Magus of the library

Et si un livre pouvait changer la vie d’une personne ou pouvait changer le monde ? Rejeté par les autres, Shio se réfugie tous les jours dans la lecture. Son rêve est de partir à la capitale pour découvrir la plus grande bibliothèque du pays. Un jour, les gardiennes de ce lieu de culture arrivent dans son village… Les éditions Ki oon proposent le premier volume de leur nouvelle série Magus of the library, un magnifique hymne à la lecture et aux savoirs signée Mitsu Izumi. Enchanteur et divin !

« Le livre. Une source de savoir, une accumulation de signes chargés de sens, un précieux héritage qui relie passé et futur. C’est un mage qui me l’a dit un jour : protéger les livres, c’est tout simplement… protéger le monde ! »

Shio interdit de bibliothèque

Petit garçon vivant seul avant sa sœur Tifa, Shio aime plus que tout au monde, lire. Son livre favori : Les aventures de Shagrazat. Il s’identifie au personnage principal dont le but est de découvrir le monde.

Mais Ossé Ménès, le propriétaire de la bibliothèque du village d’Amun, n’est pas d’accord pour que le garçon vienne lire dans son établissement. Il lui en interdit l’accès parce qu’il est un habitant des faubourgs. Pour lui, tous sont menteurs, voleurs et abîment les livres.

Shio rejeté par les autres

Shio ne comprend pas pourquoi on lui interdit de lire. Il est précautionneux, il sait lire et n’est pas un voleur. Il remet alors son foulard sur sa tête pour cacher ses oreilles en pointes.

Cette caractéristique physique, son teint pâle et ses cheveux aux reflets dorés font de lui un être à part. Les autres enfants de son âge le rejettent aussi pour cela. Il est donc exclu pour son savoir et sa différence physique. Une double peine délicate pour ses frêles épaules.

L’arrivée des Kahunas

Heureusement, Shio pouvait compter sur sa grande sœur, ainsi que ses amis les animaux de la forêt et plus particulièrement Kukuo, un étrange chien. Tifa travaille énormément pour pouvoir payer l’école de son petit frère. Si elle n’a pas eu la chance de pouvoir y aller longtemps, elle veut que Shio puisse étudier et avoir un métier convenable.

Alors qu’il traverse le village, le garçon est de nouveau embêté par d’autres enfants. La tension retombe lorsqu’une belle jeune femme sur un cheval intervient. Sedonna – c’est son prénom – est un Kahunas. Trois d’entre elles sont venues à Amun depuis Afshak, la capitale. Elles ont une mission importante : elles veillent sur les livres de la grande bibliothèque, les réparent et diffusent le savoir dans tout le pays…

Magus of the library : hymne à la lecture et aux savoirs

Quelle très belle surprise que ce premier volume de Magus of the library ! Ce manga grand public (dans la collection Kizuna) est un régal pour les yeux et d’une intelligence rare. Le récit de Mitsu Izumi emporte le lecteur avec une facilité déconcertante. La jeune mangaka de 30 ans a un sens appuyé de la narration.

Son cœur d’intrigue est simple : le rejet d’un être différent physiquement et l’élévation dans la société par le savoir. Demi-sang, Shio n’est pas accepté par les autres (les enfants et le directeur de la bibliothèque). Pourtant bienveillant, calme et introverti, il ne comprend pas ce rejet systématique par tout le monde. Sa seule échappatoire : les livres. Sa sœur se tue au travail – elle en cumule trois –  pour son instruction. Un bien précieux pour ce petit être à la vie modeste.

Sortir de sa condition et éviter le déterminisme social, tels sont les valeurs de Magus of the library. C’est la lecture et l’accès aux savoirs qui pourront sûrement « sauver » Shio. Les messages universels sont forts dans ce manga jeunesse : l’acceptation de soi et des autres mais aussi l’instruction pour tous. Ainsi, Mitsu Izumi met ainsi à mal les discriminations.

« Les récits ont parfois un grand impact sur la vie des lecteurs, c’est un pouvoir extraordinaire »

Ce très joli début de quête initiatique est révélé par l’arrivée des Kahunas. A l’image des Vestales dans la Rome Antique, ces femmes mystérieuses sont les gardiennes du savoir. Elles sont belles et pratiquent la magie, une curiosité forte lorsque l’on est un petit garçon.

Si le scénario de l’autrice japonaise (7th Garden, Ano Hana) est merveilleux et parfois poignant, sa partie graphique est fabuleuse ! Quelle puissance dans le dessin ! Le découpage est maîtrisé, les personnages expressifs mais que dire des décors et des vêtements ! Ils sont magistraux. Il suffit de se pencher sur les arbres, les plaines et les montagnes, le village au loin, la bibliothèque de Afshak ou encore les façades des bâtiments pour tomber sous le charme de ces planches merveilleuses. Quant aux costumes, ils sont riches d’une précision rare.

Magus of the library : entre savoir, aventure et magie, un premier opus de grande qualité pour toute la famille. On en redemande encore et encore !

Article posté le dimanche 10 mars 2019 par Damien Canteau

Magus of the library 1 de Mitsu Izumi (Ki oon)
  • Magus of the library, volume 1
  • Autrice : Mitsu Izumi
  • Éditeur : Ki oon, collection Kizuna
  • Prix : 7.90€
  • Parution : 07 mars 2019
  • ISBN : 9791032704677

Résumé de l’éditeur : Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources… jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir