The shadow hero

Poussé par sa mère qui croit aux super-héros, Hank va devenir La Tortue Verte, justicier dans la ville de San Incendio. Gene Luen Yang et Sonny Liew modernisent l’homme masqué inventé par Chu Hing dans les années 40, dans The shadow hero aux éditions Urban China.

L’ESPRIT DE LA TORTUE S’INCARNE DANS LE PÈRE DE HANK

Chine, 1911. Lorsque la dynastie impériale Qing  (1644 et 1912) s’effondre, le pays plonge dans le chaos. Les 4 grands esprits (le dragon, le phénix, le tigre et la tortue) qui veillent sur la Chine, se réunissent pour lui donner un nouvel élan mais ils n’arrivent pas à se mettre d’accord. Mutique, la tortue rencontre Pin, un homme ivre et passe un accord avec lui. Elle s’installe alors dans son ombre.

Plus tard, il embarque sur un paquebot direction les Etats-Unis et la ville côtière de San Incendio. Il ouvre alors une modeste épicerie Yu Quai (Tortue de Jade) et épouse Hua, qui rêvait d’un american way of life. Déçue par tout cela, elle se réfugie dans le travail aux services de Madame Olson, une femme très riche.

QUAND HANK DEVIENT LA TORTUE VERTE

De son côté, le petit Hank grandit auprès de son père qu’il apprécie beaucoup, en tout cas plus que cette mère si absente. Il aide tous les jours son géniteur dans sa boutique après les cours.

Un jour, Hua est prise en otage par un malfrat et sauvée par un étonnant super-héros. A partir de ce moment-là, elle voue un culte à ces justiciers masqués et espère au plus profond d’elle que son fils va devenir l’un d’entre eux. Elle lui en parle tout le temps, lui fabrique un costume vert et lui fait prendre des cours de kung-fu avec son oncle Wun Too. Pourtant, il n’a aucune envie ni aucune capacité pour cela. Ses premiers maraudes de nuit se soldent par des échecs et les coups pleuvent contre lui. Il découvre alors le secret de son père et la force de la Tortue…

THE GREEN TURTLE

Créée en 1944 dans la revue Blazing comics, The Green Turtle est née de l’imagination de Chu Hing qui en fait un super-héros aidant les Chinois en guerre contre les Japonais ayant envahi leur pays au début du XXe siècle. Portant une capuche verte et une cape en écailles de tortue, il combattait aux côtés des rebelles. Pourtant l’auteur aurait voulu en faire un héros vraiment chinois mais son éditeur s’y opposa parce qu’il pensait qu’il n’y aurait pas de marché suffisant pour cela. Accompagné de Burma Boy (un jeune mendiant qu’il sauva d’une exécution), il n’avait pas de pouvoirs particuliers, à part une grande habileté aux combats et pouvait voler grâce à sa cape.

LA RENAISSANCE DE LA TORTUE VERTE

En 2014, Sonny Liew et Gene Luen Yang décident de moderniser la Tortue Verte sous les traits d’un jeune garçon de 19 ans. Habitués de l’univers des comics, le duo s’amuse avec les codes de ce genre pour proposer leur histoire.

Sonny Liew, le dessinateur, est né en Malaisie, enseigne le dessin à Singapour et est publié aux Etats-Unis par DC ou Disney (Doctor Fate, The art of Charlie Chan Hock Chye ou encore Au pays des merveilles). Il est nommé pour un Eisner Award du meilleur dessin en 2007 et reçoit en 2009 le prix Utopiales de la meilleure BD de science-fiction pour Malinky Robot.

De son côté, Gene Luen Yang, fils d’immigré chinois, étudie l’informatique à Berkeley (USA), devient professeur dans cette matière et utilise la bande dessinée dans ses cours. Il publie Rosemary Comic Book en 2003, American born chinese – Eisner Award du meilleur album en 2007 et celui du meilleur scénariste en 2015 pour The shadow hero.

THE SHADOW HERO ET SES NOMBREUSES THÉMATIQUES CONTEMPORAINES

Hommage délirant et amusant aux super-héros américains, The shadow hero repose aussi sur des thématiques contemporaines fortes : l’immigration et ses difficultés d’intégration, la pauvreté dans un pays méconnu, la pègre et les loyers à lui payer, le racisme, le travail comme dur labeur, le déterminisme social (Hank qui veut reprendre la boutique de son père, sa mère lui voyant un avenir meilleur) ou l’image des asiatiques aux Etats-Unis.

Les personnages de Gene Luen Yang sont étonnants et singuliers : le père travailleur et heureux, aime trinquer et jouer aux cartes avec ses ami; la mère volubile, râleuse, qui aurait aimé vivre le vrai rêve américain (belle robe, beau mari, belle voiture…) et qui pousse son fils à devenir un super-héros et enfin Hank que rien ne prédisposait à devenir la Tortue verte. Ajouter à cela des clients sympa, un oncle fou de kung-fu, des méchants très crétins et l’on obtient une galerie de portraits à la folie-douce.

La partie graphique de Sonny Liew possède cette candeur et cette folie grâce à son côté rétro très agréable. D’une belle efficacité, les planches sont un beau mariage entre le comics (pour les combats) et la culture chinoise pour les costumes ou les coutumes.

Article posté le lundi 06 juin 2016 par Damien Canteau

The Shadow hero est un bel hommage aux comics et à La tortue verte de Gene Luen Yang et Sonny Liew aux éditions Urban China et décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • The shadow hero
  • Scénariste : Gene Luen Yan, d’après Chu Hing
  • Dessinateur : Sonny Liew
  • Editeur : Urban China
  • Prix : 15€
  • Parution : 03 juin 2016

Résumé de l’éditeur : Dans les années 1940, en plein âge d’or du comics, Chu Hing créa Green Turtle. Combattant le crime et défendant les opprimés, ce justicier cachait derrière son masque plus qu’une simple identité secrète : c’était le premier super-héros chinois. Aujourd’hui, Gene Luen Yang et Sonny Liew font revivre ce personnage sous les traits de Hank, un fils d’immigrés de 19 ans qui, à la suite d’un drame, enfile sa cape verte pour lutter contre la pègre de Chinatown.

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir