Mort et déterré

Adolescent de 13 ans, Yann est poignardé par un dealer. Sa famille le pleure mais lui n’a qu’une chose en tête : revenir d’outre-tombe. Jocelyn Boisvert et Pascal Colpron dévoilent le premier volet de Mort et déterré, une très jolie série jeunesse éditée par Dupuis. Attention zombie !

Une vie paisible

Yan, 13 ans, est un ado sans histoire. Il vit dans un petit pavillon de banlieue avec ses parents, son frère Nathan, sa sœur Mara et Croquemitaine son chat. En plus, sa maman attend un heureux événement.

Si sa famille l’adore, Yan est aussi apprécié au collège. Avec Nico, son meilleur ami, ils ont pour projet de réaliser un film d’horreur. Les plus belles filles ne sont pas d’accord, mais Alice, la gothique, est prête à tenter l’aventure.

Yan a donc une vie des plus paisibles…

S’interposer et mourir

Mara passe dans sa classe. Bonne nouvelle : Yanika, sa petite sœur vient de naître. Double jour de bonheur pusique que c’est son anniversaire et que sa petite sœur vient de poindre le bout de son nez. Il a hâte d’aller à la maternité.

Sur le chemin de la maison, en passant par le parc, Yan entend des cris. Un dealer s’en prend à un garçon. Il tente de s’interposer et reçoit un coup de couteau dans l’abdomen. Malgré le bouche-à-bouche d’Alice, il meurt.

Bouger pour revivre

Tout le monde est là pour les funérailles de Yan. S’il est mort et enterré, il semble conscient. Et si son esprit était toujours sur terre ?

Après avoir beaucoup réfléchi dans sa tombe pendant un an, il découvre qu’il peut bouger ! Il commence alors à jouer de la trompette, celle que Nathan avait posé sur son torse avant l’ensevelissement. Nico, passant par là, entend les notes de musique.

« – Yan ! C’est toi qui joue du clairon ?

– Nico ! Nico ! C’est toi ?

– Yan, t’es là ? Tu me réponds ! C’est un miracle ! »

A la nuit tombée, Nico se rend dans le cimetière avec une pelle. Sa mission : déterrer son ami ! Il est alors surpris par un policier…

Mort et déterré : zombie or not zombie, that is the question

Mort et déterré, c’est fun, drôle et ça fait peur ! Cette série, idéale pour les plus jeunes, est un petit bijou d’humour noir et une très jolie ode à la vie.

Jocelyn Boisvert adapte lui-même son roman éponyme. Pour ajouter du suspense et de l’aventure, l’auteur préfère l’assassinat dans la bande dessinée plutôt que le renversement par un camion pour tuer son héros.

Pour accentuer le chagrin et la tension dans son récit, il fait de Yan, un garçon sans problème, un ado que tout le monde adore. Cet arrachement soudain et illogique, ainsi que son geste héroïque qui provoque sa mort – à l’image du film Ghost – apportent tout de suite de l’empathie pour lui.

Le désarroi de ses proches dans les premières pages laisse la place ensuite à une aventure sympathique et drôle. En décomposition après un an sous terre, Yan doit se cacher de tous, ce qui apporte des situations cocasses. Il y a aussi des scènes touchantes dans l’album, lorsqu’il rêve de sa vie qu’il n’aura pas ou lorsqu’il revient chez lui.

Les lecteurs pourront aussi voir le très bel hommage de Jocelyn Boisvert au Dormeur du val d’Arthur Rimbaud dans la première planche. Yan semble aussi paisible que le soldat du poème. Il est allongé dans l’herbe avec des fleurs autour de lui et ses deux mains sont croisées sur son ventre. Comme le Dormeur, il a un trou qui laisse couler du sang sur ses vêtements.

Yan n’est pas un sac d’os

Les pages de Spirou ont longtemps accueilli Pierre Tombal, la série de Yann et Hardy, dans un registre similaire et le magazine peut être fier de Mort et déterré !

Malgré un corps en décomposition, Yan n’est pas un sac d’os ! Pascal Colpron en fait un zombie plutôt joli, souriant avec sa tignasse blonde. Le dessinateur montréalais réalise des planches à la palette numérique, très vivantes et très modernes. Un petit bémol néanmoins concernant la couverture. Si la composition est réussie, les couleurs d’Usagi sont moins belles que dans l’album.

Mort et déterré : c’est drôle, c’est vivant et parfois poignant ! Une très jolie surprise !

Article posté le lundi 19 août 2019 par Damien Canteau

Mort et déterré 1 de Jocelyn Boisvert et Pascal Colpron (Dupuis)
  • Mort et déterré, tome 1 : Un cadavre en cavale
  • Scénariste : Jocelyn Boisvert
  • Dessinateur : Pascal Colpron
  • Coloriste : Usagi
  • Éditeur : Dupuis
  • Prix : 9.90€
  • Parution : 16 août 2019
  • ISBN : 9782800169927

Résumé de l’éditeur : Yan Faucher, 13 ans, est un ado comme un autre. À la veille de la rentrée des classes, il se sent très bien dans sa peau : il va avoir une petite soeur d’un jour à l’autre et, avec son pote Nico, il est prêt à lancer son grand projet : commencer le tournage de son film de zombis ! Mais alors qu’il se rend à la maternité pour rejoindre toute sa famille et fêter l’heureux événement, il tombe sur une discussion animée entre un dealer et son jeune client. Essayant d’intervenir, il se fait accidentellement poignarder. Il meurt sur le coup. Toute sa famille est anéantie. Mais visiblement, son âme a décidé de ne pas le lâcher. Il se rend alors compte que non seulement il continue à penser, mais il arrive également à bouger. Grâce au clairon que son petit frère a glissé dans son cercueil, il arrive à attirer l’attention de son copain Nico qui décide de l’exhumer. Arrêté par la police, Nico n’a pas le temps de libérer son ami, mais Yan parvient à sortir de son tombeau. Avec l’aide de Nico et Alice, il va mener une double quête : retrouver son assassin et reconstruire sa famille en pleine décomposition depuis son décès.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir