Sunny Sunny Ann !

Ann vit dans sa voiture et parcourt les routes sans but précis. Cette liberté, elle la chérit comme un bien précieux. Miki Yamamoto imagine ce surprenant road-trip dans Sunny sunny Ann ! un seinen tendre et fort.

« Elle a un toit, des fenêtres et des portes. Mais ce n’est pas une maison. »

Dans la trentaine, Ann est un femme gironde et callipyge qui vit dans sa voiture. Toute sa vie est à l’intérieur de cette carrosserie qui commence à prendre de l’âge. Elle parcourt les routes au gré de ses envies même si elle a de petites habitudes comme d’aller dans une station service.

Après avoir donné « à boire » à sa fidèle compagne, elle n’hésite pas à se déshabiller pour se laver à jet d’eau. Non loin de là, le propriétaire ne perd pas une miette de la scène. Il faut souligner qu’ils ont l’habitude de faire des corps à corps sensuels sans que la femme du pompiste ne le sache. En contrepartie, elle reçoit de l’argent; l’argent de la liberté, qui lui permet de vivre comme elle l’entend.

Fuir

Après avoir dépensé sans compter l’argent de sa nouvelle passe, elle partage un peu de temps avec deux enfants qu’elle connait. La musique à fond, le trio se dandine sur le capot de la voiture.

Dans la ville voisine endormie, elle est prise à partie par un jeune. Elle lui casse une bouteille sur la tête. Cela ne semble que partie remise. En effet, la nuit suivante, il revient avec un ami. Ils forcent la vitre et viole la pauvre Ann. C’était mal la connaître, elle met le feu à sa voiture, les deux gars à l’intérieur. Elle doit alors fuir…

Sunny sunny Ann : un très bel hymne à la liberté

Publié au Japon en 2012 dans la revue Morning des éditions Kodansha, Sunny Sunny Ann ! est un formidable hymne à la liberté. Miki Yamamoto dévoile une superbe histoire tendre, forte et emplie d’émotions. Ann, son héroïne, ne s’embarrasse pas des conventions. Ce qu’elle préfère, c’est d’engranger des kilomètres à bord de sa voiture. Pas pudique, elle aime le bon vin et la bonne chair. Rien ne l’arrête, ni les villes, ni les limites.

Nous aimons ce style de femme : désinvolte, généreuse avec les autres (avec les deux enfants notamment), forte et qui assume son corps. D’ailleurs, elle n’hésite pas à le vendre pour toujours être libre. Mais cette autonomie est mise à mal après le meurtre des deux hommes. Ann doit fuir pour ne pas être rattrapée, enchaine ainsi d’autres bourdes mais aussi des rencontres surprenantes (une jeune femme mariée à un vieillard riche). Le lecteur ne sait pas grand chose de cette femme, de son passé et du pourquoi elle mène cette vie. Peu importe, il suit cette tranche de vie et cela lui suffit.

Ann, femme moderne

Cette modernité dans le ton est très appréciable à toutes les pages. Miki Yamamoto fait de Sunny sunny Ann ! un très beau portrait de femme. Née en 1986, l’autrice japonaise a suivi des cours au département des Beaux-Arts de l’université de Tsukuba. Après son travail de fin d’études, Bakudan ni ribon en 2011, elle publie Sunny sunny Ann ! qui recevra le prestigieux Prix culturel Osamu Tezuka dans la catégorie Jeune auteur en 2013.

Le dessin de Miki Yamamoto est comme Ann, virevoltant et généreux. Son trait épais en noir et blanc se rapproche plus des standards européens que japonais, voire parfois des comics américains.

La collection Pika Graphic nous a réserve encore une belle surprise avec Sunny sunny Ann !, comme ce fut déjà le cas avec Atomic (s)trip, Une douce odeur de café, Le pacte de la mer, L’homme de la mer ou encore Nos yeux fermés.

Article posté le samedi 19 mai 2018 par Damien Canteau

Sunny sunny Ann de Miki Yamamoto (Pika)
  • Sunny sunny Ann !
  • Autrice : Miki Yamamoto
  • Editeur : Pika, collection Pika Graphic
  • Parution : 02 mai 2018
  • Prix : 16€
  • ISBN : 9782811639426

Résumé de l’éditeur : Plutôt que d’amour et d’eau fraîche, Ann préfère vivre d’asphalte et de vin, détalant à l’idée de voir chaque jour le même paysage. Tornade de frous-frous et de mèches folles filant sous le soleil de plomb, elle roule sa bosse et ses rondeurs au hasard des routes et des rencontres, raccommode les coeurs et brise les crânes, se fait fille de joie pour un jour et guide spirituel tout à la fois.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir