Les amoureux

Est-ce si facile d’être amoureux ? La vie à deux, ce n’est pas toujours aussi linéaire que l’on pourrait le laisser croire. Deux petits personnages s’aiment, s’éloignent et se réconcilient sous la plume de Victor Hussenot dans Les amoureux. Pétillant et beau !

Quand tout va bien pour les amoureux

Elle est rouge, il est bleu. Ils s’aiment comme aux premiers jours de leur idylle. La pluie, un nuage toxique ou une montagne, rien ne peut les séparer et altérer leur amour.

Armé d’un crayon de couleur rouge, elle dessine. Armé d’un crayon bleu, il dessine. En parfaite harmonie, ils se répondent pour enrichir leurs dessins. Ils se construisent une vie. Une vie à deux, entre mer, montagne, jardin, danses endiablées ou lit conjugal.

Quand tout s’enraye pour les amoureux

Le bonheur parfois ça peut faire mal. Tout d’amour, cela peut faire tourner les têtes, emprisonner ou mettre un pression énorme.

Dans leur hamac, lovés l’un contre l’autre, ils dorment. Lui est pris de cauchemars. Elle, lui redonne le sourire. Pour la remercier de ce réconfort, il fait apparaître sous son crayon, un immense gâteau. Et si cette abondance laisser présager le pire ?

« L’amour, c’est le soleil de l’âme ! C’est ta main dans ma main doucement oubliée » – Victor Hugo

Décidément Victor Hussenot nous éblouit encore ! Auteur coup de cœur de la rédaction, il imagine de nouveau un album qui nous charme par son intemporalité et par son universalité. L’amour comme lien indéfectible entre les êtres humains.

Sans être vraiment une suite à ses deux merveilleux albums Au pays des lignes et Chemin des souvenirs, Les amoureux est dans la même veine. Une histoire grand public orientée pour les jeunes lecteurs, sans texte mais pourtant très bavard.

Comme il nous l’expliquait dans un entretien en mars 2016, Victor Hussenot malaxe des histoires d’amour vécues pour en livrer un récit qui peut parler à tout le monde. Pour lui : « l’amour est un sujet intéressant à tout âge, c’est un questionnement existentiel… un but pour certains. C’est donc quelque chose d’important, pour les jeunes lecteurs, mais aussi pour les adultes, voilà pourquoi j’estime intéressant de parler de l’amour sous un angle créatif, en essayant de sortir des sentiers battus. »

Jouer avec les codes de la bande dessinée

Comme dans ses précédents ouvrages (La Casa, Les spectateurs, Les étoiles du temps), Victor Hussenot joue avec les codes de la bande dessinée. Pas de case, pas de cadre, tout s’entremêle. Il propose avec Les amoureux, un histoire rythmée, qui suit ses deux personnages dans un tourbillon à l’image d’un long plan séquence cinématographique. Avec quelques temps plus calmes pour des espaces de respiration, il fait enchaîner rapidement des situations surprenantes, quasi fantastique, à cette fille et ce garçon.

Par des entrelacs, des courbes, des lignes et des formes géométriques, il réussit l’exploit de faire ressentir aux lecteurs les émotions vécues par ses deux protagonistes. Et c’est fort !

Si ces deux personnages sont l’un rouge, l’autre bleu, les éléments naturels non dessinés par eux sont de couleur grisâtre. Comme si la nature hostile pouvait gêner un temps leur amour. Le stylo bille est ici sublimé.

Les amoureux : histoire universelle pour histoire surnaturelle. Un petit bijou !

Article posté le jeudi 05 septembre 2019 par Damien Canteau

Les amoureux de Victor Hussenot (La joie de lire)
  • Les amoureux
  • Auteur : Victor Hussenot
  • Editeur : La joie de lire
  • Prix : 15.90€
  • Parution : 22 août 2019
  • ISBN : 9782889084852

Résumé de l’éditeur : Grandes joies, petits bonheurs, grosses fâcheries ou sombres colères… voici en quelques coups de crayon les tourments d’une vie à deux, d’une vie d’amoureux.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir