Red angels

Le propriétaire d’un immeuble chinois loge des prostituées. Parmi ces femmes, il garde en souvenir trois, très étonnantes et particulières. Red Angels de Li Yaosha et Seven est une plongée vertigineuse dans le monde de la prostitution dans la Chine des années 90. Fort, cru et fascinant !

PORTRAITS DE TROIS FEMMES

Chine dans les années 90. Quadragénaire bien sous tous rapports, un homme est propriétaire d’un immeuble qui héberge toutes sortes de locataires. Parmi ces hommes et ces femmes, il y a des prostituées. Trois d’entre elles ont marqué la vie de ce propriétaire.

Tout d’abord A Ping, femme mariée à un homme obsédé par les jeux – particulièrement le mah-jong – et qui dépense tout l’argent gagné par sa femme. Plus il joue, plus il perd, plus il a de dettes et plus elle doit faire de passes.

La deuxième, Soeur Tang, quadragénaire au physique disgracieux, douée pour ce métier. Elle a du mal a bien gagner sa vie. Elle habite avec un très vieil homme de plus de 70 ans, qui lui loue une chambre. On ne sait pas vraiment qu’elle est leur vraie relation, en tout cas ce n’est pas son père.

Et il y a Xio Lan, jeune femme novice dans la prostitution. Elle a un but dans sa vie : gagner beaucoup d’argent, trouver un mari et sortir de cet enfer.

SEXE ET VIOLENCE

Ces trois femmes, différentes, représentent bien cet univers de la prostitution. Pourtant, entre elles, il y a de la solidarité; elles se soutiennent et parfois se protègent. Le propriétaire de l’immeuble est donc le témoin de ces vies fracassées par le sexe de force, par le violence et la drogue.

Dans les années 2000,  Li Yaosha – journaliste indépendant – a écrit un roman documentaire Dix ans d’investigations secrètes afin de livrer les vérités sur le monde de la prostitution chinoise. Cet ouvrage rencontre alors un succès important dans son pays.

Très cru, très dur et très violent, Red Angels ne ménage pas le lecteur : mac en tout genre, escrocs, malfrats, souteneurs et clients se mélangent sur le trottoir ou dans l’immeuble. D’une grande justesse, très documenté, l’album se veut le plus possible vrai, proche de la réalité. Et c’est ce qui plait !

RED ANGELS : DES CHANGEMENTS DANS LEUR VIE

Si la violence est leur lot quotidien, les trois femmes voient aussi leur vie – donc leur métier – changer. En effet, dans la deuxième partie du manhua, le lecteur découvre que la ville se transforme après la volonté des autorités de reconstruction urbaine. Leurs lieux de tapinage changent, elles doivent s’adapter.

En plus de cela, le nombre de policiers augmente. Cela a une incidence sur leur métier, puisqu’elles sont plus pourchassées, frappées, voire soudoyées.

Enfin, les années 90 voit l’arrivée des MST (maladies sexuellement transmissibles) et plus particulièrement du Sida. Ne se protégeant pas – elles ne savent pas comment utiliser les préservatifs et certains clients ne veulent pas en mettre – beaucoup d’entre elles meurent en très peu de temps.

Le lecteur peut donc observer que ces prostituées sont seules, peu éduquées et qu’elles sont sous l’emprise d’hommes violents.

Seven, jeune dessinateur chinois né en 1995, a décidé de s’attaquer à un gros morceau pour son premier album en adaptant le roman de Li Yaosha. C’est ainsi que Red Angels voit le jour. Son découpage est rythmé comme la vie de ces femmes. Son trait est d’une grande singularité mettant en scène des personnages aux visages très carrés et aux silhouettes élancées. Les couleurs numériques renforcent le côté sombre et dur du récit.

Article posté le dimanche 13 novembre 2016 par Damien Canteau

Red Angels de Seven d'après le roman de Li Yaosha (Urban China) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Red Angels
  • Auteur : Seven, d’après le roman de Li Yaosha
  • Editeur : Urban China
  • Prix : 15€
  • Parution : 04 novembre 2016

Résumé de l’éditeur : Chine, 1980. Trois prostituées relatent leur quotidien entre mafia, drogue et argent sale. Elles évoquent également les conséquences du plan de restructuration urbaine de la Chine et l’apparition du sida sur leur mode de vie. Une plongée en apnée dans la Chine des années 1980, entre mafia, drogue et prostitution.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir