce aux marginaux qui fréquentent une auto-école non homologuée tenue par des yakuzas…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir