L’île du Docteur Moreau

Prendick, survivant d’un naufrage, se retrouve sur une île tenue de main de maître par un scientifique aux expériences contre-nature. Stéphane Tamaillon, Joël Legars et Anna Conzatti dévoilent le premier opus de L’île du docteur Moreau, une très belle adaptation du roman de H.G. Wells. Troublant.

Seul au monde ?

Edward Prendick était le passager d’un bateau, Le Lady Vain. Scientifique, il devait effectuer des explorations et autres expériences dans les mers du Sud. Lorsqu’un incendie se déclara sur le navire, il réussit à embarquer sur une chaloupe avec deux autres passagers. Mais ces derniers, après une énième dispute, se retrouvèrent dans l’eau. Prendick était désormais seul.

Alors qu’il dérivait en plein soleil, Prendick fut sauvé par le navire sur lequel était embarqué Montgomery, un ancien médecin. Sur le bateau, des animaux capturés et transportés en cage.

L’île du docteur moreau : lieu d’expérimentations contre-nature

Le navire accosta alors sur l’île du docteur Moreau, un scientifique controversé ayant fui Londres. Prendick découvrit alors que Montgomery et le seigneur des lieux s’étaient lancés dans des expériences contre-nature : la création d’animaux humains ou d’hommes animalisés.

Le scientifique naufragé tenta alors de s’échapper parce qu’il pensait qu’il serait le prochain sur la liste de Moreau…

Une très belle adaptation de Tamaillon, Legars et Conzatti

Publié en 1896, L’île du Docteur Moreau devint rapidement un roman central en science-fiction horrifique. H.G. Wells (La machine à explorer le temps, La guerre des mondes…), son auteur, fustige ainsi les expériences scientifiques sur les animaux, en vogue à cette période.

Les sciences sont, à cette époque, en plein essor et le recours aux animaux de plus en plus fréquents. Le débat sur la vivisection agite alors le milieu.

Stéphane Tamaillon et Joël Legars ont décidé de se pencher sur ce roman pionnier du genre pour l’adapter en bande dessinée. Si il fut déjà décliné en album par Dobbs et Fabrizio Fiorentino chez Glénat, il le fut davantage en films ou séries télévisées. Cette version est tout simplement réussie.

L’île du docteur moreau : le mythe du savant fou

Tout plait dans cette adaptation du L’île du docteur Moreau : l’histoire est très fidèle au roman et les dessins sont superbes.

Si l’on ne connait pas le récit de H.G. Wells, on est happé par l’intrigue angoissante, très écrite et qui monte crescendo. Cette ambiance de tension est d’ailleurs bien restituée par Stéphane Tamaillon. L’auteur de Cinémonstres et Liloo fille des cavernes distille avec parcimonie ces moments très tendus du livre.

Les lecteurs apprécieront le côté mythe du savant fou du docteur Moreau, à l’image de Frankenstein et de sa créature, imaginés par Marry Shelley. Ici, les chimères (mi-hommes, mi-animaux), si elles sont effrayantes, n’en restent pas moins humaines.

De l’écolier en bleu à L’île du docteur moreau

Après son très bel album L’écolier en bleu (avec Fabien Grolleau), Joël Legars signe de nouveau une superbe partie graphique sur ce premier volume de L’île du docteur Moreau. Son trait semi-réaliste charbonneux fonctionne à merveille pour le côté angoissant de l’album. Son découpage et ses cadrages sont d’une belle efficacité.

Anna Conzatti (Bricoles et bestioles) rehausse avec talent les planches de Joël Legars par des couleurs très réussies. Les lecteurs seront agréablement surpris par les jeux d’ombres et de lumières de la coloriste.

Prévue en deux tomes, cette version de L’île du docteur Moreau commence très bien. On a hâte de découvrir la fin de ce diptyque, comme un avertissement sur les risques que la science fait peser sur l’Humanité.

Article posté le lundi 30 août 2021 par Damien Canteau

L'île du docteur Moreau 1 de Stéphane Tamaillon, Joël Legars et Anna Conzatti (Delcourt)
  • L’île du docteur Moreau, volume 1
  • Scénariste : Stéphane Tamaillon
  • Dessinateur : Joël Legars
  • Coloriste : Anna Conzatti
  • Editeur : Delcourt, collection Ex-libris
  • Prix : 10,95
  • Parution : 01 septembre 2021
  • ISBN : 9782413039464

Résumé de l’éditeur : Suite à un naufrage, Edward Prendick est secouru par un navire faisant route vers une île tropicale. À son bord, il côtoie Montgomery, l’assistant du docteur Moreau, un scientifique dont le travail est centré sur la vivisection. Prendick découvre bientôt que les deux hommes se livrent depuis des années à des expériences sur les animaux dans le but de développer chez eux des compétences humaines.

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir