Lino Ventura et l’oeil de verre

Biographie singulière et passionnante, Lino Ventura et l’oeil de verre revient sur les riches heures de cet immense comédien populaire français. Arnaud Le Gouëfflec et Stéphane Oiry rendent un superbe hommage au fondateur de Perce-Neige. Vibrant et audacieux !

Quand Merlin rencontre Lino

Lino Ventura est déjà un acteur connu, reconnu et très populaire en France lorsque Merlin, journaliste, lui propose de lui consacrer un article. Dans un premier temps, le comédien n’est pas très enthousiaste à cette idée. Il voit l’homme comme un importun un peu perché et très maladroit.

Malgré l’envie de Lino de semer le journaliste, Merlin grimpe dans son taxi qui l’emmène à l’aéroport. Dans les méandres du bâtiment, le jeune chroniqueur a du mal avec son dictaphone. Tant pis, il devra prendre en note.

De lutteur à acteur malgré lui

Lino Ventura est repéré par des producteurs alors qu’il est lutteur. Grand, costaud, sûr de lui et avec un bonne gueule, il fera un beau comédien. Lui sa vie, il la gagne sur le ring à faire des shows qui font lever les foules. Lutte et catch font sa renommée.

Lino tente même un tour de force en demandant une forte somme – 1 million de francs – au producteur de Touchez pas au grisbi. En négociant à la hausse, il pensait que cela dissuaderait l’homme et lui permettrait de refuser poliment. Étonnamment, il accepte. C’est le début de la grande aventure de la comédie pour cet acteur malgré lui.

Lino Ventura et l’oeil de verre : merveilleuse biographie

Ce que l’on apprécie d’entrée dans Lino Ventura et l’oeil de verre, c’est la manière de raconter l’histoire de ce magnifique acteur. En choisissant de faire rencontrer à Ventura, un journaliste pour parler de lui, Arnaud Le Gouëfflec nous accroche avec une facilité et une aisance sans pareil.

Ces moments de fiction apporte de l’humanité au comédien. On le croyait rigide et froid, on le découvre chaleureux, avec des fêlures, serviable et proche des petites gens.

Le scénariste de Mondo Reverso, Michel French lover et de Le frère de Göring est un auteur que nous apprécions énormément chez Comixtrip. Pour Lino Ventura et l’oeil de verre, il use avec habileté des retours dans le passé. C’est d’une belle fluidité et agréable à la lecture. Il propose même Les aventures de Lino & Bruno, des petites saynètes extrêmement bien écrite sur l’enfance du comédien. Il les construit comme les récits de bande dessinée que l’on pouvait lire dans les illustrés des années 40-50-60. D’ailleurs, son comparse Stéphane Oiry, les met en image par un dessin plus rond et plus enfantin.

Ventura, un acteur simple et populaire

Au gré des pages de Lino Ventura et l’oeil de verre, le lecteur voit se construire une carrière professionnelle sans fausse note. De toutes les grandes comédies, il en fut. De Touchez pas au grisbi aux Tontons flingueurs, en passant par Razzia sur la chnouf ou Deux romains en Gaule (de Goscinny et Uderzo) pour la télévision. Les rôles plus sombres et dramatiques aussi : L’armée des ombres ou Le clan des Siciliens. Le comédien d’origine italienne sait tout jouer. Sa filmographie est impressionnante ! Cet acteur simple deviendra surtout un vrai acteur populaire, ancré dans le cœur des Français.es.

Le fondateur de l’association Perce-Neige en 1966 (pour venir en aide aux personnes handicapées mentale), s’il est réservé possède le don de répliques cinglantes envers ses détracteurs. L’album en donne quelques-unes pour le plus grand bonheur des lecteurs.

Un superbe dessin réaliste dans un style rétro

Cette magnifique biographie est mise en lumière par le dessin réaliste de Stéphane Oiry. Le dessinateur de Maggie Garrisson est un très grand auteur. Il le prouve encore une fois dans Lino Ventura et l’oeil de verre.

Ses planches réalistes sont parfaites et très soignées. Son style graphique colle parfaitement avec l’ambiance des années 60-70. Il utilise avec grand soin des teintes chromatiques pastel et des trames pour renforcer les ombres et les volumes dans ses pages. Les traits sont épais comme pour souligner l’imposante stature de Ventura.

Lino Ventura et l’oeil de verre : à coup sûr l’une des meilleures biographies de ces dernières années. Une très jolie ode au cinéma et à ce magnifique acteur populaire !

Article posté le mercredi 01 mai 2019 par Damien Canteau

Lino Ventura et l'oeil de verre de Arnaud Le Gouëfflec et Stéphane OIry (Glénat)
  • Lino Ventura et l’œil de verre
  • Scénariste : Arnaud Le Gouëfflec
  • Dessinateur : Stéphane Oiry
  • Éditeur : Glénat, collection 9 1/2
  • Prix : 22.50€
  • Parution : 24 avril 2019
  • ISBN : 9782344017029

Résumé de l’éditeur : Le colosse au coeur d’or. Merlin, journaliste, rencontre Lino Ventura dans le cadre d’un article. Fidèle à sa légendaire pudeur, celui qui s’est toujours considéré acteur par « accident » ne se livre pas facilement. Mais au fil de leurs entretiens, le colosse des Tontons flingueurs se dévoile, revenant sur sa carrière, ses débuts dans le catch, ses blessures, ses amitiés, ses brouilles, son rapport à la caméra – cet « oeil de verre » comme il aimait à l’appeler -, sa rigueur intransigeante à choisir le bon scénario, pour finir par son engagement en faveur des enfants handicapés à travers l’association « Perce-Neige », toujours active de nos jours. Doucement, une carapace se fêle et une personnalité se dessine. Celle, qu’il n’a jamais pu cacher malgré ses innombrables rôles, d’un personnage droit dans ses bottes et profondément humain. Acteur né, homme d’instinct et colosse au coeur d’or, Lino Ventura est probablement l’une des figures les plus populaires et les plus fascinantes du cinéma français, ayant collaboré avec les plus grands et dont on ne compte plus les chefs-d’oeuvre. Par le biais de cet entretien fictif, ce passionnant roman graphique nous replonge dans la carrière et la vie de cet acteur de légende et nous fait découvrir, sous le masque du comédien, la personnalité de l’homme.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir