Louis parmi les spectres

Depuis la séparation de ses parents, Louis et son petit frère Truffe vivent avec leur mère en ville. De temps en temps, ils partent quelques jours chez leur père alcoolique. Le premier attend aussi une occasion de parler à Billie, la fille la plus belle du collège. Louis parmi les spectres parle de tout ça : des premiers émois mais aussi des peurs liées aux ravages de l’alcoolisme. Cet album sensible et fort est l’œuvre de Isabelle Arsenault et Fanny Britt.

« MON PERE PLEURE »

« Pas besoin d’un doctorat en aérospatiale pour savoir que si mon père pleure, c’est surtout, d’abord, à cause du vin. »

Montréal. Louis et son petit frère Truffe – ce n’est pas son vrai nom – sont de retour de chez leur père. L’aîné, 11 ans, commence à bien comprendre le monde des adultes, confronté à un père alcoolique, qui pleure dès qu’il boit. Le benjamin lui est insouciant comme son âge le veut et il est aussi obsédé par les chansons soul américaine.

Depuis que leurs parents se sont séparés, les deux enfants vivent chez leur mère, hyper-protectrice, qui a peur de tout et qui est obsédée par les microbes.

Le reste de son temps, Louis le passe à regarder les voitures qui passent sur l’autoroute métropolitaine avec Boris, son ami. Et quand il est au collège, il est en admiration devant Billie, la plus belle fille. Dès qu’il la voit, il a l’impression que tout s’illumine. Mais voilà, l’adolescent est trop timide pour aller lui parler…

UN PÈRE PAS A LA HAUTEUR

Après un premier album en commun Jane, le renard et moi (La Pastèque) merveilleuse bande dessinée qui mettait en scène Hélène victime de harcélement à l’école (20 000 exemplaires vendus, multi-récompensé dont le Prix Jeunesse à Angoulême en 2014), Fanny Britt et Isabelle Arsenault dévoilent cette belle et sensible histoire Louis parmi les spectres.

Bel album sur les émotions de l’adolescence (l’amitié, le désir, l’amour), Louis parmi les spectres est avant tout une histoire du regard d’un enfant sur le monde des adultes. Les questionnements et le cheminement de Louis sont naturels, exacerbées par le rôle de son père. Victime du fléau de l’alcool, il est tantôt chaleureux et aimant, tantôt triste, se noyant dans des litres de larmes. Lui qui essaie du mieux qu’il le peut, n’est décidément pas à la hauteur.

Entre l’enfance joyeuse – Truffe, le raton-laveur recueilli, la nature – et les démons de l’adolescence, l’album brosse un portrait fort et sensible d’un garçon entre les deux âges. Mélancolique, Louis parmi les spectres l’est entre cette période charnière mais aussi la fin de l’été et le début de l’automne. Entre la douceur de la vie et de l’insouciance de l’enfance et la dure réalité, l’album est une comédie douce-amère d’une belle justesse de ton et d’un grand optimisme.

UN DESSIN POÉTIQUE ET SENSIBLE

Comme Fanny Britt, Isabelle Arsenault fut récompensée par trois fois du prestigieux Prix du Gouverneur pour ses travaux d’illustratrice (la scénariste, pour sa pièce Bienveillance en 2013). Il faut souligner que son dessin se prête idéalement à Louis parmi les spectres, tant il est sensible et d’une belle poésie. Son trait hachuré en noir et blanc est agrémenté de sublimes touches de couleurs (jaune, bleu, rose). Faussement naïf, son dessin bénéficie de techniques différentes (feutres, aquarelles ou crayons de couleurs).

Article posté le samedi 05 novembre 2016 par Damien Canteau

  • Louis parmi les spectres
  • Scénariste : Fanny Britt
  • Dessinatrice : Isabelle Arsenault
  • Editeur : La Pastèque
  • Prix : 21€
  • Sortie : 26 octobre 2016

Résumé de l’éditeur : Louis a onze ans, une mère qui a peur de tout, un père qui pleure quand il boit et un petit frère obsédé par la soul américaine. Louis rêve de déclarer son amour à Billie, une compagne de classe indépendante et solitaire. Mais dans la réalité, rien à faire : dès qu’il s’approche d’elle, Louis se tétanise comme un clou rouillé. Accompagné de sa famille, de son fidèle ami Boris, et de ses spectres (ceux du passé comme ceux de son monde intérieur), Louis apprendra la vraie définition du courage.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir