L’enfer en bouteille

Sakka, la collection des éditions Casterman, propose le recueil L’enfer en bouteille, signé Suehiro Maruo. A travers les quatre histoires proposées, le mangaka livre des récits érotiques et grotestques.

L’ENFER EN BOUTEILLE

D’après la nouvelle de Kyûsaku Yumeno. Ayako et son grand frère sont les survivants d’un naufrage. Tels des Robinson Crusoë, les jeunes enfants arrivés qu’avec seulement une Bible, 3 bouteilles de bière, un couteau, une loupe et un crayon, essaient de rendre leur vie des plus agréables en construisant une cabane en bambou. Pourtant leur relation fraternelle va évoluer vers une relation plus glauque et incestueuse. Vivant nus, les transformations physiques font évoluer leurs pulsions…

LA TENTATION DE SAINT-ANTOINE

Adaptation de la vie de Saint-Antoine, écrite au 6e siècle par l’évêque Athanase d’Alexandrie. L’homme pieux Antoine le Grand s’était retiré dans le désert d’Egypte afin de méditer et de résister aux tentations. Chez Maruo, c’est un moine qui ne doit pas succomber aux sirènes du Diable matérialisées sous la forme de femmes sensuelles. Le lecteur croisera des œuvres de Dali, Brueghel ou Michel-Ange.

LES GÂTEAUX DE RIZ DE LA FORTUNE

Dans une petite ville du Japon, un couple modeste envie son voisin masseur ayant amassé beaucoup d’argent. L’homme soit disant aveugle abuse de ses clients et devient ainsi très riche. Par les interstices des cloisons, les envieux essaient de découvrir où il cache tout son magot.

PAUVRE GRANDE SŒUR

Une petite fille pas très belle vit avec son père alcoolique et son frère atteint d’une maladie de style Trisomie. Frappés par leur papa violent, ils quittent tous les deux le foyer familial Pour survivre la fille devra même se prostituer et son frère se faire montrer au public comme une véritable bête de foire.

ERO-GURO

L’univers de Suehiro Maruo étrange et glauque interroge et interpelle. Le mangaka est l’un des maître de l’Ero-guro (érotique-grotesque) et ce recueil de quatre histoires en est encore la grande démonstration. Adaptant des récits anciens, il met en lumière les vies de personnages des plus complexes. Décrivant à merveille la noirceur de l’âme de ses protagonistes, le japonais fut admiré par Jean Giraud-Moebius (la préface de l’album est une reprise de la présentation par le français lors de la publication d’une histoire dans (A suivre)).
Travaillant seul et lentement, il dénote dans le monde du manga japonais. Les fables d’une grande cruauté visent aussi à dénoncer les travers de nos société : les tentations sexuelles pour Saint-Antoine, l’envie et l’argent, le handicap voire la prostitution dans la dernière histoire et enfin l’inceste dans le premier récit. Transgressif, le trait du mangaka ressemble aux estampes japonaise, mettant en avant les visages et leurs expressions.

Article posté le mercredi 22 janvier 2014 par Damien Canteau

  • L’enfer en bouteille
  • Auteur : Suehiro Maruo
  • Editeur : Casterman, Sakka
  • Prix : 13.95€
  • Sortie : 22 janvier 2014

Résumé de l’éditeur : Quatre nouvelles aux tons variés composent ce recueil où l’on retrouve l’érotisme, l’élégance et l’humour très noir de Maruo Suehiro, ainsi que les obsessions pour le surréalisme ou l’expressionnisme allemand du maître de l’ero-guro. Seuls survivants d’un naufrage, un frère et une sœur échouent sur une île isolée ; la tentation de Saint-Antoine se rejoue à travers les malheurs d’un abbé bienveillant ; au soir de sa vie, un masseur aveugle et avaricieux cache sa fortune d’une étrange façon ; une jeune fille et son frère handicapé tentent de survivre sans ressources dans le Japon d’avant-guerre.  Après avoir adapté à plusieurs reprises l’œuvre de Ranpo Edogawa (L’Île panorama, La Chenille, Ranpo Panorama), Maruo poursuit son exploration d’œuvres majeures de la littérature japonaise moderne, en reprenant L’Enfer en bouteille, un des récits les plus célèbres de Kyûsaku Yumeno.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir