Le voyageur

Aller au Musée du Louvre, c’est toujours un véritable plaisir pour les yeux. Mais faire cette visite avec Le voyageur, Théa Rojzman (scénario) et  Joël Alessandra (dessin et couleur), alors c’est encore mieux. Le parfait guide pour une visite de ce sublime musée, une découverte de la Toscane et un voyage intérieur. Un album publié chez Daniel Maghen.

Le Musée du Louvre comme lieu de travail

Alors, direction l’Aile Denon (Vivant Denon, nom d’un directeur du musée au 19e siècle), au premier étage dans les salles de la peinture italienne pour aller voir cet incontournable qu’est La Joconde.

Mais que de monde ! Tous ces visiteurs agglutinés face à ce morceau de peuplier beaucoup plus petit qu’il n’y paraît.
Quand je vois la tête de Patrick, le gardien chargé de la surveillance de Mona Lisa, je comprends qu’il trouve tous ces gens “cons” et que tous “l’emmerdent”.

Et dire qu’il y en a même qui écrivent à Mona Lisa !

Une vie désespérément vide

Patrick, que tous ses collègues surnomment Patoche à son plus grand désespoir, n’est pas un passionné d’Art.
Il travaille dans ce grand musée pour des raisons purement financières, bien qu’il vive toujours chez sa mère à presque 50 ans. Son quotidien pourrait finalement se résumer à métro, boulot, dodo.

La Sainte Anne ou La belle Ferronnière, autres tableaux de Léonard de Vinci, le gardien ne les remarque même plus. Ils sont un quotidien qu’il ne supporte plus.

Le voyageur d’une vie

Alors quand un matin Mona Lisa se met à l’apostropher et lui demande de la rejoindre, le gardien enjambe le rail de sécurité et plonge dans le tableau pour se retrouver en Toscane au 16e siècle.

Accueilli par Ginevra (la sœur de Mona Lisa), dont les traits ne sont pas sans lui rappeler sa collègue de travail, il découvre le village d’enfance de Léonard de Vinci et ne s’attend certainement pas à faire le voyage de sa vie.

Un tableau pour changer de vie

Mais quelle incroyable idée ont eu Théa Rojzman et Joël Alessandra de nous embarquer avec Le voyageur dans deux lieux, à deux périodes distantes de 500 ans ! Et d’utiliser ce tableau mondialement connu comme porte d’accès vers autre chose.

Si en plus vous aimez le bleu et la terre de Sienne, alors vos yeux sont prêts pour accompagner Patrick dans son introspection afin de devenir un autre.

 

Un très bel album et un très beau voyage dont Théa Rojzman et Joël Alessandra sont venus parler lors d’un live sur la page de Yoann Debiais @livressedesbulles. N’hésitez pas à aller regarder le replay pour en savoir plus.

Article posté le dimanche 26 mars 2023 par Claire Karius

Le voyageur de Théa Rojzman et Joël Alessandra chez Daniel Maghen
  • Le voyageur
  • Scénariste : Théa Rojzman
  • Dessinateur : Joël Alessandra
  • Editeur : Daniel Maghen
  • Prix : 26,00€
  • Parution : 23 mars 2023
  • ISBN : 9782356741431

Résumé de l’éditeur : Le plus grand voyage est intérieur… Un homme se retrouve malgré lui coincé à l’intérieur du tableau de La Joconde. Arpentant ses paysages, il fait d’étranges rencontres qui lui révèlent progressivement la formule pour briser sa solitude : nul ne peut trouver l’amour sans avoir au préalable pris soin de s’aimer soi-même. Résumé : Patrick, gardien de musée au Louvre, passe ses journées avec La Joconde. Mais à force de la voir toute la journée, sourire en coin et bras croisés, le gardien ne la supporte plus. Jusqu’à ce que Mona Lisa l’appelle à le rejoindre… à l’intérieur du tableau ! Le début : Patoche est de service dans une des salles du musée du Louvre, celle où se trouve le tableau de Léonard de Vinci. Il est debout, mains jointes devant lui, il en est le gardien du jour. Il regarde les gens qui s’aiment et les déteste. Alors qu’un troupeau de visiteurs s’émerveille par convention devant l’étonnamment minuscule tableau de La Joconde, le gardien n’est fasciné que par les jolies jambes de la guide. Mais Patoche est comme invisible, personne ne le remarque jamais et la guide, passionnée, ne manifeste d’intérêt que pour ce stupide tableau :  » Il n’y a pas de portrait souriant avant la Joconde, Léonard de Vinci l’a inventé… Et regardez ces deux paysages, l’un semble habité par les hommes, l’autre est comme un paysage imaginaire. Certains commentateurs estiment qu’il s’agit d’une sorte de paysage intérieur… ». Le lendemain matin, c’est un mardi, jour de fermeture du musée. Le chef de service demande à Patoche de vérifier l’état de la salle de la Joconde.  » Encore elle !  » pense-t-il. Mais il ne bronche pas car Patoche obtempère toujours. Alors qu’il scrute chaque endroit de la salle, il entend une voix semblant venir du tableau et l’appelant :  » VIENS !… « 

À propos de l'auteur de cet article

Claire Karius

Passionnée d'Histoire, Claire affectionne tout particulièrement les albums qui abordent cette thématique, mais pas seulement. Elle aime également les lectures qui savent l'émouvoir et lui donnent espoir en l'Homme et en la vie. Elle partage sa passion de la bande dessinée dans l'émission Bulles Zégomm sur Radio Tou'Caen et sur sa page Instagram @fillefan2bd.

En savoir