Moon shadow

Etre une ancienne sniper n’est pas de tout repos. Alors qu’elle souhaite retomber dans un banal anonymat et être une bonne mère au foyer, Hikari reçoit des messages de ces anciens commanditaires. Essayant de les ignorer, la nature revient au galop et elle redevient alors Moon Shadow. Dans cette excellent manga éponyme, Yusuke Ochiai plonge le lecteur dans une histoire avec beaucoup d’action et une belle chronique sociale. Un très bon one-shot Komikku.

MÈRE AU FOYER ET EX TIREUR D’ÉLITE

Hikari Mizuno coule des jours tranquilles dans une grande ville japonaise. Femme au foyer trentenaire, elle est marié à un homme imparfait mais qui l’aime. Il ne fait rien à la maison mais ne lui pose jamais de questions sur son passé. Le quotidien de cette très belle femme est rythmé par le nombreuses taches ménagères; et cela lui convient parfaitement, elle qui fut jadis sniper.

Rangée des contrats de tueuse à gages, elle souhaite avant tout vivre une vie normale. De ci de là, elle aide parfois ses voisins ou des inconnus en danger en utilisant ses vieux réflexes sans que cela ne se voit.

Pourtant, elle reçoit un jour un coup de téléphone de son ancien commanditaire lui demandant de reprendre du service, mais elle refuse. 1 ans, 9 mois et 21 jours après son dernier tir, elle s’y remet, sans tuer mais en déclenchant la peur chez les personnes humiliant les autres, plus faibles… Elle prend alors du plaisir. C’est le retour de Moon Shadow !

UNE TRÈS BELLE CHRONIQUE SOCIALE

Grâce à un humour très présent (les situations et la grossièretés des mots dans la bouche de la jeune femme douce et bien élevée) fait passer un excellent moment au lecteur. Si le récit n’avait été qu’un enchaînement d’actions, il n’aurait sans doute pas plu mais Yusuke Ochiai y ajoute un très beau portrait du Japon; une chronique satyrique de son pays, très juste et bien sentie. De la condition des femmes au foyer dans la plus pure tradition japonaise à l’humiliation subie par les plus faibles, en passant par le suicide, la paupérisation de la société (une femme doit voler pour survivre et tente de se suicider), le harcèlement sur les femmes, la prostitution, l’adultère ou encore la qualité des aliments (des assaisonnements aux produits chimiques).

Né au Japon en 1970, Yusuke Ochiai est un mangaka qui a imaginé L’île infernale (réédité par Komikku) et Les anguilles démoniaques (parution le 11/02 chez Komikku). Avec Moon Shadow, il atteint une belle maturité narrative et graphique. Les visages de ses personnages sont d’une très grande expressivité, notamment dans leurs excès de colère.

Article posté le samedi 06 février 2016 par Damien Canteau

  • Moon shadow
  • Auteur : Yusuke Ochiai
  • Editeur : Komikku
  • Prix : 7.90€
  • Sortie : 28 janvier 2016

Résumé de l’éditeur : “Méprise les forces du mal, sans jamais pardonner, du plus profond de ton être !”
Je suis Hikari Mizuno, une banale femme au foyer. Tout ce que je souhaite c’est vivre paisiblement. Pourtant je suis une ancienne femme sniper ayant parcouru le monde entier. Mon nom de code : Moon Shadow.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir